Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Miloscorpion>Un destin tous tracé

07 - LA BAGUE FLAMBOYANTE PAR MILOSCORPION

Quand Folken intérroga sont répondeur après avoir fait son jogging, il fut très mal a l'aise quand t-il entendi la voix de son chef qui lui demandais de ce rendre le plus vite possible dans son bureau pour parlé de l'affaire du jongleur.
Comment allait-il lui annocé que sa propre femme était impliqué dans cette affaire, rien que dit pensé, des images passa dans la tête de l'inspecteur, la vision de ce voir foutre a la porte comme un mal propre, ou encore, se faire jeté par la fenètre du 5 ème étages, ou encore frappé a coup d'annuaire téléphonique et bien d'autre images encore plus folle les unes que les autres, bref, cela n'allait pas être une partie de plaisir.
Il pris une douche, s'habilla et partie au casse pipe comme il le pensais.

Quand t-il arriva devant la porte de son superieur, la température de la pièce avait comme bizarrement augmenté, mais cela n'était pas le cas, c'était juste la tension et l'adrénaline qui bouillait dans les veines de l'inspecteur, il essaya de ce détentre en prenant un café et juste au moment ou la tasse arriva a ses lèvres son supérieur lui hurla l'ordre de rentré dans son bureau, évidament le café avait non pas sauté dans la
bouche de Folken mais sur sa chemise et sa cravate. Folken essuya rapidement pour ne pas ressentir la chaleur du liquide et rentra vite fait dans le bureau, s'assis sur la chaise et attendi que son chef s'assis a son tour,

"l'interrogatoire ou la boucherie pouvais commencé", ce dit l'inspecteur dans sa tête.
Mais cela ne se déroula pas comme dans un film d'horreur, Folken exposa tous ses indices ainsi que tous les rapports qu'il avait rédigé jusque là, sans que son chef ne l'intérromp, ce qui calma le rythme cardiaque de Folken, et quand t-il arriva a dire que sa femme était impliqué dans l'affaire, son chef ne s'éttonna pas de la nouvelle.
Bien au contraire, il était déjà au courant que sa femme était dans le coup,
" Car depuis que je lui ai offert cette bague, elle n'ai plus la même", avait répondu le chef.
Folken fut surpris de cette annonce et décida de lancé un mandat d'arrêt contre la femme de son chef. Toutes les unité était sur le pied de guerre pour retrouvé la femme du chef, Madame Bleuet.

Les recherche prirent plusieurs mois avant que Madame Bleuet ne soit arrêté, elle fut prisent dans une institut de beauté, dans lequel elle ce fit teindre en brune et maquillé de facon assez vulgère pour ne pas être reconnu de la société, car Madame Bleuet avait une réputation de bon chique bon genre et là elle était vraiment méconnaisable.
Elle fut emmené au commisariat pour être intérrogé sur ses faits et gestes depuis le meurtre du jongleur.

L'intérogatoire ne fut pas de tous repos, car Folken s'aperçu assez vite que Madame Bleuet n'avait plus vraiment toutes sa tête, a chaque questions concernent sont emploi du temps de la veille du meurtre tous allais parfaitement avec les dires de son époux, mais après cette date, toutes les infos était a vérifié, car aucun élément ne correspondait avec toutes les version qu'elle pouvait raconté au fil de la journée, un coup elle avait passé la journée au bar "Le koala" une heure plus tard elle soutenait qu'elle était dans un hôtel entrain de prendre un bain, bref, rien de bien concluent, elle était assise, zen et avait toujours les mains dans ses poches quand t-elle parlais ce qui la rendait encore plus folle que ce qu'elle pouvait paraitre, tout était a refaire, quand soudain, par malheur, un officier parla a voix haute et forte de l'image de la bague qui avait été dessiné par le peintre (oran gégivre)
L'officier : "c'est quoi cette horreur de bague, jamais je n'oserais offir une telle chose a ma copine"
Là, Madame Bleuet se leva et sauta de tous son poids sur la vitre qui la séparait de l'officier, se releva dans les débris de verres et se jeta au cou de l'officier qui c'était accroupi pour évité les morceaux de verres qui avait volé en éclats, ses mains d'une blancheur inimaginable était agrippé a l'officier comme un serpent qui éttouffe sa proie avant de l'avalé, trois autres officiers ce portairent au secour de leurs ami, quand Folken arriva sur les lieux il vit la bague au doigt de Madame Bleuet qui s'intillais de mille feux malgré la peine ombre de la pièce ou il se trouvait, elle était dans une colère noire comme possédé, il fallut l'attiré dans une pièce noire pour qu'elle ce calme et reprenne ses esprits.
Quand Folken demanda ce qui c'était passé, un des ami de l'officier attaqué avait répondu : "Quand Marc a vu le dessin de la bague et qu'il a dit qu'il la trouvait horrible, là Madame Bleuet a sauté sur la vitre et a foncé sur Marc comme une dingue"
A ses mots, Folken décide de tenté une experience sur Madame Bleuet, il alluma la lumière dans la pièce ou elle se trouvait, lui posa des questions toutes simple et entre deux question sans importance il lui parla de sa bague, et dès lors qu'il parlait d'elle
(la bague) de façon négative (comme ça taille trop grosse ou ce qu'elles représentais) là ,Madame Bleuet devenais hystérique et la bague changais de couleur, cela devenais de plus en plus curieux,

"Comment la bague pouvait-elle changé de couleurs aussi facilement que de changé de conversations ?" Voilà une question bien étrange, ce dit l'inspecteur, il aurait voulu étudié la question de plus près en obtenant la bague, mais cela était impossible a faire, car Madame Bleuet était vraiment un danger quand on parlais de la bague.
Folken posa trois dernières question a Madame Bleuet qui répondit cette fois-ci clairement.
"C'est vous qui avez imaginé cette bague ?"
"Non, malheureusement, mais je remercie la personne qui la faite pour moi et moi seule" dit-elle,
"Et vous s'avez qui la faite pour vous et dans quelle but ?"
"Oui je sais qui l'a faite pour moi seule, et je l'ai obtenu pour avoir de la force pour me défendre contre la société."dit-elle cette fois-ci d'un ton arrogant
"Et qui la fabriqué?" demanda Folken qui attendais d'une oreille attentive et alerte la réponse
"Il s'agit de ...................... VÉRYA et je n'en dirait pas plus" sur ses mots elle resta silencieuse pendant tous le reste de la fin de journée.
"Mais qui est VÉRYA et pourquoi inventé un objet pareille ? " ce demanda Folken,

L'enquète était sur le point de faire une bond de géant vers la victoire de la justice, pensa Folken, mais pour l'heure, il fallait en s'avoir beaucoup plus sur cette VÉRYA qui était peut être la clé de cette affaire.
Mais pour le moment présent, Folken décida de rentré chez lui pour dormir et révé a l'arrestation de cette VÉRYA.

De quels manières Folken allait-il si prendre pour trouvé et arrêté cette mystérieuse VÉRYA ???


A SUIVRE......

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE MILOSCORPION

PROFIL DE MILOSCORPION

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Rex fabula    .hack//G.U.    Skip beat !    Sam le pompier    Galactik football    Mes parrains sont magiques    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Seven deadly sins    Astérix et cléopâtre    Kiba    Sexe et magie noire    Grabouillon    The arms peddler    Shingeki no kyojin    Hanazono merry go round  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia