Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Okami> ~18~

06 - UN REPAS ET UNE RESPONSABILITÉ PAR OKAMI



- Dites, je ne vous avais jamais vu avant ! réfléchi Yakisoba
- Bah, c’était que j’étais pas là pendant les cinq dernières années. lui répondit Okami
- Et vous faites quoi dans la vie pour avoir une si grande baraque ?!
- Euh… récapitula la kunoichi, le manoir est à mes parents, quant à moi, j’étais ambu…
- Ambu !!? beugla le blond, c’est ce que je veux faire plus tard !
- Ah ? Tu es donc ninja ?
- Aspirant seulement, et je peux même pas progresser, j’ai plus de prof…
- Et pourquoi ça ?!
- Il a crevé…
- Tu as une façon de dire ça…
- Je sais… Mais faut pas croire, au fond, ça m’a brisé le cœur.
Pour la première fois depuis près de quatre heures, il y eut un grand silence. Ils étaient toujours dans la cuisine, et Okami préparait des crêpes. Il était une heure de matin, ils ne se connaissaient absolument pas, mais se racontaient leur vie depuis le début de la nuit.
- On doit avoir un nouveau sensei dans deux jours. reprit Yakisoba, nous avons reçu cette lettre, Oma, Hana, et moi.
Il tendit à la jeune femme une feuille de papier verte, elle éteignit le feu de sous la poêle, se retourna, l’a pris, et tenta de la lire. Yakisoba regarda sa nouvelle « amie » un instant, elle remettait une mèche de ses cheveux bruns presque au beurne derrière son oreille, et à ce moment, tout son visage se tendit, ses pupilles marron aux reflets légèrement jaunes rétrécirent. D’un geste brusque qui surprit le blond, elle lui rendit la lettre en détournant son regard du garçon et dit d’une voix tremblante :
- Je… Ne peux… La lire.
Yakisoba la regarda avec des yeux ronds, sa façon de parler avait changé, il y avait à peine dix minutes, elle riait, et lui parlait comme s’ils se connaissaient depuis très longtemps. Maintenant, on pouvait saisir la peur dans cette voix, et son langage correspondait à cet instant avec le rang de sa famille, un langage soutenu.
- Pardon ? Vous ne savez pas lire ? s’inquiéta le blond, je vous la lis si vous voulez.
- Non, je sais lire.
- Qu’es que vous avez alors ?
- La lettre est écrite rouge sur vert.
- Et alors ? C’est bizarre comme truc, je sais mais on lit bien ce qu’il y a écrit, nan ?
- Je… Je suis daltonienne…
- Ah… Je m’excuse ! Et euh juste, demanda Yakisoba, comment avez-vous fait pour devenir ambu dans ses conditions ?
- Je ne l’étais pas avant ma dernière mission.
- Mais comment ?
- Je ne sais… J’ai oublié toute cette mission, si ce n’est le retour, quand je suis arrivé au pays du feu.
Yakisoba regarda l’horloge au-dessus de la gazinière, pour s’apercevoir qu’il était près de deux heures de matin.
- Arg ! Je dois rentrer !!
- Oh ! Oui en effet ! Je n’avais pas vu le temps passer !
Yakisoba mit ses chaussures, prit sa veste et sortit.
- Veux-tu que je te raccompagne ? lui demanda Okami qui l’avait rejoint
- Non c’est gentil ! Merci pour cette soirée !
- Reviens quand tu veux !
Et il partit.


oooo


Un rayon de soleil éclairait faiblement la chambre à travers les stores, la lumière laissait une traînée claire dans la pièce sombre, partant du bas de la porte fenêtre, s’arrétant sur le meuble mémorial. En haut de sa medzaline, dans son lit, Okami grogna, le visage crispé, la couverture à moitié retirée…
* Les gens couraient, il faisait nuit, mais des lumières projetées du sol éclairaient le ciel, des alarmes hurlaient, tout le monde fuyait la ville et les explosions qui y surgissaient. Seule immobile au milieu de la foule, Okami regarda le ciel, ses pupilles se rétractèrent d’un coup : des oiseaux métalliques sillonnaient le ciel en laissant dans la nuit noire des traces blanches et larguaient des objets qui ressemblaient fortement à des bombes. Un cris d'une petite fille la remit pieds sur terre: une de ces horribles choses avait balancé sa cargaison, et l'un des objet explosif arrivait droit sur la petite immobilisée par sa jambe brisée. Vite, Okami produisit les signes Singe, Rat, Chien. Rien. Elle avait du louper un des signes, la bombe arrivait. Elle recommença, Singe, Rat, Chien. Toujours rien. Il lui restait pourtant assez de chakra, elle le sentait déferler en elle... L'inquiétude la prit: où était elle ? Elle ne parvenait pas à réaliser de jutsus... La petite ! Elle criait à nouveau ! La bombe était toute proche. Si la kunoichi ne réussissait pas son coup, elles allaient y passer toutes les deux. Singe, Rat, Chien. Trop tard. La bombe était sur elle. Tentant le tout pour le tout, elle se précipita pour sauver la petite, mais quelqu'un lui plaqua un mouchoir sur la bouche et la tira en arrière. Avant de sombrer dans les ténèbres que lui infligeait le somnifère, elle eut le temps d'entendre le cri déchirant de l'enfant, et le bruit de l'explosion. *

Okami se redressa d'un coup. Quel horrible cauchemar, elle avait vraiment eut peur. La respiration saccadée, elle se prit la tête entre les mains, tentant de reprendre son rythme cardiaque.
Quelque chose tapotait contre les volets. Okami se leva, descendit l'échelle de la medzaline, ouvrit la grande fenêtre, puis les volets. La lumière l'éblouis, cette journée allait être splendide, au plus grand plaisir de la jeune femme.
Sa chambre était située sur le toit, plat en haut du manoir et la porte fenêtre donnait donc accès à un balcon qui se trouvait être le toit (c'est super complexe je sais), tout ça pour dire que sa chambre était entourée d'un balcon .Un oiseau portant une lettre accrochée à sa patte droite, se posta devant elle. Celle-ci tendit son bras, le volatile qui avait la taille d'une petite pie, vint de poser dessus, et lui tendit sa patte. De son autre bras, Okami décrocha le message. Elle le posa sur son bureau, et sortit de son placard une boîte de graines. L'oiseau resté sur le muret qui séparait le balcon du "véritable toit en pente", revint près d'elle lorsqu'elle lui donna la nourriture tant attendue.
Lorsqu'il fut repartit, Okami prit la lettre. Elle l'a lue, et poussa un petit cris. Le message disait que demain, elle serait nommé à la tête d'une équipe de genins, et en serait responsable jusqu'à leur nomination au grade de chunin. Quel bordel, la nommer responsable alors qu'elle ne savait même pas s'occuper d'elle... Même pas un nom, rien, aucune donnée sur ses futurs élèves...
- Je sais ! dit elle pour elle même, je vais demander à Tekichu !
Elle ouvrit son placard à la volée, prit les premières fringues qui venaient et courut à la salle de bain. Elle ressortit dix minutes plus tard, douchée, cheveux brossés (plus ou moins...), et vêtue d'un pantalon vert kaki style armée, un t-shirt noir avec un écureuil dessiné dessus en blanc. Elle sortit en claquant la porte de sa chambre, dévala les quatre étages, ouvrit la porte du grand placard à chaussures, prit une paire de Doc Martens qui traînaient dans un coin. Elle les enfila, et rentra son pantalon dedans.
Lorsqu'elle arriva enfin chez Tekichu, se fut Kakashi qui lui ouvrit:
- Salut Kakashi ! Tekichu est par là ? demanda la jeune femme
- Non désolé, elle est partit en mission avec ses élèves.
- Shit ! Bon, et tu sais si Warai est pas loin ou pas?
- Euh... Je sais pas trop, réfléchit-il en se grattant le menton, tu n'as qu'à aller voir du côté du terrain d'entraînement 11, c'est là bas qu'elle entraîne ses élèves.
- Ok merci.
Et elle repartit en direction des terrains d'entraînement. Qu'elle poisse, pour une fois qu'elle avait besoin d'aide, il n'y avait personne pour l'aider.
Elle y était enfin, c'était une petite forêt entourée de hautes grilles, et au milieu, on pouvait apercevoir une petite tour. La porte des grilles n'était pas verrouillée, Okami entra donc. Elle s'avança vers la tour, et entendit des cris :
- Allez Akamaru ! Double tonneau !
Okami se dirigea en direction des exclamations enjouées d'une jeune voix masculine.
- Warai sensei ! Il y a quelqu'un près du rocher et de l'arbre creux !
La jeune femme regarda autours d'elle, personne. La voix de petite fille ne venait pas de très loin, elle continua dans sa direction.
- Sensei ! Elle est juste à côté !
La voix venait de là. Mais il n'y avait plus personne, où était passé la petite, sans doute une élève de Warai ? C'est alors qu'un insecte se posa sur le nez d'Okami, elle le chassa, et une nuée entière se rua sur elle:
- Kyyyyaaaa !!!
- Ne bougez pas et ils ne vous feront aucun mal. dit un jeune garçon qui venait d'apparaître, cheveux noirs, de petites lunettes noires sur les yeux, et un imperméable gris lui recouvrant la moitié du visage.
- Arrête Shino !
Warai venait d'arriver, ses cheveux blonds et noirs attachés en une queue de cheval lui donnait un air assez sévère. Le dénommé Shino tendit les bras, et les insectes revinrent d'où ils venaient, du corps du garçon. Okami se jeta dans les bras de son amie :
- J'ai une sainte horreur des bestioles !!
- Je sais je sais...
Une petite aux cheveux violet et aux yeux blanc accourut au près de Warai, se cachant à moitié derrière elle, suivie d'un jeune garçon aux cheveux noirs, et avec deux traces rouges en formes de triangle sur les joues, sur sa tête, un petit chien blanc.
- Okami, je te présente Shino Aburame, Kiba Inuzuka, et Hinata Hyuga.
Le nom de la petite la frappa, oui, bien sûr, ses yeux sans pupilles, elle s'en souvenait. Warai comprit ce à quoi elle pensait, et la prit dans ses bras :
- Eh Okami ! Ce sont des choses qui arrivent quand on est ninja tu sais...
- Oui mais quand même, renifla la kunoichi, Kuroi l'aimait vraiment !
Warai renvoya ses élèves s'entraîner, puis se retourna vers son amie :
- Tu voulais me parler de quelque chose ?
- Mouai, se reprit Okami, grâce à vous j'ai été nommé à la tête d'une équipe de genin, et je sais pas comment m'y prendre !
Warai s'adossa à un arbre et réfléchit :
- Au début, demande leur de se présenter, puis fait leur passer un test.
- De quel genre ?
- Hum... Le test des clochettes est trop connu, ce n'est pas du tout amusant, fait un truc qui les branche dès le début, c'est pas facile à dompter des gosses !
Okami s'assit sur une souche, et se mit à penser aux différentes épreuves qu'elle pourrait leur faire faire. Elle pensait à une en particulier, à une chose qu'elle avait découvert avec Tekichu, bien des années auparavant.
Elle se releva, et faisant un petit signe de main à Warai, elle dit :
- Bon merci, je crois que j'ai comprit. Je file.
- Ok, bye !

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE OKAMI

PROFIL DE OKAMI

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Kiba    Sam le pompier    Sexe et magie noire    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Skip beat !    Hanazono merry go round    Seven deadly sins    Grabouillon    The arms peddler    .hack//G.U.    Rex fabula    Shingeki no kyojin    Sharivan    Astérix et cléopâtre    Mes parrains sont magiques  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia