Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Konoï>Kokoro no Honoo

21 - L'AMOUR D'UN GUERRIER PAR KONOÏ

Salut les amis! Commençons sans attendre le 21ème chapitre de Kokoro no Honoo!
Bonne lecture!






Yasha n’arrivait pas à y croire; Mat était vraiment là?! Il était impatient de savoir si c’est bien lui.

Quand ils s’approchaient enfin du bâtiment principal du village pirate, bien que la végétation cachait encore la vue, le comte entendit cette voix qu’il connaissait si bien, celle de son meilleur ami, qui demandait à être libéré et à le voir. Il faisait un de ces boucans! Mais au moins, plus de doutes, c’était bien lui!
Quand ils finirent par sortir d’entre les arbres, Yasha le vit, maintenu par deux pirates qui ne savaient trop que faire avec lui.
Dès que le jeune garçon repéra son ami, son expression changea. Il devint radieux, malgré le fait qu’il était retenu prisonnier…

MAT: Yasha! Hé, Yasha!
DARGIL: C’est bon Yasha?
YASHA: Oui, relâchez-le.

Dargil acquiesça et fit signe à ses hommes. Ceux-ci libérèrent alors le garçon.
Mat, une fois libre de ses mouvements, courut vers Yasha, et se jeta littéralement sur lui…

MAT: Ah, j’suis content de te retrouver Yasha!
YASHA (souriant sincèrement): Moi aussi. Tu m’as manqué! Mais qu’est-ce que tu fais là?
MAT: C’est assez long à expliquer.
YASHA: Il ne s’est rien passé de grave au moins?
MAT: Non, non, tout va bien, rassure-toi.
DARGIL: Entrez donc pour discuter. Vous n’allez pas rester dehors comme ça, hein?

Yasha hocha la tête, et ils entrèrent. Une fois dans la salle principale, il s’accordèrent sur quoi faire maintenant…

DARGIL: Je vais enfermer ce Shad là où il ne pourra pas s’enfuir. Tu pourras l’interroger plus tard.
YASHA: Oui, merci.
RAÏSU: Yasha-sama, allez discuter dans la chambre. Je vais rester ici en attendant « sourire »

Le compte acquiesça encore une fois, et demanda à Mat de le suivre…
Une fois dans la chambre, et la porte refermée, Mat se relâcha vraiment et s’assit sur une vieille chaise…

MAT: Ouf, enfin…
YASHA (s’asseyant sur le bord du lit): Hm?
MAT: J’en avais marre qu’ils me retiennent! Mais c’est pas important! Je suis content de t’avoir retrouvé!
YASHA: Oui, ça fait me plaisir à moi aussi de te voir. Et Rod, il va bien?
MAT: Oui! Il s’occupe du comté.
YASHA: Bon, et si tu me disais enfin comment tu es arrivé là?
MAT: Ah oui, j’oubliais!^^ J’étais inquiet, et j’avais envie de te voir… Finalement j’ai craqué, et je suis parti à ta recherche. J’ai eu un mal fou à te rattraper!
YASHA: Tu as fait tout ce voyage tout seul?!
MAT: Oui! Mais, toi aussi t’es parti tout seul.
YASHA (souriant légèrement): C’est vrai, mais… Je ne sais pas si je serais arrivé si loin en étant seul.
MAT (hésitant): Donc…c’était bien vrai?
YASHA: Quoi donc?
MAT: Que…ce tigre, il voyage avec toi…?
YASHA: Oui; il s’appelle Raïsu. Il y a aussi Aoï Kage, le renard bleu, et ce garçon, Nataku.
MAT (l’air très préoccupé): Mais c’est horrible!
YASHA (étonné): Horrible?
MAT (baissant la tête): Oui… que tu sois obligé de voyager avec ces bêtes immondes…

C’est seulement à ce moment-là que Yasha avait réalisé la situation. Effectivement, lui il voyageait avec des bêtes depuis si longtemps, qu’il n’avait plus d’a priori à leur sujet. Mais Mat… C’était une autre histoire… Le jeune garçon les détestait du plus profond de son cœur, et Yasha était maintenant bien conscient du fait que son ami ne s’était pas rendu compte que ce n’était plus son cas…

YASHA: Mat…
MAT: Yasha, j’ai une idée du tonnerre!
YASHA: Ah?
MAT (souriant à nouveau): On pourrait continuer ce voyage ensemble, rien que tous les deux! On aurait plus à supporter ces sales bêtes!

Mat était si excité à cette idée qu’il avait bondi de sa chaise, et attrapa les mains de Yasha, se tenant debout devant lui…

YASHA (embarrassé): Mat… lâche mes mains, s’il te plait.
MAT (rougissant): Ah, pardon. Et cette idée, t’en penses quoi?
YASHA: Mat…
MAT: On sera libres de faire se qu’on veut!
YASHA: Mat, je…

Soudain, quelqu’un toqua à la porte… C’était Raïsu; il demandait à passer…

YASHA: Entre!
RAÏSU (pénétrant dans la pièce): Désolé de vous déranger. Je vous ai apporté de l’eau Yasha-sama, euh, Mat-san.

Yasha prit le verre que lui tendait le tigre. Quand à Mat, il ne fit que lancer un regard plein de dégoût et de colère. Raïsu ne comprit pas vraiment, mais il laissa de toute façon l’eau sur la table.
Quand il s’apprêtait à sortir, Yasha se leva et le retint…

YASHA: Raïsu, je crois que tu n’as rien à faire en ce moment, non? Tu ne nous apporterais pas quelque chose à manger? Je suppose qu’on va rester ici assez longtemps.
RAÏSU (en souriant): Oh, bien sûr Yasha-sama. Je vais voir ce que Dargil-san peut me donner.

Et il sortit. Le comte retourna alors s’asseoir sur le lit en buvant son verre d’eau…

MAT: Yasha! Ça ne te fait pas horreur?! C’est un animal; allez savoir quelles maladies il peut transporter! Ah la la Yasha, tu ne fais vraiment pas assez attention. ^^
YASHA (commençant à être agacé): Oh, c’est bon.
MAT: Hein? Qu’est-ce qu’il y à?
YASHA: Rien. Rien… Et, tu as tué beaucoup de bêtes durant ton voyage?
MAT: Oui, plein! Mon fusil n’a jamais autant servi! Bon, en fait c’étaient surtout des tigres, vu qu’il fallait traverser leur territoire, mais tant pis. N’empêche que j’aurais bien voulu tuer un truc plus fort pour te ramener un beau trophée!

Yasha regardait son ami alors qu’il lui racontait ses exploits… Avant, il l’aurait félicité chaleureusement, mais maintenant… Ça ne lui plaisait plus tellement d’entendre ce genre de choses…
Heureusement, Raïsu revint, rompant le récit de Mat… Il laissa un plateau avec de la nourriture. Et après avoir souhaité un bon appétit aux deux humains, il repartit…

MAT: “Bon appétit”! Tu parles! Je n’avalerai pas de la nourriture touchée pas des animaux sauvages!
YASHA (commençant à manger): Tu as tort. C’est très bon.
MAT: Yasha, enfin!
YASHA:……
MAT: Ah la la, tu es irrécupérable…

Le jeune garçon se leva alors, et s’assit à coté de Yasha quand celui-ci avait fini de manger… Soudain, il appuya sa tête sur l’épaule du comte…

YASHA (incommodé): Mat, qu’est-ce que tu fabriques?! Tu es vraiment bizarre!
MAT: Yasha, j’ai fait tout ce voyage pour te retrouver…
YASHA (se levant brusquement afin de s’éloigner): Arrête tout de suite!
MAT: Mais Yasha!
YASHA: Mat, je ne sais pas ce que tu as en tête, mais ça ne me plait pas! Tu me fais presque peur…

Yasha avait la sensation d’avoir un nœud dans l’estomac… Il était content de retrouver son ami de toujours, mais là, il le mettait vraiment mal à l’aise…

MAT: Yasha, je t’en prie…
YASHA (confus et presque irrité): Mais quoi?!
MAT: Tu sais Yasha, je ne l’avais pas remarqué avant que tu partes, mais pour moi tu es plus qu’un ami ou qu’un frère spirituel…
YASHA: Quoi?!
MAT: Pour toi, je tuerai toutes les bêtes sacrées du monde, si tu me le demandes!
YASHA: Tu es devenu fou?! Et puis je ne veux pas que tu ailles tuer toutes les bêtes! C’est un délire!
MAT: Alors uniquement ces horribles bêtes pirates? Ou bien… je sais! Je peux te débarrasser des deux qui te collent! Le renard et ce tigre dégoûtant!

Cette fois, c’était la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Yasha, de tout son élan, gifla Mat… Celui-ci, sans voix, resta là à tenir sa joue toute rouge.
Il finit par regarder le comte avec des yeux grand ouverts…

MAT: Ya-Yasha…? Mais…
YASHA: Cette fois c’en est trop! Mat, je suis sincèrement désolé de t’avoir frappé, mais tu as vraiment dépassé les limites!
MAT: Mais… qu’est-ce que j’ai fait?... C’est juste que… que je t’aime…
YASHA (parcouru d’un frisson): Moi aussi je t’aime, bien sûr, comme mon frère. Mais là n’est pas le problème, Mat.
MAT:……
YASHA: J’ai longtemps voyagé avec les bêtes sacrées. Et elles ne sont pas du tout comme on le croit trop souvent. Tu sais, j’ai de très fidèles compagnons, des amis chers, parmi les bêtes.
MAT: Mais… Alors dans ce cas, si je ne tue plus de bêtes… est-ce que tu m’aimeras plus fort que comme un frère?

Yasha eut mal en entendant ça. Il connaissait Mat depuis toujours, et ne voulait pas le faire souffrir… Mais là, il lui demandait l’impossible…
Avec une certaine appréhension, il se décida à lui dire la vérité…

YASHA: Mat, c’est impossible…
MAT (baissant le regard): Je savais que tu aimais les filles… mais je gardais espoir… Et comme Rod m’avait dit de foncer, de tenter ma chance…
YASHA (niant de la tête): Ce n’est pas vraiment ça…
MAT: Alors quoi? J’ai fait quelque chose de mal? Yasha, on se connaît depuis toujours!
YASHA: Mat… j’aime… déjà quelqu’un.
MAT: Comment?! Alors… tu as rencontré quelqu’un lors de ce voyage… (ses yeux devinrent humides) Et… elle est belle au moins?…
YASHA: “Il” en fait…
MAT: Alors c’est un garçon?!
YASHA (acquiesçant): Oui… Et pour répondre à ta question, il est effectivement très beau…
MAT: C’est qui?! Comment il est?! Heu… enfin… il habite où, dans quelle ville? Il est de bonne famille?
YASHA: Doucement! Il est gentil, et très mignon… Et c’est un prince…
MAT: Un prince?! Mais qui ça peut être?… Le “vrai” prince, c’est toi… Donc ça ne peut être qu’un membre d’une principauté sous la coupe du royaume… Hmm…
YASHA (très sérieux): Mat, ce que je vais te dire ne va pas te faire plaisir… Mais je ne veux pas te mentir… pas à toi…
MAT: Heu… d’accord…
YASHA: Celui que j’aime… c’est le prince… le prince des tigres, Raïsu.
MAT (choqué): C-comment?! Avec…une bête…?!
YASHA: Je sais que ça te dégoûte…
MAT: Tu…tu l’as déjà embrassé?!
YASHA: Oui.
MAT (tristement): Et…plus?
YASHA: C’est indiscret! Mais, non, si tu veux tout savoir.
MAT: Mais, Yasha… ce sont des animaux…
YASHA: Tu sais, Mat, parfois les humains se comportent bien plus comme des animaux sauvages que les bêtes sacrées.
MAT: Je ne te crois pas…… Yasha, je… je pense que je vais partir…
YASHA: Je suis désolé, Mat… sincèrement…
MAT:……
YASHA: Veux…veux-tu de l’aide pour repartir de cette île? Un bateau?...quelque chose?...
MAT: Non…
YASHA: Je te raccompagne?
MAT: Non, non…
YASHA: Je suis navré. J’étais très heureux de te revoir, et toi aussi tu avais l’air réjouit. Je voudrais te soulager en disant que je sais que c’est moi qui ai gâché nos retrouvailles, mais je crois que je ne serais pas sincère… On n'est simplement plus sur la même longueur d’ondes.
MAT: Tu dois avoir raison…


Comme Mat ne voulait pas être raccompagné, Yasha le laissa sortir tout seul. Lui-même resta dans la chambre, assit sur le lit…
Raïsu remarqua que le jeune garçon s’en allait, mais ne voyant pas Yasha revenir de la chambre, il finit par y aller… Le voyant si préoccupé, il s’approcha de lui…

RAÏSU (s’appuyant sur le lit): Yasha-sama… quelque chose ne va pas?
YASHA: Non, pas vraiment. C’est juste qu’on dirait que j’ai beaucoup trop changé… Enfin, ne t’en fais pas…
RAÏSU: Yasha-sama je… je vois que vous n’allez pas bien… Si…je peux faire quelque chose?...

Yasha resta silencieux un moment, après quoi il attira soudain le prince contre lui, et l’enlaça. Raïsu rougit, confus et désorienté…

RAÏSU (surpris): Yasha-sama?…
YASHA: Me laisser te serrer contre moi…
RAÏSU: Pardon?
YASHA: Tu voulais faire quelque chose… Alors laisse-moi te serrer comme ça un instant…
RAÏSU: Yasha-sama…… (il finit par fermer les yeux, couchant ses oreilles) Bien sûr…

Ce n’est qu’après de longues minutes que Yasha sembla revenir à lui. Il respira profondément, et se leva…

YASHA: J’espère ne pas t’avoir embêté…
RAÏSU: Yasha-sama, ça me fait plaisir quand je peux faire quelque chose pour vous. Je vous vois très triste, alors si ma présence vous aide, j’en suis heureux.
YASHA:…Merci…… Bon, je vais aller interroger Shad. Tu viens avec moi?
RAÏSU: Oui, j’arrive.


Après avoir demandé à Dargil où se trouvait le prisonnier, Yasha et Raïsu, rejoints par Aoï Kage, descendirent dans les caves, endroit où il était retenu…
Prudemment, ils entrèrent, munis d’une lampe à huile. Il faisait sombre dans la pièce, et seule cette petite lumière permettait d’y voir quelque chose…
Shad était enchaîné, assis sur des caisses en bois…

YASHA: Shad?
SHAD:……
YASHA: Je ne sais pas qui tu es, ni même ce que t’es comme bête, mais je veux savoir une chose: pourquoi Yoru et toi voulez me tuer?
SHAD:……
AOÏ KAGE: Tu vas répondre?!
SHAD:…Comme Yoru-sama vous l’a dit, sa mission est de vous tuer.
YASHA: Mais pour quelle raison?
SHAD:……
YASHA: Il aurait pu le faire il y a des années… Pourquoi avoir attendu jusqu’à maintenant?
SHAD: Il faut que vous sachiez que Yoru-sama n’est pas quelqu’un de mauvais… Cependant, il fera toujours ce qu’il a à faire. Que ce soit maintenant, où il y a vingt-et-un ans.
YASHA: Hm? Que s’est-il passé il y a vingt-et-un ans?
SHAD: Rien que vous auriez besoin de savoir.
AOÏ KAGE: Tu veux pas t’mettre à table, hein? Alors pourquoi tu m’dirais pas c’que t’es exactement? J’ai jamais vu d’bête comme toi! Et puis, t’as même pas d’odeur! T’es d’la FESBS?
SHAD: La Fédération d’Expérimentation Sur Bêtes Sacrées? Non, pas du tout… Je viens du Désert des Illusions.
AOÏ KAGE: D-désert?! Mais alors, tu s’rais…?
RAÏSU: Que se passe-t-il Aoï Kage-kun? Ça ne va pas?
AOÏ KAGE: S’il vient du désert, et qu’c’est pas un meïrin…
SHAD: C’est exact. Je suis un lycaon.
YASHA: Jamais entendu parler.
AOÏ KAGE: Les lycaons sont des bêtes de type canin. Mais… tout l’monde pensait qu’ils existaient pas.
SHAD: Vous l’avez dit vous-même, je n’ai pas d’odeur. Grâce à ça, nous pouvons vivre cachés, même des meïrins.
YASHA: Dans ce cas, qu’est-ce qu’un lycaon comme toi fait ici, si loin du désert, en en plus à travailler pour un ange « qui, soit dit en passant, n’est pas censé exister non plus »?
SHAD: Yoru-sama m’a sauvé la vie. Mon honneur d’ombre du désert m’a donc poussé à lui jurer allégeance. C’est tout ce que vous avez besoin de savoir.
YASHA: Bon, donc tu ne veux ni nous dire tes motivations, ni ce que tu fais exactement ici…
SHAD: C’est exact.
YASHA: Et le Maoh, Kaï, que vient-il faire dans tout ça?
SHAD: Maoh-sama est notre allié. Mais ce n’est pas un subordonné de Yoru-sama. Il fait ce dont il a envie.
YASHA: Et c’est tout?
SHAD: Sans l’autorisation de Yoru-sama, je ne dirai rien d’autre.
YASHA: « soupir » Dans ce cas, nous t’emmenons avec nous sur notre bateau. Peut-être qu’on appâtera Yoru ainsi, qui sait.
SHAD: Vous n’aurez pas Yoru-sama aussi facilement. Soyez-en certains.

Ne pouvant plus rien tirer du lycaon, Yasha et les autres ressortirent…

Le jour même, ils repartaient vers l’île suivante, Tonna. En principe, ils y arriveraient en deux jours minimum…
Pour le voyage, ils décidèrent d’enfermer Shad dans une cellule de la soute. Munie de barreaux et d’un cadenas solide, il était impossible pour le guerrier, privé de ses armes, de s’échapper. Certes, il pouvait bien tenter de se libérer avec son feu, mais ce serait trop risqué…


Le lendemain du départ, au soir, une visite que Yasha espérait se produisit… Au dessus du pont, se tenant dans les airs, le magnifique ange blanc. Il avait l’air remis de l’autre combat, et était très déterminé…
Il se posa devant le comte, sous les regards des autres membres de l’équipage…

YORU: Yasha, libère Shad.
YASHA: Je te l’ai déjà dit: pas question. Du moins, pas tant que je n’aurai pas plus d’explications.
YORU: Comprends-moi, Yasha, je ne peux rien te dire. Je veux juste sauver mon serviteur.
YASHA: Tu ne trouves pas que c’est un peu borné? Tu viens me tuer, mais tu dis que je ne dois rien savoir de tes motivations.
YORU: Si je le pouvais, je te le dirais!

Sa réaction était assez étonnante; il semblait le prendre très à cœur…
En fait, l’ange donnait l’impression d’être très instable et perturbé… Était-il réellement capable de tuer de sang-froid? Yasha le remarqua sans difficulté…

YASHA: Molly m’a beaucoup parlé de toi.
YORU: Hein?
YASHA: Elle m’a décrit un homme très décidé, brave, vaillant, optimiste… Et également un homme pouvant, malgré sa gentillesse, tuer sans hésiter un instant s’il le faut…
YORU (déstabilisé): Eh bien…
YASHA: Mais tel que je te vois devant moi, tu es tout le contraire.
YORU: Comment?
YASHA: Je vois un type un peu paumé et qui semble au bout du rouleau. On dirait que tu vas te mettre à pleurer d’un instant à l’autre. C’est pour ça que tu as envoyé cet assassin pour me tuer? Avoue: tu n’es pas capable de le faire toi-même!
YORU: Mais tu ne comprends rien?! Je dois le faire!
RAÏSU (hésitant à intervenir): Heu, Yoru-san… Vous me semblez être quelqu’un de bon… Pourquoi vouloir tuer Yasha-sama alors? Surtout… surtout après avoir sauvé Umi-onee-san quand elle était petite.

L’ange le regarda un instant. Il était confus et désemparé… Finalement, il serra les poings; il était sur le point de craquer…

YORU (presque en larmes): Je fais ça parce que mon maître m’y oblige, voila tout! Je n’y peux rien Yasha! Crois-moi, je ne veux pas te tuer!!

Et il s’envola en un éclair, laissant Yasha et ses amis pleins de questions… Que pouvait donc cacher cet être étrange?......






Et voila, ce chapitre touche à sa fin! Et en bonus, rendons-nous sur une île de plus en plus proche:

Le duc, assis dans son luxueux fauteuil, reçoit en ce moment même un garçon aux cheveux gris. Accompagné du Maoh et de deux mages, le jeune reste planté là, tête baissée…
- Alors, tu vois… – commença le duc d’une voix faussement douce – Je te l’avais dit: son cœur est corrompu par ces bêtes immondes.
- Oui… – répondit le garçon d’une voix cassée – Vous aviez raison…
- Allons, un guerrier de ta trempe ne devrait pas pleurer.
- Pardon… c’est vrai.
- Tu es un tireur d’élite, n’est-ce pas? Pourquoi ne pas me rejoindre?
- Pardon?!
- Si tu te joins à moi, tu pourras exterminer ces odieuses créatures. N’est-ce pas une bonne chose?
- … - il réfléchit un instant, après quoi il releva la tête – Oui, j’accepte. Si je fais ça, peut-être qu’il retrouvera la raison.
- J’en suis sûr, mon garçon – il sourit, après quoi il se tourna vers l’un des deux mages – Toi, amène donc Mat à ses appartements.
- À vos ordres.

Une fois qu’ils sortirent tous les deux, le duc s’adressa à l’autre homme.
- Tu me disais donc, avant qu’ils nous interrompent, que Yoru m’avait trahit? – lui demanda-t-il.
- Oui, c’est exact. Il s’est enfuit.
- Quoi?!! – s’exclama alors Kaï, silencieux jusqu'à présent – C’est impossible! Yoru n’est pas un traître! Il n’y a pas plus fidèle que lui!
- Voyons, Maoh – le duc esquissa un sourire désagréable – il ne faut pas vous mettre dans tous vos états pour si peu. Vous savez, les anges ne sont pas des êtres dignes de confiance. Je pensais que Yoru était différent, mais visiblement j’avais tort – il soupira – Néanmoins, ce n’est rien. Vous, concentrez-vous sur votre objectif; tuer les dieux. Moi je me charge du cas de Yoru. Oh, et si vous pouviez tuer le jeune homme qui voyage avec le dieu que vous poursuivez, cela m’arrangerait. Maintenant que Yoru a montré son vrai visage, je n’ai plus personne d’assez fort pour ça.
- Ouai, si vous voulez. C’est pas un problème… – il se retourna, se préparant à s’envoler – Dites?
- Oui?
- J’ai du mal à croire que Yoru vous ait trahit… Pouvez-vous enquêter avant de le sanctionner?
- Bien sûr, voyons. Je ne condamne pas avant d’être sûr que c’est justifié.
- Mouai, si vous le dites… – il prit de l’altitude, et s’éloigna dans les cieux en filant par la fenêtre.

Resté seul, le duc sourit malsainement – Le témoignage de mon mage est une enquête suffisante… – il se mit à rire – Dommage… Yoru était un joli jouet!

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE KONOÏ

PROFIL DE KONOÏ

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Shingeki no kyojin    Astérix et cléopâtre    .hack//G.U.    Kiba    Sexe et magie noire    Mes parrains sont magiques    Grabouillon    Skip beat !    Sam le pompier    Seven deadly sins    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    The arms peddler    Galactik football    Hanazono merry go round    Rex fabula  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia