Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Noire apocalypse>Au dela des mondes

02 - PARTIE 01 - 02 PAR NOIRE APOCALYPSE

Voici le deuxième chapitre de la partie 1, voici les page word de 11 à 22 , pour l'instant un total de 1 à 22 sur 33 page. Lisez bien.
C'est très passionnant.


Séphiroth : (Ses yeux devenus vert) Ils halèrent puissant, (Criant) Gardien !
Bear ne savais rien d’eux, mais il a chargé quand même. Subaru ne savais pas quoi faire, alors elle l’a suivie. Quand Séphiroth a crié, devant lui est apparu progressivement dans les aires, avec un bruit comme une craie sur un tableau, un liquide marron, pâteux. Bear et Subaru n’ont rien vu, ils ont rebondi dessus comme un matelas et on était propulsé à environ 10 mètres. Ensuite ce liquide a pris forme, c’était deux sphères de 2,50 mètres attachés par un cordon de liquide de 2 mètres.
Bear : Ca secoue ! (Se relevant avec son épée à la main) Gardien un ! Si je comprends bien, c’est ton ange gardien, et bien, sache qu’il ne me fait pas peur !
Bear rechargea avec son épée.
Séphiroth : Attaque !
Subaru : Arrête Bear !
La chose sortie de l’une de ses sphères une lance faite avec son liquide, comme s’il avait un bras élastique mais une pointe au bout. Juste avant que le pique n’arrive sur Bear, un chat à allure et tenue humaine de la taille d’un enfant est apparut au milieu, dos à Bear qui l’a heurté et qui est tombé parterre. Le chat a arrêté le pique avec sa main et la chose la rétracté dans sa sphère, le chat a volé devant la chose et s’est retourné vers nous, il a bougé ses lèvres comme s’il parlé mais on entendait rien. Ensuite il a disparu, il s’est vaporisé et la chose s’est vaporisée à son tour.
Les yeux de la fille sont devenus verts, ses ailes ont repoussé et en trois secondes elle a tendu sa main vers le mur et a tiré une boule de feu ou d’énergie pour l’exploser.
Runa : (Tendant la main) Viens grand frère !
Elle s’est envolée avec son frère et parti de la base par le front. Ils arriveront à des ruines d’une ville qui se trouve à une vingtaine de kilomètres.
Bear : (appelle Squall sur son visiophone) Général, les individus qui étaient dans la glace se sont enfuit par les airs, je vous raconterai, je vais voir si les scientifiques n’ont rien.
Squall : (Sur le visiophone) Je vous rejoins, mais il reste quelque artillerie V2 à détruire, je serai là dans moins de 10 minutes. (Fdt)
Subaru : (entrant dans le labo B) Lopérit ! Tout le monde va bien ?
Lopérit : Ne t’inquiet pas, il n’y a que des blessés léger. Mais où sont les individus ?
Bear : Ils se sont enfuit en nous mettant une belle dérouillé.
Lopérit : Avec se qu’ils ont fait ici je comprends pourquoi. Où est Squall ?
Bear : Il va arriver, mais docteur, ont-ils des pouvoirs surnaturels ou nous avons rêvé ?
Lopérit : Hélas oui, la fille a des ailes et le garçon peut lancer une quantité phénoménale de pics de glace.
Subaru : Il n’y a pas que ça, la fille peut lancer des boules d’énergie qui explose au contact d’un objet et le garçon peut appeler une sorte de gardien informe.
Lopérit : Ils sont frère et sœur, et s’appelle Séphiroth et Runa.
Subaru : Mais ils ont fait que se défendre, on ne peut pas les blâmer pour ça, c’est nous qu’il les avons enfermé et attaquer.
Lopérit : J’ai essayé de dire à la fille de ne pas s’affoler, qu’on leur voulait aucun mal mais elle ne m’a pas cru. Je croyais d’abord qu’elle n’avait pas compris mais ils parlent notre langue, c’est étrange.
Bear : Quand ils sont partit en volant, il se dirigé à peu prés vers les ruines.
Subaru : Allons retrouver Squall sur la route !
(Sur la route)
Squall : Qu’est ce qui ce passe ?
Lopérit : Ce sont les corps, ils sont vivants et très puissant.
Squall : Je vais envoyer Tulipe.
Lopérit : Ils sont partis vers les ruines, il ne faut pas les tuer, dites leur de prendre les électrocuteurs, j’espère que ça les rendra inconscient.
Squall : (Sur son visiophone) Colonel Tulipe !
Tulipe : (Sur le visiophone) Oui généralissime !
Squall : (Sur le visiophone) Prenez des hommes et des électrocuteurs, allez vers les ruines et recherché deux individus, ils sont très dangereux alors électrocuté les a vue avec la puissance minimale, il ne faut pas les tuer, ce sont des êtres surnaturels alors n’aillait pas peur de ce que vous verrait. (Fdt)
(Pas très loin des ruines)
Runa : Regarde ! Mettons-nous à l’ombre avant que nous ayons une crise d’énergie.
(Dans les ruines, dans un petit cratère)
Runa : Ho non ! Tu as détruit mes manches. Qu’est ce que c’est que cet endroit et qui était ces personnes, Séphiroth ?
Séphiroth : Je me fiche de savoir qui ils sont, je veux savoir qui nous sommes.
Runa : C’est simple, nous sommes…Heu…Nous sommes… (Apeuré) Je ne sais plus !
Séphiroth : N’est pas peur, on le sera en rentrant.
Yuna : En rentrant où ?
Séphiroth : Je ne sais plus. Bon récapitulons, mes derniers souvenirs remonte à mon réveil, avant, plus rien. Mais je sais tous ce qu’être doit savoir, je sais parler, je sais écrire, je sais réfléchir, apprendre et agir. Les seules choses personnelles que je sache sont comment je me comporte, quelles sont mes capacités et que tu est ma sœur.
Runa : Vu comme ça c’est moins dramatique, on peut toujours vivre avec ce que l’on sais, mais nous ne savons pas quand nous sommes, où nous sommes, pourquoi nous sommes là, d’où nous venons et qu’est ce qu’on est.
Séphiroth : Je pense à quelque chose, pourquoi était-il si agressif ? Je ne vois que deux solutions. Nous sommes de ce monde et nous sommes leur ennemie ou bien nous sommes d’un autre monde et nous sommes une menace pour eux car ils ne nous connaissent pas.
Runa : C’est bien trouvé mais il faudrait trouver les réponses, et ça promet d’être dur car on ne connaît rien de ce monde. On pourrait retourner aux bâtiments où nous étions.
Séphiroth : Non, c’est une très mauvaise idée.
Runa : Pourquoi, on pourrait trouvée des réponses là-bas.
Séphiroth : Le temps qu’on s’enfuyait j’ai eu le reflex de regarder au alentour et nous étions dans une base militaire. Quand nous sommes partis on est passé au dessus de leur champ de bataille et la guère faisait rage.
Runa : J’avait tellement peur que je n’ai rien vu ni entendu.
Séphiroth : Ils ont tellement d’hommes et d’armements que nous ne pourrions pas passer sans se faire repérer aussi bien sur terre que dans les aires.
Runa : Alors, qu’est ce qu’on fait ?
Et oui, quand une personne a peur ou que sa vie est en danger, la personne fait et est prêt a faire n’importe quoi pour sauver sa peau, il cherche a échapper à la mort à n’importe quel prix, même a sacrifier la vie d’une autre personne pour que leur bonheur continue. C’est dégelasse 
(Autour du cratère bien camouflé)
Tulipe : (à un soldat) Passe le signal !
Les soldats ont tiré en direction de Séphiroth, les arcs électriques l’ont touché de plein fouet et il est tombé au sol inconscient.
Séphiroth : (En criant) AAAARRRRGGGG !!!
Runa : (En criant et s’agenouillant devant son frère et en déployant ses ailes pour se protéger.) Séphiroth ! … Bouclier !
Tulipe : Sur la fille maintenant !
Les soldats refirent feu sur Yuna.
Runa : (Retenant les arcs électriques avec ses ailes) Séphiroth, … Réveille-toi ! Je n’ai plus d’énergie, je ne vais pas tenir longtemps. Game over. AAAARRRRGGGG !!!
Tulipe : (Appelle Squall sur son visiophone) Généralissime Squall ! Nous avons les deux individus
Squall : (Sur le visiophone) Bon travail Tulipe. Nous avons préparé le labo B, ramenez les au plus vite ! (Fdt)
(Au labo B)
Tulipe : Nous sommes là !
Squall : Mettez-les sur les civières !
Lopérit : Amenez les instruments de mesures !
Mais Lopérit avait oublié que les instruments électriques explosé car en s’approchant des individus, ils accumulaient de l’énergie électrique en surplus et explosaient.
Tout le monde fait des erreurs, même les plus grands, surtout les plus grands. Ils disent toujours il sont plus grands et qu’ils ont raison, tu parle, ils ont peur qu’un enfant les contredise. C’est pas parce qu’un enfant a de l’imagination qu’il ment, vous avait déjà entendu l’argument de fer d’un accusé qui ce fait prendre au piège par le témoignage d’un enfant « Mais quel imagination débordante, ce n’est qu’un enfant, il ne sait même pas de quoi je suis accusé, il pourrait dire n’importe quoi. » On n’est pas aussi bête que vous les adultes, vous qui vous dite plus malin, et qui n’assumez pas vos bêtises. Ne me dite pas c’est parce que les punitions des adultes sont plus grosse, plus on est grand et plus on tombe de haut, MAINTENANT ASSUMEZ.
Les instruments ont explosé devant et dans les mains des scientifiques. Les explosions ont produit assez de chaleur ou de bruit ou de lumière pour que Runa et Séphiroth se réveillent.
Bear et Subaru : (En criant) Ils se réveillent !
Runa et Séphiroth se relèvent.
Lopérit : Les scientifiques blessés sortez et allez-vous soigner !
Séphiroth : Encore vous, la bataille que vous avez perdue ne vous a pas servi de leçon.
Runa : (Tenant les bras de son frère) Attend ! On n’est pas là pour se battre, de toute façon on devait revenir pour avoir des informations. Pourquoi vous nous avez capturé ?
Squall : On veut savoir si vous êtes des amis ou des ennemis.
Séphiroth : En nous capturant est ce que vous le savez, il fallait juste nous le demander, car c’est ce que nous voulons savoir nous aussi. En faite nous avons perdu la mémoire quand nous sommes arrivé ici.
Subaru : Quand moi et Bear, on vous a attaqué, vous avez cru que nous étions vos ennemies et on en est désolé.
Runa : Avant de vous faire confiance aveuglément on voudrait savoir où nous sommes et qui vous êtes ?
Squall : Vous êtes dans la base militaire de Carmina Gardélica et je suis Squall Lionheart, le généralissime de cette base. Là c’est Subaru Isawa et Bear Steven, mes deux commandants général d’armée. Ici c’est le professeur Lopérit Vusquin, commandant général scientifique.
Bear : Mais est ce que nous pouvons leur faire confiance Squall ?
Squall : Je voudrais vous prouver que vous pouvez avoir confiance en nous, alors je vais vous donner une carte des environs pour que vous puissiez vous déplacer librement sans vous perdre et pour constater par vous-même que nous ne sommes pas vos ennemies. Lopérit, donnez leur un navigateur !
Subaru : (À l’oreille de Squall) Tu crois que c’est une bonne idée.
Séphiroth : Qu’est ce que vous complotez ?
Squall : Ne vous inquiétez pas, Subaru me demandez si ce que je fais est une bonne idée. Mais si personne ne fait rien pour prouver quoi que ce soit on sera persuadé que nous sommes ennemies, alors je vous fait confiance pour n’attaquer qui que ce soit.
Runa : C’est un grand risque que vous prenez là. Si nous sommes des ennemies vous aurez des problèmes, c’est vraiment que vous nous faite confiance. Moi je m’appelle Runa et lui c’est mon frère Séphiroth
Lopérit : Tenez, voici le navigateur !
Veuillez m’excuser je n’est pas dit sur quoi était le visiophone. En fait c’est un ordinateur portable rectangulaire de 10 cm sur 15, avec un clavier et un écran tactile avec un manche sur le coté gauche, il en existe aussi avec un manche sur le coté droit. Il regroupe plusieurs fonctions, le visiophone, l’envoie et la réception de messages écrits et vocaux, les cartes de la ville, de la zone industrielle, de la zone de campagne, GPS, dictionnaire et répertoire téléphonique et adresses.
Squall : Prenez ces pass électroniques pour sortir de la base et allez en ville et surtout ne vous servez pas de vos pouvoirs, dans ce monde aucunes personnes n’a de pouvoirs, tout le monde aurait peur.
Lopérit : Le mot de passe pour accéder aux fichier et MC 8734CDF.
Subaru : On devrait les amener au parking pour mettre une voiture à leur disposition.
(Au parking)
Squall : La voiture est automatique, ne vous en faite pas si vous ne savait pas conduire. Pour vous diriger il suffit de brancher l’ordinateur sur la prise là et appuyer sur l’endroit où vous voulez vous rendre à l’écran. Quand il fera nuit rendez-vous à cette adresse pour vous y loger, pour y entrer le mot de passe est Squall, il sera intégré à 6H00.
(Séphiroth appuie sur le control de pass pour aller en ville)
Subaru : (Remonté) Tu es devenu malade ou quoi, d’abord tu ne les connais pas, tu leur donnes un navigateur et pour couronner le tout tu leur donne l’adresse de ton logement pour qu’ils y dorme ! Avec tout ça ils peuvent détruire la ville, tuer des gents et te tuer chez toi ce soir.
Lopérit : Elle n’a pas tort, si se sont des ennemies on est mort demain.
Bear : A quoi tu vois que ce sont des amis, rien ne te le garantie.
Squall : Fait moi confiance, il n’y a aucun doute là-dessus, ils ne sont pas nos ennemies mais il ne faut pas qu’ils le deviennent. Ils ne sont pas nos ennemies car ils ne sont pas des humains donc ils ne sont pas russes ou américains.
En parlant de chez moi, en fait l’armée est divisée en deux groupes, comme si je contrôlais deux armées qui s’alternent toute les deux semaines. Donc une armée est sur le champ de bataille et l’autre armée se repose chez elle pendant deux semaines. Et chaque groupe est encore divisé en équipe de nuit, équipe de jour, équipe garde, équipe de surveillance des bâtiments… Il n’y a que moi qui ne suis pas remplaçable mais il faut quand même que je me repose. Moi je suis au repos avec l’armée 1 donc quand je suis au repos c’est le commandant général d’armée Biff et le commandant général Ronerdo qui ont le commandement de l’armée.


(Sur la route)
Séphiroth : Ils font vraiment tout pour nous garder et que l’on soit leur amie, vraiment ils ne sont pas nos ennemies et ils essaient que nous ne le devenions pas.
Runa : C’est vraie que nous sommes pas comme eux, il faudra qu’on leur demande comment nous sommes arrivés dans leur laboratoire.
Séphiroth : Le problème n’est pas là, ils sont en guerre et donc il y a sûrement d’autres armées qui les combatte donc ils ont plutôt intérêt à nous avoir avec eux que contre eux.
Runa : (En colère) Tu y vas un peu fort quand même, moi je les aime bien. Pour l’instant c’est toi qui fait les ennuies, c’est toi qui cherche la bagarre, c’est toi qui fait confiance à personne et surtout c’est toi qui à atomisé mes si jolies manches.
Séphiroth : Elle ne va pas recommencer !
Runa : Fait pas comme si je n’étais pas là !
Séphiroth : (En colère) T’aurais préféré te faire liquider par ces gens et c’est toi d’abord qui m’a appelé au secours.
Runa : J’aurais dû réfléchir avant d’agir et je n’aurais pas perdu mes si jolies manches.
Séphiroth : Non tu as fait le bon choix !
Runa : J’aurais dû réfléchir.
Séphiroth : Non !
Runa : Si !
Séphiroth et Runa : (En rage) ARRETE TU MENERVES !
(Dans le labo B)
Squall : Ca c’est une bagarre entre frère et sœur.
Lopérit : Tu crois qu’ils vont s’apercevoir qu’on les espionne avec une caméra ?
Subaru : Et maintenant qui est ce qui a pleine confiance en eux ?
Bear : C’est rare que le général Squall mente, il faut marquer cette journée
Squall : C’est Squall qui n’a menti pas le général, et c’était nécessaire.
Lieutenant Juniville : (Sur le visiophone de Squall) Général Squall, des russes sont en approchent ainsi que sur la base du colonel Tulipe !
Squall : (Sur le visiophone) Nous arriverons dans 10 minutes. Bear, Subaru, après l’attaque des américains à 14 H, c’est maintenant l’attaque des russes à 16 H.
(A la base)
Lieutenant Juniville : Généralissime, environ 150 unités androïdes et 200 tanks lourds viennent par ici et un morceau plus petit vers la base du colonel Tulipe. (Fdt)
Squall : Subaru, fait une transmission à toutes les soldats de se mettre en mode laser ! Bear, fait la même chose pour les tourelles
Subaru : (Sur son visiophone) Ici le commandant général d’armée Subaru, que les soldats se met en mode laser. (Fdt)
Bear : (Sur son visiophone) Ici le commandant général du corps Bear, que toutes les tourelles d’attaques se met en mode laser! (Fdt)
Squall : (Appelle Tulipe sur son visiophone) Colonel Tulipe, ici Squall, des troupes russes se dirige vers vous, mettez les tourelles et les soldats en mode laser ! (Fdt)
(Au point de contrôle de la ville)
Gardien : Vous pouvez passer !
Séphiroth : Qu’est ce qu’on ferra une fois dans la ville. Tu m’écoutes ! Allez, arrête de faire la tête !
Runa : Je veux des excuses !
Séphiroth : Bon, je m’excuse au près de ton emble personne et lui pris d’accepter mes excuses.
Runa : Tu te moques de moi ? Tu veux que je te fasse souffrir ?
Séphiroth : Je pense que ça va trop loin et tu n’as pas répondu à ma question.
Runa : Excuse moi ! Et je ne sais pas. Mais tu ne trouves pas bizarre que en tant que frère et sœur on ne maîtrise pas les mêmes éléments.
Séphiroth : On a juste une spécialité, c’est grâce a nos cercles, tu n’as pas oublié ça quand même, c’est la base de nos pouvoirs, tu maîtrises en quelque sorte les gaz donc la combustion et l’explosion et tu as un accessoire qui est tes ailes. Et moi je maîtrise les divers états de la matière gaz, liquide et solide, surtout de l’eau.
Runa : Je pense que l’on devrait voir comment ils élèvent leurs enfants et comment ils les instruisent, pour voir si ce sont des gens bien.
Séphiroth : Je cherche où il faut aller.
Pourquoi il faut tant de question ? Pourquoi cherche t-on les réponse ? Le monde se porterait mieux sans ces réponses. Si on n’avait pas trouvé la formule de la bombe atomique par exemple, arrêtons de trouver et gardons ce que l’on nous a laissé.
Séphiroth : Il est 16 H 05, on ne pourra voir leur institution qu’a 17 H 30, on va aller voir à quoi ressemble cette ville en arrivant.
Runa : On pourrait aller voir le comportement des gens par rapport aux autres gens.
Séphiroth : Tu veux que l’on se fonde dans la population pour les observer.
(A la base)
Squall : Je me demande ce qu’ils peuvent bien faire ? J’espère que je ne me suis pas trompé. De toute façon si il se passe quoique ce soit en ville j’en serai informé.
(Secteur 5)
Séphiroth : D’après la carte, cette ville est immense. Elle a une surface de 1250 KM² divisé en huit secteurs et ensuite il y a une surface aussi grande à côté, c’est un endroit de campagne où toute la nourriture est cultivé et élevé. La population de la ville est de 3456752 habitants.
Runa : Cette ville est aussi grande, pour visiter une ville de 50 KM², il nous faudra un an. Qu’est ce qu’il y a d’intéressent dans ce secteur ?
Séphiroth : Ici il y a une médiathèque, un lycée, et c’est ce qu’il nous faut. On a environ 1 H 30 pour visiter la médiathèque. Hé ! Regarde ! Un manuel d’explication pour conduire une voiture.
(5 minutes plus tard)
Runa : Ca y est, tu as fini !
Séphiroth : Ce n’est pas si compliquer de conduire une voiture. Le volant pour tourner, la pédale d’accélération pour avancer, la pédale de frein pour s’arrêter et vu que sur cette voiture les vitesses sont automatiques, pas besoin de l’embrayage.
Runa : Tu es sûr de toi, parce que je n’ai pas envie de mourir.
Séphiroth : (En colère) Je sais ce que je fais !
Runa : Je rigole, tu t’es bien moqué de moi tout à l’heure, maintenant nous sommes quitte.
Petite fille : Excusez-moi madame, vous n’auriez pas vu mon chien, j’ai perdu mon chien.
Runa : Attends une seconde ! (Murmure à Séphiroth) C’est quoi un chien ?
Séphiroth : (Murmure à Runa) Attends, je regarde…C’est un animal de compagnie pour les humains. Regarde ça ressemble à ça.
Runa : Désolé, on n’a pas vue ton chien.
Petite fille : Vous pourriez le chercher avec moi ? Il est quelque par ici.
Séphiroth : Je crois qu’on devrait l’aider, ça nous permettra de mieux connaître les habitants.
Runa : D’accord on va le chercher avec toi, mais comment tu t’appelles ?
Petite fille : Je m’appelle Hyalin et mon chien s’appelle Death.
Runa : Par où on commence ?
Séphiroth : On ne devrait pas laisser cette petite fille seul et vu qu’on ne sait pas à quoi ressemble sont chien, restons groupé et demandons à d’autre gens si ils l’ont vu.
Hyalin : Monsieur, vous n’auriez pas vue mon chien, il est noir ?
Monsieur : Non petite, je ne l’ai pas vue.
(30 minutes plus tard)
Runa : Tu es sûr que ton chien est ici ?
Séphiroth : Il se pourrait qu’il soit allé autre part.
Hyalin : Si il n’est pas ici, il est à la colline des bleus.
Runa : On ça se trouve Séphiroth ?
Séphiroth : Attends…C’est au Sud-ouest du secteur 7. Vaut mieux y aller avec la voiture.
(Dans la voiture sur la route)
Séphiroth : Il nous faudra entre 10 et 20 minutes pour y arriver. Dit Hyalin, pourquoi tu cherches ton chien toute seul, pourquoi tu ne le cherches pas avec tes parents ?
Hyalin : En fait vous connaissez l’histoire de la fille et de son poisson rouge ?
Runa : Non, on ne l’a connaît pas. (Murmure à Séphiroth) C’est quoi un poisson rouge ?
Séphiroth : (Murmure à Runa) Ca doit être un autre animal de compagnie.
Hyalin : C’est une petite fille qui à son anniversaire a eu en cadeau un poisson rouge et elle le montré a tout le monde. Et à un moment elle ne le faisait plus montré et elle dit que son poisson était tellement beau que elle seul pouvait le voir. Le temps passé et ses parents s’inquiété de son comportement et ils découvrirent que le poisson était mort et qu’elle se servait de cette excuse pour que personne ne le sache.
Séphiroth : La petite fille ne savait pas vraiment ce qu’était la mort, elle pensait qu’il reviendrais.
Hyalin : Pas exactement, elle voulait que son poisson reste le plus beau des poissons, si les gens savaient qu’il était mort, ils l’auraient oublié. Et si elle admettait la mort de son poisson elle aurait était triste et ses parents auraient été inquiets pour elle.
Runa : Pour ton jeune âge, tu connais beaucoup de chose sur le comportement. Tu doit avoir 8 ans.
Hyalin : J’ai 9 ans.
C’est vrai que l’on ne sait pas comment admettre la mort d’une personne surtout quand on n’en est proche. On n’admet pas que cette personne parte et qu’on ne la reverra plus, qu’on ne l’entendra plus, mais il faut s’adapté et pensé à autre chose même si vous avez perdu une partie de vous-même à l’intérieur de la personne qui est morte.
Séphiroth : Ca y est, on est arrivé. Je vais regarder si je peux trouver des informations sur la colline des bleus. Ecoute Runa ! La colline de bleus est le lieu de repos éternel pour ces personnes, ces personnes sont incinéré et mis à l’abri du bruit.
Runa : Mais alors Hyalin… Elle est déjà rentrée.
(Cimetière)
Runa : Regarde ! Elle est la bas.
(Devant une pierre tombale)
Séphiroth : Le nom de Death est écrit dessus.
Hyalin : (Triste) Je le savais, quand je suis rentré de l’école tout à l’heure je n’est pas trouvé Death, alors j’ai de mandé à papa et maman où il était. Ils m’ont dit qu’il s’avait sauvé, Alors je leur est demandé de venir le chercher avec moi et ils m’ont dit qu’on ne le retrouverai pas, et c’est là que j’ai compris mais pour qu’ils ne s’inquiet pas je leur est dit que je le chercherai toute seul. (Elle ouvre une trappe devant la pierre) Tu es quelque part parmi ces vases mais je sais que tu es là. Maintenant que je t’ai trouvé, je peux rentrer.
Runa : Tu veux que l’on te ramène.
Hyalin : Bien sur, j’habite prés de la médiathèque.
(Près de la médiathèque)
Hyalin : Stop ! C’est là que j’habite. Au revoir
Séphiroth : Qu’est ce qu’on fait maintenant, il nous reste 30 minutes avant la sortie de leurs étudiants.
Runa : On n’aura pas le temps de visiter leur médiathèque, autant aller voir ce qui se passe dans les rues près de l’école.
Séphiroth : Allez. On y va !
Runa : Qu’est ce qui te tracasse ?
Séphiroth : Ca se voit autant ?
Runa : Bien sur que ça se voit, tu es dans tes pensés et tu te fais du soucie. Qu’est ce que cette fille t’a fait rappeler ?
Séphiroth : Elle n’a que 9 ans et elle en connaît des choses sur le comportement.
(Dans le labo B)
Bear : Lopérit, le généralissime veut savoir comment se porte nos invités et si vous avez appris des chose sur eux ?

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE NOIRE APOCA...

PROFIL DE NOIRE APOCALY...

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Skip beat !    Shingeki no kyojin    Kiba    .hack//G.U.    Rex fabula    Mes parrains sont magiques    Sam le pompier    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    The arms peddler    Hanazono merry go round    Astérix et cléopâtre    Seven deadly sins    Sexe et magie noire    Sharivan    Grabouillon  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia