Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Tsukino maï>Les secret d'une Yuènaï

08 - UN DUO PERCUTANT... PAR TSUKINO MAÏ

Chap8. Quand un abruti fini écoute les supplications de nombre de ses fans ou comment un auteur va perdre la vie après avoir vexé l'abruti en question... Salut!!!!!!! (se taille en vitesse, suivie par un drôle de bruit que certains qualifieront de cris d'oiseaux... KYYYYAAAAAA!!!!!!!!!!)


_____________________________________________________

Chapitre 8: Un duo percutant... à tous les sens du terme!


Les deux anciens gamins observaient le reste de l'assistance en silence. Même s'ils étaient visiblement méfiants (du moins pour l'Uchiha) May semblait avoir envie de s'amuser un bon coup. Et le petit surnom qu'elle donnait à Orochimaru ne semblait pas le ravir.

Sakura passait de l'un à l'autre sans comprendre. Comment pouvaient-t-ils être là, les défiant de s'approcher d'eux d'un regard? Pourquoi était-il là? Qui était-elle vraiment, cette fille? Mais que faisait-t-elle, à narguer le serpent sans une once de peur, alors que pendant six mois, ces deux-là s'étaient camouflé sous les traits de deux enfants. Mais ceux-ci n'avaient-ils pas une puissance incroyable pour de simples gosses.

Naruto et les sannins semblaient dans le même état de stupéfaxion et d'incompréhension qu'elle. Et dire qu'elle comptait sur eux pour lui donner un ou deux indices qui auraient pu l'éclairer sur la situation. Le blond restait fixé sur son meilleur ami sans raterrir sous le coup de la surprise. Comment avait-il pu ne pas s'en rendre compte avant, c'était presque évident tellement Tachi lui ressemblait.

-Alors, Sasu, tu prends lequel? demanda la brune sur son perchoir, se marrant bien de la gêne qui s'installait.

On put voir directement une veine surgir sur le front de l'interpelé. Elle ne pouvait vraiment pas l'appeler normalement?

-On s'en fout. T'en prends un, tu tapes sur l'autre avec et tu nous fous la paix... rétorqua-t-il, ne lâchant pas son serpent de senseï du regard.

-Nan, c'est vrai, je peux? (étoiles dans les yeux)

Trois secondes plus tard, elle se faisait exploser par un Kabuto qui passait par là... avant de se volatiliser dans un nuage de fumée. (Faut pas rêver quand même!) Elle réapparut presque instantanément au-dessus de l'Hokage et lui fourra un tas énorme de rouleau dans les bras. Et ces rouleux n'étaient autres que ceux qu'ils avaient dérobés au pays du feu.

-Tenez, m'dame, c'était très pratique pour combiner des jutsus mais là, y en a un peu trop pour que je les garde en format original! Le temps de butter ce pauvre serpent un brin trop naïf et on est à vous!

Et avec un grand sourire, s'il vous plaît!

-Parce que tu crois vraiment que nous allons rester sans rien faire avec tous ces déserteurs au mètre carré?

-Je ne le crois pas, j'en suis sûre. (son regard s'était durcit) On a un ou deux trucs à rendre à ce sale python dégénéré, des baffes en premier.

-Mais...

-Laisse Tsunade. En cas de gros pépin, on pourra toujours intervenir. N'oublie pas ce que t'a dit un certain Kakashi Hatake sur leur cas... Et je doute qu'ils aient tout montré ce jour là.

-OUAIS, VAS-Y, SASUKE, ECLATE LE!!! ET PIS APRES, TU VAS VENIR T'EXPLIQUER AVEC NOUS!!!!! hurla un blond à côté, après une "légère" baffe de sa coéquipière qui l'a forcé à redescendre sur terre.

Le brun poussa un soupir déprimé. Pourquoi est-ce que les seules personnes à lui faire confiance devaient être des surexcités complètement ahuris qui passait leur temps à crier pour un oui ou pour un non? (tu l'avait pas déjà dit, ça? S:...=/ ) Enfin bon... Aujourd'hui, il était temps de trancher le cordon qui le reliait à Orochimaru. Ensuite, et avec pas mal de chance (ça, c'est clair), il échapperait aux deux survoltés et chercherait son frère. Bon programme, ça... Tiens, le vieux avait sorti Kusanagi et se mettait en position. Dans quelques secondes, il allait foncer sur l'un d'entre eux.

-May, en place!

Elle croisa brièvement les doigts et son sabre dont la poignée était ornée d'un grelot réapparut dans son dos, retenu par une écharpe noire. Son visage était devenu sérieux et le regard qu'elle dardait sur le serpent la rendait effrayante.

-On commence, ''p'tit frère''? (sourires sarcastiques)

D'un seul coup, ils disparaissent, laissant juste une traînée de poussière derrière eux.

-Kabuto, tu te charges de cette traîtresse. Je m'occupe de ramener Sasuke à la raison.

Bondissant à son tour dans les airs, le sannin contra l'attaque de son ancien élève qui atterrit un peu plus loin, sans aucun dommage.

-Tu as oublié une petite chose, cher Sasuke, « Il a encore progressé durant son absence » c'est que, que tu le veuilles ou non, tu es lié à moi. Je peux toujours te faire plier grâce à cette marque qui reste sur ta nuque... ajoute-t-il en exécutant le signe du mouton (ref tome 14)

A ces mots, Tsunade commence à se faire du soucis. Si le jeune homme se faisait avoir comme ça...

Sauf que, apparemment, ça n'a pas l'air de lui faire grand chose. Il y a bien la marque qui s'étend sur son visage, mais son niveau de chakra ne bouge pas, et il ne semble pas souffrir comme auparavant.

-Bon, May ton truc marche à peu près, mais si tu veux bien, le prochain coup, j'aimerais ne pas avoir ce truc sur tout le corps...

-Tu m'excuseras, j'ai pas encore réussi à approfondir le sujet, Sasu le râleur! (tire la langue en esquivant un Kabuto vexé d'être ignoré.)

-Qu'est-ce que...

C'est au tour du serpent de rester bouche-bée.

-Vois-tu, mon pauvre Roro, puisque tu t'es occupé de moi pendant six ans, ce dont je te remercie aujourd'hui, tu avais bien entendu prévu qu'il puisse arriver que tu ais besoin d'un nouveau membre dans le quartet d'oto, récita la jeune fille avec un sourire sadique. Tu m'as donc formé à l'art des sceaux et des invocations avec un soin tout particulier. Et voilà que grâce aux rouleaux, j'ai réussi à sceller un peu ce fichu maléfice. Comme ça, quand on serait partis, tu ne pouvais rien faire contre nous à ce niveau... On s'amuse un peu?

-Si tu veux. Katon: boule de feu suprême.

A peine a-t-il lancé son sort qu'il disparaît, de même que May qui se retrouve devant Kabuto et lui assène un enchaînement pieds-poings qui le propulse sur le sol. De son côté, le brun fait mumuse avec son sabre et son serpent de senseï.

-Sasu, j'y vais, prépare toi!!!

Un instant plus tard, May retient Orochimaru de son propre sabre alors que Sasuke forme des signes incantatoires à toute allure et lance une technique de la balsamine qu'Orochimaru esquive tant bien que mal. Pas de repos pour les vilains, Sasuke lui envoie brusquement sa lame dans la poitrine, entourée de flammes puissantes.

-Katon: la lame de feu.

-Suiton: la lame d'eau!... Crie une autre voix dans le dos de la victime en même temps qu'une intense douleur dans le haut-rein.

Sur le même modèle que son complice, la jeune fille sort son sabre ensanglanté et recouvert d'eau gelée.

-...une technique des Misukage. Tu peux retirer ton clonage, cela fait longtemps que je sais que tu es derrière moi, abruti.

A peine ces mots ont-ils quittés ses lèvres que deux mains lui agrippent les chevilles et la maintiennent au sol, pendant que le clone se désagrège. Elle parvient à contrer quelques coups de poing mais le véritable Orochimaru surgit soudain derrière elle et l'envoie valser à quelques mètres de là. Le temps de se rétablir, et il la fixe de son regard glauque.

-Dis moi si je me trompe, jeune fille, mais tu es sensible au genjutsu, si mes souvenirs sont exacts...

-Comme si tu ne le savais pas, serpent.

Sa voix n'avait plus rien de moqueur et ses yeux avaient une pointe d'inquiétude. Elle se doutait bien qu'il se ferait un plaisir d'utiliser son talon d'Achille, si cela pouvait lui permettre de récupérer son réceptacle. Mais elle savait aussi qu'elle pourrait compter sur ceux qui restaient en bas à les observer combattre, atout non négligeable. S'ils voyaient qu'elle était incapable de se défaire seule du genjutsu, il était fortement probable qu'ils interviennent pour tenter d'abattre l'autre sale type. D'autant plus si Sasuke restait monopolisé au taijutsu par l'autre baka qui s'était réveillé. Ca pourrait marcher, si elle arrivait à prévenir le brun de ses intentions sans que son adversaire ne puisse l'interrompre.

-ninpô: la lumière des enfers... Tu me dira ce que tu penses de ce genjutsu créé spécialement pour les pestes dans ton genre...

Presque instantanément, elle se retrouve projetée dans une dimension parallèle, au milieu d'une sorte de prairie. Celle qui avait bercé son enfance, qui avait écouté ses pleurs et ses souffrances depuis l'âge de trois ans. Non, ne pas se souvenir, pas maintenant. Elle s'envoya une bonne gifle. Tant qu'elle était immobilisée par l'illusion, elle ne pouvait pas se libérer. Car malgré leur puissance, les femmes de son clan restaient vulnérable face à ce type d'attaque et elle ne faisait pas exception à la règle.

Son clan? Cela faisait longtemps qu'elle ne les avait pas appelé de la sorte. Pourquoi ce sentiment qui lui étreignait le coeur d'un seul coup? Des regrets? Ceux de ne pas avoir su être assez forte pour protéger ceux qui lui étaient chers. Et merde. Voilà ce qu'il voulait. Que ses regrets la rongent de l'intérieur comme son compère de galère. Ce qu'elle avait tenté d'éviter pendant huit ans. Si cela continuait sur cette lancée, elle ne pourrait plus réagir. Enfin, dans le sens où elle serait complètement traumatisée et paralysée, même si le jutsu était levé. Merde. Mais qu'est-ce qu'il fabriquaient, dehors? S'il ne se grouillaient pas, ils allaient avoir une dépressive suicidaire et parano sur les bras, là!

Une autre impression, plus forte celle là, l'entoura. Ils essayaient enfin de la libérer du sort. Pas trop tôt! Bien, à elle de jouer, maintenant. Konoha avait besoin de ses meilleurs ninjas pour se défendre...



______________________________________________________


Bon, bah voilà. Le chapitre qui était censé être le plus palpitant pour cette partie de la fic se révèle être d'une platitude effarante... OUIIIIIIIINNNNNNN!!!!!!!!! (très déçue) Mais je l'ai découpé en deux parties, alors m'en voulez pas s'il est un peu court...

N: Un peu? Il est riquiqui, oui! pas vrai May? May?

M, en larme, sur le canapé: ze veux pas les voireuh!!!!!!!! TTTTTTToTTTTTTT

Un ange passe... L'auteur a pas l'air de piger ce qu'il se passe, jusqu'à ce qu'un truc visqueux vert se glisse sous son nez.

O: Dis-moi, pourquoi est-ce que je m'enfuis face à deux gosses alors que je suis cent fois plus fort qu'eux et que Sasuke est mon réceptacle? C'est décevant de ta part...

Boudeuuuh TTT.TTT (rejoind son perso dans le désespoir, après avoir pigé que le machin vert n'est autre qu'un doigt du serpent^^)

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE TSUKINO MAÏ

PROFIL DE TSUKINO MAÏ

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Mes parrains sont magiques    Skip beat !    Grabouillon    .hack//G.U.    The arms peddler    Astérix et cléopâtre    Sam le pompier    Seven deadly sins    Sharivan    Sexe et magie noire    Shingeki no kyojin    Hanazono merry go round    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Kiba    Rex fabula  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia