Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Ryuchi>Vision d'escaflowne

03 - LE SENS DU DEVOIR PAR RYUCHI

VISION D’ESCAFLOWNE, UN NOUVEAU VOYAGE

Personnages :

Hitomi
Van
Alexer
Marinea
Suno
Allen




Chapitre 3 : Le sens du devoir


Les murs de Fanellia avaient bien résisté. Les soldats se dépêchaient de combler les quelques failles qui avaient été faites par l’ennemi.

Alexer dirigea une opération de reconnaissance pendant que Suno s’occupait des travaux et que Marinea, elle, réorganisait les défenses en vue de futures attaques.

Une grande partie des Gyulmelefs qui avaient participé à la bataille étaient encore en état de marche, même si certains avaient besoin d’une solide révision. Les autres étaient gravement endommagés. Certains avaient même été laminés par l’ennemi, si bien qu’ils étaient bons pour la casse.

Van, après avoir passé en revue les dégâts et pris des mesures pour mieux protéger la population, alla voir Hitomi.

Celle-ci avait été traitée avec grand respect, et on lui avait une des plus belles chambres du palais. Alexer avait ordonné à huit de ses hommes de se mettre à son service et de la protéger. Trois hommes gardaient la porte de sa chambre. Trois autres se trouvaient sous la fenêtre. Les deux derniers patrouillaient dans le couloir et ne laissait passer que ceux qui avaient été identifié. Hitomi était ravie qu’on la protège, mais elle trouvait qu’Alexer en faisait un peu trop

Van entra dans la chambre, pendant que les gardes s’inclinaient devant lui. Hitomi alla à sa rencontre.

« - Van !
- Excuse-moi Hitomi. J’aurais voulu venir plus tôt.
- Tu n’as pas à t’excuser. Tu dois faire ton devoir de roi. » Répondit Hitomi en souriant.

Van souria à cette remarque. Hitomi le regarda et le trouva changé.

« - Hmm ? Ca ne va pas ?
- C’est n’est rien. C’est juste que…
- Quoi ? Demanda Van.
- Ta moustache…
- Elle ne te plait pas ?
- Oh non elle te va bien ! S’empressa de répondre Hitomi. Tu as l’air d’un adulte, simplement…
- Vas y tu peux tout me dire !
- Je te trouvais plus beau sans. Mais le temps passe, lança Hitomi, tu es roi et moi... »

Hitomi s’arrêta et commença à sangloter. Van s’en rendit compte et essaya de la consoler.

Quand Van se trouva derrière elle, Hitomi se retourna soudainement et se mit contre Van en pleurant.

« - Van ! Van. J’ai eu si peur tout à l’heure ! »

Ces paroles provoquèrent une surprise chez Van. Il la prit dans ses bras et la serra doucement tout en souriant.

« - C’est fini ! Je suis là maintenant. »

En entendant ceci, Hitomi cessa de pleurer et profita de l’étreinte douce et chaude de Van. Ils auraient pu rester ainsi tous les deux. Soudain, on frappa à la porte. Hitomi et Van regardèrent la porte qui s’ouvrit.

« - Veuillez m’excuser, votre Altesse, mais je… »

Alexer arrêta sa phrase. Il aperçut Van et Hitomi qui étaient en train de s’enlacer. Il eut une réaction de surprise et referma rapidement la porte.

« - Bon, je crois qu’il va falloir y aller ! Lança Van
- Je t’accompagne ! » Répondit Hitomi en prenant la main de Van.

Van offrit son bras à Hitomi qui mit son bras dessus. Ils sortirent tous les deux, et les gardes s’inclinèrent devant eux. Alexer avait l’air gêné et semblait vouloir se cacher

« - Allons général ! Relevez-vous. Demanda Van
- Veuillez me pardonner ! Si j’avais su…
- Ce n’est pas grave. » Répondit Hitomi en souriant.

Alexer regarda Hitomi, inclina la tête respectueusement et se releva.

Le couple arriva à la salle du trône escorté des généraux Alexer et Marinea et d’une dizaine d’hommes en armes, suivi d’une demi-douzaine de soldats.

Van s’installa sur le trône et proposa à Hitomi un siège à côté du trône. Elle accepta pour ne pas le froisser.

« - Bien, Général votre rapport ! Lança Van
- Votre altesse, les gyumelefs ennemis se sont repliés. Ils ont laissé peu de traces derrière eux, et peu de gyumelefs sont intacts. Certains semblent avoir explosé. A mon avis, les pilotes ont abandonné leurs appareils et ont enclenché un dispositif visant à saboter l’appareil pour que nous ne puissions pas l’étudier.
- Je vois. Général Suno, les dégâts sont réparés ?
- Presque sire, tous les hommes valides sont en train de continuer les travaux. La muraille sera terminée demain matin à mon avis.
- Parfait. Je vous remercie vous et vos hommes pour votre dévouement.
- Nous sommes à votre service votre altesse. » Répondit Suno

Avec ses généraux, Van regarda une carte de Fanellia et de ses environs. Il fallait penser à une nouvelle attaque dans les jours qui viennent. Alexer eut une idée.

« - Majesté, je me crois me souvenir que lorsque vous et Dame Hitomi avez quitté Fanellia, vous avez croisé le chevalier Allen Chezar.
- Oui, c’est exact. Et ?
- Je pense que nous devrions répéter l’histoire, mais avec quelques modifications. » Fit Alexer avec un sourire.

Van comprit le plan d’Alexer et décida de le mettre à exécution. La moitié des soldats restait à Fanellia avec une grande partie des Gyumelefs pour assurer la protection des civils, sous les ordres de Suno. Alexer et Marinea partaient avec Van en emmenant chacun une douzaine d’hommes et en tout onze Gyumelefs dont Escaflowne, et les deux nouveaux Gyumelefs des généraux.

Alexer avait trouvé dans d’anciennes archives royales oubliées, les noms de ces Gyumelefs. Le sien s’appelait Avanoss (protecteur du ciel), celui de Marinea avait pour nom Gorchika (guerrier de la mer), et celui de Suno se nommait Antaréus (Bras de la terre). Ils avaient, en effet, été donnés au premier roi de Fanellia qui avait commandé Escaflowne. Ayant payé pour trois Gyumelefs, ils lui avaient donné le quatrième, donnant comme explication, qu'une tierce personne anonyme avait payé la fabrication de ce modèle supplémentaire pour Fanellia.

Ils décidèrent d’utiliser la route qui coupe la forêt, sachant qu’elle offrirait un bon camouflage. Les hommes étaient en permanence sur le qui vive. Marinéa dirigeait l’arrière garde. Alexer lui avait pris l’avant-garde, et marchait en tête, voulant protéger à la fois Van et Hitomi, ainsi que la vie de ses hommes.

Il remarque une lueur étrange sur sa droite, fit semblant de ne pas s’en être aperçu et continua la marche tout en se rapprochant doucement. Une fois à bonne distance, il fonça sur sa cible et frappa un grand coup

« - RRrrraaahhhhhh !! »

Sa lame croisa du vide puis fit une étincelle, et un gyumelef camouflé apparut. Les autres soldats étaient prêt à engager le combat, mais Alexer l’écrasa en à peine quelques secondes. Il lui faucha les jambes, lui trancha le bras gauche et lui saisit le bras droit, l’empêchant de réagir.

Le soldat était maintenant à sa merci. Alexer rengaina sa lame et arracha le cokpit. Il avait maintenant le soldat dans sa main.

« - AAaaahhhhhhh ! Pitié, pitié !
- Ca suffit ! Arrête ton cirque je ne vais pas te tuer ! Si j’avais voulu te tuer, tu serais déjà en train de rôtir comme un vulgaire oiseau de campagne. »

Le soldat se tut, sachant qu’Alexer avait raison, et fut fait prisonnier par les hommes d’Alexer. Ceux-ci avaient bien envie de lui faire payer les crimes de ses compagnons, mais Alexer en prit un par le bras et lui envoya un coup de poing qui le mit à terre.

« - J’interdis que l’on s’attaque à un homme à terre, et qui plus est, un prisonnier. Lança Amexer. Il sera interrogé à la forteresse d’Astria. Je vous rappelle que vous êtes des soldats, pas des mercenaires. Vos l’auriez oublié ? »

Les soldats baissèrent les yeux, honteux, et se rappelant l’honneur des guerriers de Fanellia, demandèrent pardon à Alexer et au roi. Van leur pardonna en leur demandant de se souvenir du sacrifice qu’avait fait Vargas et les autres, en se battant jusqu’au bout avec honneur. Alexer se contenta d’acquiescer d’un mouvement de la tête.

Le reste du voyage se déroula sans incident. Le soldat capturé était jeune, il devait avoir, à peine, 18 ans. Il regarda Alexer plusieurs fois avec une lueur d’admiration dans le regard. Il était impressionné par le charisme du général, et aussi par son gyumelef. Il savait qu’il lui devait la vie sauve, et se montra calme pendant le voyage. De toute évidence, il était seul à espionner Fanellia et Alexer avait réussi à l’empêcher d’appeler du renfort.

Arrivée à la forteresse, Alexer le fit mettre dans un cachot, en demandant à ce qu’il soit bien traité.

Allen accueillit Hitomi et Van. Hitomi remarque qu’il s’était rasé et qu’il n’avait plus que des moustaches. Van s’éclipsa un instant.

« - Allen tu as rasé ton bouc ?
- Oui, Sid m’a dit qu’il me préfère avec les moustaches tout court. Et comme tu sais qui il est pour moi.
- Oui, approuva Hitomi. C’est vrai que ca te va mieux ! »

Van revint. Hitomi fut surprise en le voyant car on aurait pu croire qu’il avait rajeuni. Ses moustaches n’étaient plus.

« - Enfin van, toi aussi ! C’est la journée où l’on se rase aujourd’hui ! »

Van regarda Allen et comprit la remarque d’Hitomi. Il éclata de rire, accompagnée par Allen. Alexer, qui l’accompagnait, ne put que se retenir difficilement, cachant son rire.

« - Tu sais Hitomi, à Fanellia, tu m’as dit que tu me préférais sans moustaches. C’est vrai que je les portais pour faire honneur à mon père et à Vargas. Mais si c’est toi qui me le demande, alors je les enlève. » Lança Van

Hitomi rougit. Van avait fait ça pour elle. Elle ne comprenait pourquoi, mais elle se sentait gênée. Elle aurait préféré être seule avec Van. Elle sentait son cœur battre plus vite, et elle se sentait toute chaude aux joues.

Alexer regarda Hitomi et sourit. Il était content que Van et Hitomi se rapproche à nouveau. Il espérait au fond de son ame qu’Hitomi resterait pour Van. Et durant tout le temps de son séjour, il avait fait le voeu de protéger Hitomi, même si il devait mourir pour accomplir son devoir.


Allen et Van parlèrent avec Hitomi. Marinea restait aux cotés de Van, en tant que capitaine de la garde. Alexer, lui, alla voir le prisonnier.

« - Qui est tu ?
- Je suis un guerrier du dragon.
- Ca je le sais ! Répondit Alexer. Ce que je veux savoir, c’est pourquoi vous nous attaquez.
- Nous ne faisons que suivre la volonté du roi !
- Quel roi ?
-…
- Si tu ne veux pas me répondre, très bien. Mais les autres ne seront pas aussi patients. Je te laisse une chance. »

Le soldat sembla réfléchir, puis comprenant qu’il n’avait rien à perdre, il accepta de tout dire.

« - Moi et mes frères, vivons sur Gaia, mais nos parents viennent d’ailleurs.
- ?
- En vérité, je suis un des derniers survivants du peuple du dieu dragon.
- QUOI ? »

Comme preuve, le soldat se releva, et comme on lui avait retiré son armure, et ses armes, il put sortir ses ailes, preuve évidente qu’il était comme Van et Folken.

« - Vous voyez ? » Demanda le jeune soldat.

Il regarda Alexer puis vit quelque chose qui le stupéfia.

« - Non c’est impossible.
- Regarde, tu vois bien que oui. Répondit Alexer en montrant l'objet qui était la source de l'étonnement du jeune homme.
- Mais comment ?
- Tu croyais que toi et tes compagnons étiez les derniers. C’est faux ! Sache que Van fanel est lui aussi descendant du peuple du dieu dragon. Ou plutôt devrai-je dire des anciens atlantes ! »

Une fois ces paroles prononcé, Alexer sortit de la cellule, laissant le jeune homme hébété. Le général montrait qu’il en savait beaucoup. Mais comment avait il apprit tout ca ? Se demanda-t-il.

Alexer alla voir son gyumelef. Il était entré dans l’entrepôt et voyait une grande agitation. Allen préféra prendre des précautions au cas où l’ennemi devinerait où Van était caché

Alexer alla voir l’energiste. Il ses contenta de la regarder, quand soudain il y eut une explosion. BRAOUM !!

« - Alerte !! Un escadron de gyumelefs ennemis à l’Est. »

Alexer ouvrit Avanoss, monta dedans, et alla au devant de l’ennemi.

Les Gyumelefs ne se camouflaient pas. De toute évidence, l’ennemi voulut employer la force à la place de la ruse. Avanoss prit son arme, et piloté par Alexer, fonça dans les rangs adverses.

Ses hommes le rejoignirent et se battait avec une énergie redoutable. Alexer portait des coups violents, utilisait la vitesse et l’agilité de son gyumelef avec brio. Il avait déjà mis cinq ennemis à terre qu’une trentaine d’unités ennemis apparurent. Alexer les regarda un instant, puis donna ses ordres.

« - Lieutenant, avec vos hommes défendez le fort. Moi je m’occupe de les repousser.
- Mais général, vous ne pourrez pas les vaincre à vous seul
- C’est exact ! C’est pourquoi je viens en renfort. »

C’est Marinea qui venait de parler. Alexer voulut protester, mais se
ravisa ensuite sachant que Marinea et lui réussirait à coup sur à venir à bout de leurs opposants.

« - Très bien, je prends ceux de droite, les hommes de gauche sont à toi. Lança Alexer
- Ils sont vingt à droite, et il n’y en a que quinze à gauche. Ce n’est pas équitable ! C’est toi qui va en éliminer le plus. »

Alexer souria légèrement à la remarque de Marinea. Il savait qu’elle avait dit ca pour détendre l’atmosphère dans leurs rangs et faire peur à l’ennemi.

Marinea fit tournoyer sa lance et frappa d’un grand coup à l’horizontale. Alexer leva son arme à hauteur d’épaule et fonça

« - Yyyyaaaaahhhh !
- Rrrraaaaaahhhh ! »

Chacun se battait comme un diable. Alexer veillait aux arrières de Marinea et Marinea faisait de même pour Alexer. Leur duo semblait invincible.

Van et Hitomi regardèrent la scène. Van décida d’aller leur prêter main forte. Hitomi lui demanda simplement de faire attention. Van répondit en lui embrassant le haut du front.

Van prit Escaflowne et se joignit à ses hommes. Avec l’arrivée d’Escaflowne, la victoire était assurée.

Un des adversaires vit Hitomi sur le balcon et décida de la capturer, sachant qu’il serait grassement récompensé. Il fonça. Van l’aperçut, voulu l’arrêter, mais était face à trois gyumelefs.

« - Hitomi, fais attention ! » Cria Van

Le gyumelefs prépara ses griffes quand une lame sortit de nulle part lui trancha le bras. Alexer avait vu ce qui arrivait et protégea Hitomi de son corps. Rassurée, Van décida de faire place nette et commença à mettre l’ennemi en pièce, aidé par Marinea.

Le gyumelef qui voulut capturer Hitomi sauta, et lança des lames pour tuer Alexer. Il les évita. Malheureusement, l’une d’elles frappa sous le balcon. Celui-ci se déroba sous Hitomi

« - AAAAAhhhhhhhh ! Cria Hitomi
-Nnnooonnn ! Répondit Van »

Alexer mit sa lame en travers du corps de son adversaire,puis le guymelef Avanoos s’ouvrit

Alexer enleva ses plaques thoraciques et sauta dans le vide. Hitomi se dit que c’était du suicide. Puis soudain, deux lumières blanches apparurent dans le dos d’Alexer.

Il agrippa la main d’Hitomi, puis frôlant le sol, remontèrent tout deux en direction du ciel.

Hitomi avait fermé ses yeux en sentant le choc de la remontée, pensant qu’il s’étaient écrasés, puis les rouvrit et ce qu’elle vit la stupéfia.

Alexer la tenait dans ses bras, il volait en la portant grâce aux ailles magnifiques qu’il avait maintenant dans le dos. Il atterrit doucement, déposant Hitomi sur un balcon, et s’envola pour se mettre sur son gyumelef.

Tous avait vu la scène et les combats s’étaient arrêtés.

« - Il a … des … ailes ? se demanda un soldat d’Astria
- Je rêve ! Lança Van, incrédule.
- Alors lui aussi, fait partie du peuple de dieu dragon ? » Fit Allen d’une voix basse

Les autres étaient stupéfaits. Les adversaires semblaient incrédules

« - Capitaine, vous avez vu ?
- Oui !! Je ne suis pas aveugle !!
- Je sais mais… »

Le soldat arrêta sa phrase. Alexer était sur son gyumelef. Il prit la dague qu’il portait en permanence, la sortit du fourreau et la dévoila devant tous.

« - LA DAGUE DU COMMANDEUR ! Mais enfin, comment ? »

Les soldats ennemis semblaient effrayés.

« - Moi Alexer Parseto, je revendique le commandement des troupes. Je suis votre général !! »

Les soldats ne répondirent pas. Ils semblaient figés, puis battirent en retraite.

« - A tous les soldats, nous partons ! »

Et une fois encore, ils s’en allèrent comme ils étaient venus.

Alexer rengaina son arme, reprit ses plaques d’armure, puis réintégra le cockpit de son gyumelef, pour le ramener au dépôt.


Les hommes étaient contents que l’ennemi soit en déroute. Mais ce qu’il avait vu les avait frappés.

Alexer sortit du hangar, accompagné de ses hommes, qui semblaient lui vouer une fidélité sans tache. Alexer se tint face à Van, puis s’inclina.

« - Votre majesté, je suis désolé pour tout ceci.
- Alexer, vous aussi… »

Van ne pouvait rien dire d’autre. Il venait d’apprendre que l’un de ses hommes les plus fidèles était lui aussi un descendant de peuple de dieu dragon.

Marinea semblait choqué, mais regardait Alexer avec une certaine lueur d’admiration dans les yeux.

« - Alexer qui êtes-vous réellement ? Demanda Allen. Vous êtes avec nous ou bien vous faites partie des leurs ?
- Arrêtez ! » Cria Hitomi.

Tout le monde se tut.

« - Van, Allen, poursuivit Hitomi, Alexer m’a sauvé la vie. Plusieurs fois il a eu l’occasion de pouvoir me livrer à eux. Je crois qu’il est avant tout au service de Van.
- C’est vrai, rétorqua Van. Alexer, je vous fais confiance. Mais je voudrais savoir une chose.
- Tout ce que vous voudrez, Sire. Répondit Alexer
- Répondez à la question d’Allen. »

Alexer releva la tête, et regarda Hitomi. Il lui souria et répondit à Van.

« - Sachez que je ne vous ai pas tout dit. Je suis général de Fanellia, mais ma famille a toujours été au service de la votre.
- ?
- Mon père était le descendant direct du général d’Atlantis. Cette fonction faisait de lui le conseiller et le protecteur du roi. De tout temps, moi et les miens nous avons été près de votre famille.
- Ma famille ? Celle de Fanellia ?
- Non.
- Expliquez-vous.
- Comme vous le voyez, je porte la dague du commandeur, c’est la preuve que je suis l’héritier légitime au titre de général d’Atlantis. Votre mère, elle, descendait de la famille royale.
- Quoi ? »

Van ne comprenait plus rien. Il était donc à la fois le fils du roi de Fanellia et le fils d’une princesse atlante.

« - Votre mère était l’héritière du trône. Quand elle a épousé le seigneur Go de Fanellia, votre père, elle a mis au monde votre frère, sire Folken, puis vous. »

Van se remémora un instant le passé. Puis il se reprit.

« - Très bien, et pourquoi m’attaquent t’ils ? Je suis censé être le roi, non ?
- C’est vrai. Mais malheureusement…
- Quoi ?
- J’ai appris il y a peu que vous avez encore de la famille.
- Hein !
- Votre mère avait un petit frère, mais elle fut désignée, elle, pour succéder au roi. On ne vous a pas averti de vos droits car il est vrai que nous pensions disparaître, et donc il n’était pas nécessaire de vous avertir de vos droits sur un royaume disparu. Toutefois, votre oncle a pu usurper le trône et c’est lui qui vous menace.
- Mon oncle…
- Oui, et il veut avoir Escaflowne pour pouvoir régner sur tout Gaia.
- Mais enfin pourquoi ? Demanda Hitomi.
- Il estime que Gaia appartient uniquement au peuple du dieu dragon. Et donc, fera tout pour régner en maître absolu.
- Pas question !! » Lança Van.

Tout le monde regarda Van

« - Jai juré à mon frère que Gaia sera un monde de paix. Et je suis prêt à reprendre les armes pour protéger cette paix qui a coûté tant de vie. » Déclara Van d’une voix solenelle.

Tout les soldats levèrent leurs armes et acclamèrent Van. Eux aussi voulaient se battre pour que Gaia puisse rester en paix.

« - Maitre Van !
- ?
- Moi, Alexer, je vous reconnais comme roi de Fanellia et comme seul et unique héritier du trône d’Atlantis. Même si je devais mourir, je jure de vous servir et de vous rendre votre bien. »

Alexer confia son épée à Van.Van le regarda, puis sortit son épée.

« - Van ! » Lança Hitomi inquiète.

Van posa la lame de son épée sur l’épaule d’Alexer.

« - Moi Van Fanel, j’accepte ton aide et je te demande de rester à mes côtés pour protéger Gaia
- Je vous jure de rester à vos côtés et de toujours vous servir.
- Dans ce cas, debout ! Général de Fanellia. »

Alexer se releva, Van lui rendit son épée, et lui tendit la main. Alexer, surpris, répondit tardivement et serra la main de son roi.

Devant ce geste, les soldats de Fanellia crièrent de joie et portèrent Van et Alexer sur leurs épaules. Hitomi était contente de cette effervescence. Van demanda qu’on la porte elle aussi, ce qui fut aussitôt dit aussitôt fait. Marinea regarda Van puis Alexer et sembla réfléchir. Puis elle se joignit au groupe qui avait grossi en acceptant les soldats d’Astria.

Tout ce petit monde faisait une ovation d’honneur aux héros du jour. Mais Alexer, même si il souriait, regarda Van et Hitomi et se dit que son roi aura besoin de toute son aide pour vaincre le tyran.



A SUIVRE

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE RYUCHI

PROFIL DE RYUCHI

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Galactik football    The arms peddler    Sam le pompier    .hack//G.U.    Astérix et cléopâtre    Mes parrains sont magiques    Sexe et magie noire    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Rex fabula    Seven deadly sins    Skip beat !    Grabouillon    Kiba    Shingeki no kyojin    Hanazono merry go round  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia