Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Rowann>Yamuko, aventurière de l’entre-deux

05 - PAR ROWANN

Yamuko, aventurière de l’Entre-Deux , 05

Nous avions laissé nos compagnons face à leur destin alors qu’ils allaient pénétrer dans le long couloir menant aux Monts Ardents. (quelle phrase longue et bien construite ^^)
Arriveront-ils jusqu’au seigneur Menelas le noir ? Quel est donc cet étrange moyen de le vaincre ? Nos amis s’en sortiront-ils vivants ? Mais qui donc a tué Pamela Rose ?
Vous saurez tous cela dans le prochain chapitre de Yamuko, aventurière de l‘Entre-Deux !
Comment ça tout de suite ?On me dit jamais rien à moi -_-‘.

J’arrive pas à croire ce que je vais faire. C’est dingue. J’espère de tout mon cœur que mon plan va marcher. Naeli et Jorian me regardent bizarrement. Je dois tirer une de ces têtes…
-T’es sûre que ça va ?
-Oui, oui.
Nous sortons du tunnel et nous débouchons dans un paysage volcanique. Et euh…bah à part volcanique je vois pas trop ce que je peux dire d’autre.^^
Il y a des volcans partout, des rivières de lave et des nuages de souffre. Naeli est au bord des larmes en voyant les arbres carbonisés un peu partout.
-Et ben, quelle gaieté !
-Pleure pas Naeli c’est que des arbres…
-QUE des arbres ?!Ca te plairait qu’on te carbonise la tronche et qu’on dise après « oh c’est pas grave c‘était qu’une humaine ! » ?
-Olala !
Je vais marcher devant. Ce qu’elle peu m’énerver avec ses foutus arbres !! Jorian vient me voir peut de temps après.
-Tu sais elle est désolée.
-…
-C’est l’émotion ! C’est sa culture qui l’a élevé comme ça.
-Je sais mais quand même, elle sait que déjà que c’est pas facile de faire tout…tout ça alors que j’ai rien demandé moi et puis j’essayais juste de…
Ne pleure pas idiote !Surtout ne pleure pas !
-Tu…tu pleure ?
-Pas du tout !C’est le souffre qui me pique les yeux.
Je le dépasse à grand pas. J’en ai marre, pourquoi je prendrai autant de risques pour des gens qui se fiche de moi ?Je…
-AAAAAAAAAAAAAAAAH !
On vient de me sauter dessus. Et c’est beaucoup plus balèze qu’un gobelin !
-YAMIIII !
Je vois les autres qui arrivent. Jorian dégaine son sabre mais reste à distance respectable car l’homme menace de m‘égorger.
-Lâche-là !
-Du calme Elu, si tu veux récupérer ta copine il va falloir venir la chercher chez mon maître.
-Hé non il y a erreur sur…
-Laisse la partir, c’est moi que tu cherche espèce de euh…d’elfe !
-Qu’est-ce que tu…
-Non, je préfère ajouter un peu à l’aspect chevaleresque de l’histoire.
Il se télé porte. Non. ON se télé porte !Mais moi je veux pas !
On arrive dans une salle assez grande, l’elfe me tiens toujours. J’ai le temps de l’apercevoir, il est grand, très grand et à de longs cheveux blancs et la peau pale (non c’est pas Sephiroth mais presque ^^). Mais ce qui me frappe le plus c‘est la douceur dans ses yeux gris. Je me décide enfin a me débattre et avant d’avoir eu le temps de réfléchir je l’expédie contre le mur. J‘entreprend de m’en aller mais il se télé porte devant moi et m’assomme d’un coup de poing.

-Mhmh…
-Tiens on se réveille enfin jeune fille !
-Qu’est-ce que…
Le gars est assis devant moi. Il me regarde attentivement et moi j’ai un mal de tête de la mort !
-Je manque à tous mes devoirs :Menelas pour te servir. On va attendre ton copain tout les deux.
-!!Vous !
-Oui, moi.
-Pourquoi avoir caché votre identité ?
-J’a toujours adoré les quiproquos.
-Vous savez que ce n’est pas lui l’élu…
-Effectivement, je sais oui. Je fais toujours confiance à mon instinct. C’était courageux de sa part, je suis curieux de voir s’il arrivera jusqu’ici. Si oui, je me ferai un plaisir de le tuer.
-Non !Enfin je veux dire…il n’a rien à voir avec ça !
-Si il est arrivé jusque là il a forcément quelque chose à voir là-dedans.
Il parle avec un calme glacial, aucune émotion n’apparaît dans sa voix.
J’essaie de bouger mais je vois que je suis attachée.
-Oh oui, j’ai pris cette liberté afin de t’éviter de faire une bêtise. J’aurais tout de même de la peine défigurer un si joli minois.
-Taisez-vous.
-Tu n’aimes pas les compliments ?
-…
-Tu préfères sûrement que ce soit l’autre gringalet qui les fasse. Mais à vrai dire, je doute qu’il vienne, il est sûrement rentré chez lui à l’heure qu’il est. Il ne m’a pas l’air très dégourdi.
-Vous ne le connaissez pas !Je vous interdit de le juger !
Une larme coule sur ma joue.
-Il compte beaucoup pour toi apparemment, j’aurais d’autant plus plaisir à le tuer.

Non, ça peut pas finir comme ça. Faites le taire !Je trouverai quelque chose pour m’en sortir, je trouve toujours…Et faut que je me réveille ! J’ai pas sorti une seule vanne pourrie depuis le début de ce chapitre !C’est tout ce que je sais faire d’habitude…
-J’ai une meilleur idée qui sera plus divertissante.
-Vous me faites peur…
-J’y compte bien.
Il se leva et me laissa en plan. Bonjour la galanterie.
J’essaie de me défaire de mes liens. Sans succès. Je suis vraiment pas douée.
Soudain, des gardes arrivent et m’emportent. Ce sont aussi des elfes, Menelas ne doit pas supporter la vue des gobelins dans son château. Et à vrai dire je le comprends.
Bref ils m’amènent dans une espèce de grotte et me laisse là, fermant la porte derrière eux, ce qui me laisse une seule issue possible. Bon examinons la situation méthodiquement. Deux choix s’offrent à moi :ou je reste ici jusqu’à ce u’on vienne me chercher où que je crève de faim, ou alors j’avance e je me jette dans la gueule du loup. Dur dilemme. Bon bah je vais avancer, je crois bien que la pauvre auteure a déjà assez de mal comme ça pour boucler son histoire de fou [merci bien^^].
Fais noir là-dedans…Elle aurait mieux fais de me tuer plus tôt si vous voulez mon avis l’autre là, la timbrée [tu sais ce qu’elle te dit la timbrée ?Fais gaffe ça pourrait arriver plus tôt que tu ne le penses…*sourire sadique*] glups o_o’ j’ai rien dit.

Ccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc
Changement de point de vue exceptionnel : narration extérieure.

Bon bah salut moi c’est le narrateur !Bah si vous savez…Le narrateur !Z’êtes nul…
-_-‘
Quoi qu’il en soit je vais vous raconter ce qui se passe du côté de la libellule et de l’abruti [hé !faudrait voir à te calmer un peu !] pourquoi tu m’a pas pris moi pour Jorian ?[bah parce que t’es déjà le narrateur ça te va pas ?]tu m’aimes pas c‘est ça ? [O_O’]Je le savais ![euh ya des gens qui nous lisent là]M’en fous !*boum crac aïeuh*
Excusez-nous pour ce contre-temps mais le narrateur ayant eu un accrochage avec une furie armée d’une batte de base-ball, il sera remplacé par l’auteur alias la furie en questio…*boum crac* Merci bien !Reprenons.

Après l’enlèvement aussi rapide qu’incongru de notre héroïne, Jorian et Naeli décidèrent de rentrer chez eux tels les gros lâches qu’ils sont en réalité, ils se marièrent et n’eurent pas d’enfant car Jorian mourut de la grippe aviaire deux semaines après. Yamuko quant à elle réussit à s’enfuir et se maria avec Corky, donnant naissance à deux petits gobelins facétieux qu’ils appelèrent Bataille et Fontaine. La princesse se maria avec Menelas qui l’assassina par la suite en croyant qu’elle avait couché avec l’un des gardes, le Roi parvint à conquérir le royaume voisin, décimant toute la population locale et infligeant toutes ses taxes stupides aux survivants. Tout le petit monde ayant survécu aux farces du destin précédemment citées moururent dans l’immense explosion de la planète provoqué par un jeune sorcier nommé Gary Topper ayant tenté d’invoquer Archimonde afin d’épater une dénommée Margot Pasletoit qui lui avait renversé du jus de citrouille sur son cahier.

Vous y avez cru hein ?XD [Jorian :hahaha j’éructe. Yamuko :même pas drôle]
Bon restons sérieux [Naeli :on avait pas de problèmes pour ça avant que t’arrive].
Hum…Jorian et Naeli était donc partis en trombe vers le palais. Enfin plus exactement Jorian courait comme un dératé vers le château, se cassant à moitié la figure à cause des nombreux cratères, et Naeli le suivait avec peine en lui hurlant qu’ils avaient besoin d’un plan pour libérer Yamuko.
-Rââââ mais tu va me lâcher oui ?!!!On a pas le temps !!
-Tu préfères te faire tuer à l’arrivée sans même avoir eu le temps de l’apercevoir ?Ah ouais bravo, quel merveilleux plan, là t’as la garantie du succès !
-Bon qu’est-ce que tu proposes ?
-Infiltration fallacieuse.
-A tes souhaits.
-Je croyais que t’étais intelligent moi…Toi attendre et passer inaperçu, toi pas foncer dans le tas. Capito ?
-Mouais.
Nos deux amis avancèrent donc prudemment vers le château. Ils arrivèrent devant l‘immense porte noire.
-C’est très kitch…
-Si tu le dis, bon, rentroaaAAAAA !
-Hiiiiiiiiiiiiiiiii !

Fin de la narration extérieure.
cccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

J’avance toujours dans le tunnel puis j’arrive dans une salle emplie de lumière.
-Aaaaaah !Mes pauvres rétines, ayez pitié de mes yeux !Ca y est je suis aveugle !
-Ouvre-les, ça ira sûrement mieux. Me dit-une voix bien connue semblant venir de partout à la fois.
-Ah oui tiens.
Je vois devant moi…un haut mur, qui n’atteint tout de même pas le très très haut plafond, avec une porte en son milieu. Je lève la tête et je vois que tout en haut, près du plafond et à une centaine de mètres de moi (ouaaa précisioooon) se trouve Menelas et deux autres personnes que je ne distingue pas très bien.
-Tiens salut je croyais que vous m’aviez laissée en plan !
-Certes non, je n’aurais pas eu cette prétention.
-Ah bah tant que vous y êtes vous pouvez me dire où je suis et ce que je suis censée faire ?
-J’y viens…
-Z’êtes bien aimable…
-Vous vous trouvez à l’entrée de mon labyrinthe géant, à ma gauche se trouve la princesse, et à ma droite mon bras droit.
-Oui bah ça je me doute que votre bras droit ne va pas se trouver à gauche<=cruche de base.
-Mais non je parle de ma plus fidèle servante, Elhaz .-_-‘
-AaaaaAAAAh d’accord!<=monte dans les aigus
-Ton but est d’atteindre le centre du labyrinthe où tu devra la vaincre. Ensuite si tu as la chance de survivre je viendrais t’achever, où te faire ma favorite, je n’y ai pas encore très bien réfléchi.
-Hého vous avez la princesse pour ça !
-Pas mon style.
-En tous cas c’est pas très original comme épreuve.
-On fait avec ce qu’on a, le personnel est de moins en moins compétent…
-Les Ibères sont rudes.
-Mais de quoi tu parle ?<=[t’as jamais lu Astérix mon grand XD]
-Non rien laissez tomber.
-Bien sûr je t’ai réservé quelques surprises, c’est pas marrant sinon.
-Mouais bon bah quand faut y aller…
-Oh j’oubliais !
Il y a un grand flash et…tiens fait froid tout à coup…Mais qu’est-ce que…
-C’EST QUOI CA ?
-Ah c’est beaucoup mieux comme ça.
Je suis habillée limite en bikini avec juste une jupe très très fendue…Je m’appelle pas princesse Leïa moi !
-Mais vous êtes un vrai pervers !Pourquoi dans toutes les histoires les héroïnes sont à moitié à poil ?Est-ce qu’on va demander au mecs de se foutre en caleçon nous ?!
-Bah ça faut demander à l’auteure.
[Ca fait grimper l’audimat…T’inquiète la prochaine fois je fous Jorian en caleçon.]
-Bon bah d’accord.
-Et puis je vois pas de quoi tu te plains, quand on a des atouts vaut mieux les…
*décollage d’une chaussure allant s’écraser directement sur le pif du méchant*
-J’ai toujours été très balèze en lancer…
-è_é# <=il a une grosse marque rouge au milieu du front.)Tu ne sera pas seule…
Une porte s’ouvre et Jorian et Naeli rentre dans la salle.
-YAMI !
Jorian se précipite sur moi et m’embrasse. Ah euh d’accord. A vrai dire j’y croyais plus. C’est plus agréable que ce que je pensais. Bon faudrait peut-être que je respire. Je commence à agiter les bras dans tous les sens. Quand il me lâche enfin je suis sur le point de m’évanouir.
-Ah euh oui que quoi ?
-Désolé je…
-Non ne le sois pas…
-Vous nous dites tout de suite si on vous dérange.
-C’est le costume qui te fais cet effet là ?
-Ah non j’avais pas remarqué c’est…euh…ah…
Il est tout rouge.
*coup exercé à l’aide de la chaussure restante sur la tête du pauvre garçon*
-Ouais bah n’en profite pas pour mater.
Je le traîne jusqu’à l‘entrée du labyrinthe, suivie de Naeli avec un air inquiet.
-Bonne chance Elue, j’espère que tu survivra.
On entre et la porte se ferme. Je lâche Jorian et on continue à avancer. Je leur explique ce qu’on doit faire.
-Mmh je vois. Mais pourquoi il souhaite que tu survive alors qu’il te balance ans la fosse aux lions ?Il te veut quelque chose de particulier ?
-Ah oui, si je survis, au mieux il me tue, au pire je vais compléter son harem.
-QUOAAA ?
-Ho Jorian calme-toi !
-Il est taré ce type ??
-Bah oui je crois un peu…
-Si il croit qu’on va se laisser faire.
Il commence à partir à grand pas devant.
-o_o’
-o_o’
Naeli me regarde avec le même air inquiet et va rejoindre Jorian.
Je me décide à avancer plus vite quand j’entends des bruits de baston [je sais pas imiter ça alors j’appelle cet emote *bruitsdebaston*^^]. Je cours et je vois Jorian aux prises avec une araignée géante. Ni une ni deux je lui balance un sot de colère dans les dents.
-Tiens mange !
L’araignée se désintéresse totalement de Jorian, ça c’est voulu, mais elle me fonce dessus, ça c’est pas voulu !Du coup je décide de la finir à la hache, mais elle m’arrache un bout de jupe.
-Ah non ! Je suis…déjà…pas très…habillée…alors…en rajoute…pas sale bestiole !
Je continue de frapper la bouillie verdâtre alors que de toute évidence elle est morte depuis un bout de temps.
-Ca va Yami, je crois qu’elle a compris.
Nous continuons donc notre chemin et là on a le choix entre deux directions.
-Hum, à gauche ou à droite ?
-A droite !
-T’es sure ?
-Mais oui !Ca crains la gauche, c’est toujours foireux à gauche. Et je te parle en connaissance de cause.
-Bon bah si tu le dis.
On va donc à droite, on marche longtemps, très longtemps. On tourne à droite puis encore à droite (Naeli a décidé officiellement que la gauche porte la poisse -_-‘), on tue deux trois plantes carnivores, des scorpions et là on s’arrête parce que devant nous s’étend un mur de feu.
-Ah bien joué, bravo mademoiselle surtout-pas-à-gauche !
-Quoi c’est pas ma faute !
-Ne blâmez pas cette charmante libellule (Naeli :hrumhrum !), vous êtes sur la bonne voie mais vous êtes tellement lents que j’ai bien failli m’endormir. Je vais donc corser un peu le jeu.
La silhouette à la droite de Menelas, se redresse et s’élance du haut de la loge, pour ensuite plonger dans le labyrinthe un peu plus loin.
-Je te prie d’avancer Elue.
-Euh au cas où vous n’auriez pas remarqué, devant moi il y a un mur de feu, et aux dernières nouvelles je suis encore inflammable, je sais pas pour vous vous mais…
-Ce n’était pas une proposition mais un ordre. Tu es magnifique quand tu me regardes avec tes yeux pleins de haine.
-*chuchote*M’énerve m’énerve !
Je prends mon courage à deux mains et j’avance dans le feu, prête à hurler de douleur, mais rien ne se produit.
-Tiens ça c’est bizarre, moi qui suis infoutue de craquer une allumette sans me brûler. [c’est triste n’est-ce pas ?ç_ç]
Je continue d’avancer prudemment, quand j’arrive dans une petite salle. Enfin disons que c’est plus large qu’un couloir mais que…aah on s’en fout [très bien observé^^].
Devant moi se tient…
-Excusez-moi c’est quoi votre prénom déjà ?
-Elhaz, petite fille.
-Non mais oh ça va hein ?Parce que tu crois que t’es plus vieille que moi ?
-J’ai 324ans.
-Ah oui quand même…
-Allons-y !
Elle s’élance vers moi en criant comme une tarée. Je l’esquive tant bien que mal et lui balance des lucioles à la tête.
-Ah tu veux jouer à ça sorcière ?
Elle m’envoie de pics de glaces dessus, je suis touchée à la l’épaule.
-Aaaah punaise saloperie !
-Tu fais moins la maligne hein ?
Elle commence à m’énerver elle !Mais elle est trop rapide c’est pas vrai !Si seulement…
-Râââââ qu’es-ce que tu m’a fait ?
-Héhéhé, t’aimes pas les sarments ?
Je m’avance vers elle et je la coupe en deux. QUOAAAAAA ?Beurk, si j’avais mangé récemment je rendrais mon déjeuner. J’ai du sang partout, je laisse tomber ma hache, et je m’évanouis à moitié [ah bah elle est belle l’héroïne <=elle vient de vomir sur l’assistance]. Le maître des lieux pervers reprends la parole :
-Ca c’est du spectacle ! Dommage pour la petite, Slaanesh aie son âme.
-Descends de là connard, viens te battre.
-Quels mots crus dans la bouche d’une jeune fille !J’arrive de suite.
Il saute en l’air et…et…mais où il est ce con ?
-Montre toi !
-Si tu insistes…
-Aaaaaah !
Il est apparu derrière moi et m’a attrapé par derrière.
-Aaaaah lâchez-moi !
-J’ai pas trop envie. Essaie de te libérer.
-Comme vous voudrez.
Se concentrer, se concentrer…Mais je rêve ou il est en train de me peloter ? Ce gars est un vrai pervers !Mais lâche moi connard…M’énerve…
-Rââââââââ !
Je rouvre les yeux et je vois Menelas encastré dans le mur en face de moi.
-Haha bien joué !
Et tiens, Colère dans ta tête.
-Bouffe !
-Argh…pfiou, bah ya pas à dire ça réveille. Mais s’il te plaît épargne moi tes trucs d’apprentie sorcière.
-Non mais tu rigoles ?
Colère, Colère, il va trop vite, sarments…merde !J’ai plus de mana !
-Merde Naeli m’avait pas dit que ça pouvait arriver ce genre de trucs !
-Alors on est à cours de mana ?
Il se libère des sarments et avance vers moi. Cette fois-ci falloir y aller au corps à corps. Il fait apparaître un sabre. Mes mains se crispent sur ma hache.
C’est pas du juste, une hache c’est beaucoup moins maniable qu’un sabre ! J’essaye de le toucher mais je n’y arrive que très rarement. Par contre lui est beaucoup plus doué que moi au corps à corps. Il me blesse, une fois deux fois…Je saigne au ventre et à l’épaule…Qu’est-ce que je vais faire ?
Ca y est, je me souviens…Ce qu’a dit Corky dans le marais…Je…Espérons. Je me tourne vers mon adversaire. Je respire avec difficulté, je suis terrorisée, mais je trouve le courage de faire ce que j’ai à faire.

Je m’élance vers lui, il paraît surpris mais ne se démonte pas, il se prépare à se défendre. Je tiens ma hache en avant mais au dernier moment, je baisse ma garde.
Son sabre me transperce de part en part. Je suffoque mais je souffre en silence. J’entend Menelas crier du moins je le crois et malgré ma vue qu se voile, je vois qu’il a disparu. J’entends des pas et des éclats de voix.
-YAMIIIIIII !!
Moui c’est moi mais j’ai trop envie de dormir…je peux pas répondre.
-Yami…
-Jo..Jorian ?
Il est juste devant moi…Mais je ne le vois presque pas.
-Ooh Yamuko…Je t’aime…
-Moi aussi…Mais parlons-en demain quand je me réveillerai…
-Elle délire Jorian…
Pourquoi Naeli dit ça ?Je suis juste très fatiguée…

ccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

Un léger vent passa dans la salle et arracha à la jeune fille son denier souffle. Jorian sanglotait sur son corps et Naeli reniflait sur son épaule.
Mais soudain, une lueur anima le pendentif au coup de Yamuko. Des étincelles jaillirent de la pierre et parcoururent le corps de la jeune fille. Jorian se redressa.
-Hein ?
Yamuko eu un sursaut et entrouvrit le yeux…

ccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

Hum ? Hein quoi ?Ca y est je suis morte ? Je…
-Yami ?
-Mhmmmh…
-Yamuko punaise t’es vivante !!
-Quoi…
Jorian me prit dans ses bras et me serra si fort que je faillit tourner de l’œil.
-Arrête tu vas la tuer pour de bon.
Naeli prenait son air sévère mais elle riait comme une petite folle. Jorian aussi souriait comme un débile.
J’aurais bien voulu rester là à les regarder se marrer mais je…

Mmmmh ma tête…Je me suis encore évanouie ?Je…Je suis où au juste ?Une grande chambre, super décorée (un peu trop à mon goût^^) et je suis dans un immense lit. En réalité, si je devais utiliser un mot pour décrire cette chambre je dirais :rose. Quelqu’un m’a habillé d’une grande chemise de nuit blanche qui glisse sur mes épaules. Je me débat quelques minutes pour la faire tenir en place puis je réfléchis. A voir la déco je suis sûrement dans le château de mademoiselle je-me-fais-enlever-et-j’envoie-les-gens-de-passage-à-ma-rescousse. Je sors de la chambre et j’erre dans le dédale de couloir en essayant de trouver les autres. Punaise ya combien de pièces ici ?Je croise des larbins qui me regarde comme si j’étais tarée. Je me décide enfin à demander de l’aide.
-Euh excusez-moi…
-Oh mais c’est notre héroïne nationale !
-Hum, oui sûrement, mais je voudrais savoir où je peux trouver mes amis et accessoirement la princesse truc-muche, je suppose que je peux pas rentrer chez moi avant de lui avoir parlé.
-Je vous y amène tout de suite.
Je suis donc le serviteur à travers les couloirs. En attendant j’ai le temps de penser. Comment se sont-ils débrouillé pour me ramener jusqu’ici alors que je dormais ?
Tiens on est arrivés…
-Yamuko !
Jorian me fonce dessus 2e édition et me serre dans ses bras. Mes pieds ne touchent plus le sol.
-Euh moi aussi je suis contente de te revoir mais tu peux me reposer ?
-Ah bien sûr excuse moi.
-Alors ma sauveuse est enfin réveillée ?
La princesse vient d’arriver. C’est une jeune femme brune aux yeux verts, avec un très beau visage doux et ferme à la fois (enfin c’que j’en dis moi…). Elle me regarde avec un sourire et m’invite à s’asseoir à côté d’elle.
-Ma chemise de nuit est un peu grande pour toi mais elle te va bien.
En effet la princesse est beaucoup plus grande que moi.
-Me…merci princesse.
-Appelle moi Jeyna.
Jorian assis en face de nous a l’air aussi gêné que s’il était en plein milieu d’un vestiaire de filles. Naeli…je ne la vois pas.
-Où est Naeli ?
-La petite fée ? Elle est retournée auprès du Passeur, elle t’attend. Mais dis-nous plutôt comment tu as su de quelle manière tuer Menelas.
-Et bien pour ça il faut remercier Corky, le gnome des marais, c’est lui qui m’a dit que Menelas ne pouvait tuer les femmes sous peine de mort. C’est d’ailleurs pour ça qu’il a un espèce de harem (d’après ce que j’ai compris), il épargne tout ses ennemis féminin. Son plan devait être de me battre et de me recycler en favorite. Rien que ‘y penser ça me fait froid dans le dos.
En fait j’avais vraiment froid -_-‘ .
-Il ne s’attendait pas à ce que je me jette sur son sabre, je l’ai eu par surprise.^_^
Et le coup du pendentif qui ressuscite je l’avais prévu aussi mais j’étais pas du tout sûre du résultat.<=[« tu recevra de l’aide où que tu sois »qu’il a dit le vieux en lui donnant le pendentif, pour ceux du fond qui suivent pas]
-Tu aurais pu me le dire.
Jorian s’était levé et était devant moi.
-As-tu la moindre idée de comment on s’est inquiété pour toi ?
-Je devais le faire. Vous m’en auriez empêché.
-C’est toi qui le dis.
Jeyna nous regardais en souriant.
-Ah Jorian, c’est tellement mignon de s’inquiéter comme ça !
Non mais de quoi elle se mêle elle ? Et l’autre qui se met à rougir. N’importe quoi.
-Ah euh ah c’est normal...
-Tu es tellement modeste !! Alors que tu as porté Yamuko jusqu’ici, ce n'est pas rien tout de même. Tu es fort !
-Mais oui c’est lui qui as tout fait pendant cette mission ! J’ai rien foutu alors ne me remerciez pas !
Je sors de la pièce à grand pas en laissant les deux tourtereaux dans le petit salon. Non mais c’est bon là, je parcours tout le pays, je me bats, je meurs, je ressuscite et qu’est-ce qu’on me dit ? Merci d’être passée, on vous rappellera mais pour l’instant on garde votre copain qui colle plus avec le rôle !
-Yami reviens !
-Naan !
-Je t’ordonne de revenir !
-Nan reste avec mademoiselle l’ingrate, vous vous entendez teeeellement bien.
-Arrête de raconter n’importe quoi ! Et ta chemise part en freestyle.
Je remonte donc ma chemise sur mon épaule d’un geste rageux. Il m’attrape le bras et me force à me retourner.
-Lâche-moi !
-Non.
-T’as pas peur que Jeyna se sente seule sans tes muscles ?
-Arrête.
-Ce que je dis est…
Il m’attrape et il m’embrasse. Non c’est un abruti !Un abruti qui embrasse très bien…Pourquoi je lui en veux déjà ? Il s’éloigne et me regarde.
-Je t’aime alors dis pas des trucs comme ça.
-Je…ha…haha…euh…enfin…c’est-àdire que…aaa…
-Tu te sens bien ?
-Euh non…enfin oui…
-Je vois, tu me rejoins là-bas.
Il retourne vers le salon avec un petit sourire amusé. Il a l’habitude de mes déblocages émotionnels. Il doit me prendre pour une cruche !! Réveille-toi ma grande, tu es une cruche !Il faut absolument que j’arrive à lui dire ce que je ressens…
-Je…je…je t’aaaaii…je t’aime!!
Il se retourne et me regarde bizarrement. J’ai l’impression d’être toute rouge. C’est sûrement le cas. Il s‘approche de moi et me sourit. Je ne sais plus où me mettre.
-Tu m’as dit ça, et tu n’était pas en train de délirer…
-C’est si étonnant que ça ?
-Non mais je trouve ça génial.
Nous nous dirigeons tous les deux vers la salle où est restée la princesse.

Deux jours plus tard, je suis revenue dans l’Entre-Deux. Je suis là avec le Passeur, Naeli et Jorian. C’est l’heure des adieux, je déteste les adieux…Pour une fois au moins je m’exprime librement.
-NAAAAAAAAN J’VEUX PAAAAAAAAS !!!!
-Mais voyons mademoiselle il faut rentrer chez vous !
Je pleure comme une gamine et je cours m’accrocher à Jorian en attrapant Naeli par un jambe.
-Yamii il faut y aller, je suis sûr qu’on se reverra !
-OUi MaIs ArRêEêTe DeE mEe SeEcoOUueR cOoOmmE çAaA !
-Désolée snif.
-Allez c’est l’heure.
Je m’avance devant le Passeur en reniflant je jette un dernier coup d’œil à mes amis.
Le Passeur ouvre un portail, je m’apprête à entrer mais juste au dernier moment Jorian m’attrape la main.
-Attends !

ZOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAWWWWWWWNNNN !!!
WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!

-Aïeuh ! J’avais oublié le truc de la pince à sucre qui t’arrache les tympans !
J’ouvre les yeux :je suis dans les toilettes de mon lycée.
C’est pas vrai !! Ya pas à dire j’ai jamais été aussi contente de voir cet endroit !
Je sors en trombe du bâtiment et je vois Makura juste devant moi.
-MAAAAKIIIIIIII !
-Aaaaaaah !
-Ca me fait tellement plaisir de te revoir !
-Je t’ai manqué tant que ça en dix minutes ?
-O_o’Je te demande pardon ? Ca fait des semaines que je suis partie !
-Qu’est-ce que tu me chante ?Je me dis bien que t’as été longue mas n’exagérons rien…
- -_-‘
C’est pas vrai j’ai fait tout ça pour revenir ici et ils se sont même pas inquiété pour moi ! La poisse !
-Ah au fait Yami, je voulais te présenter mon cousin, il est nouveau et…
-JORIAN ?
-Euh…on se connaît ? Comment tu connais mon prénom ?
-Oh la vache…Non non on se connaît pas.
-Je me disais aussi que j’aurais pas pu oublier un aussi joli visage.
-T’arrêtes de draguer ma copine toi ?
-Peut pas m’en empêcher.
-En tous cas c’est flatteur. Foireux, mais flatteur.
On se dirige tous vers la salle de maths, même moi comme si de rien était.
C’était bien la peine de partir pour s’apercevoir que rien n'a changé…

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE ROWANN

PROFIL DE ROWANN

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  .hack//G.U.    Seven deadly sins    Grabouillon    Rex fabula    Astérix et cléopâtre    Mes parrains sont magiques    Sam le pompier    Skip beat !    Shingeki no kyojin    Kiba    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    The arms peddler    Sexe et magie noire    Sharivan    Hanazono merry go round  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia