Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Konoï>8 Éléments

17 - TIGRES ET DRAGONS PAR KONOÏ

Le groupe de Yusuke et Raïsu traversait les vastes Plaines d’Or, en route vers le bastion que le Seigneur des Ténèbres avait dans la région.
Mais quelque chose les avait tous troublés; alors qu’ils étaient déjà proches de la forteresse, ils virent dans le ciel un nuée de diablotins et quatre manticores, dont une chevauchée par un humain, qui portaient un dragon vert. Ils étaient entrés dans le bastion par un passage fait pour, tout au sommet, qui d’ailleurs s’était refermé juste après.
Le petit groupe s’était vraiment demandé ce que tout cela signifiait. Mais comme de toute façon ils allaient là-bas, il était inutile de se poser trop de questions avant d’être sur place…
Une fois tout proches de leur cible, ils s’accroupirent dans les hautes herbes pour réfléchir à un plan d’action.
- Cet édifice est sûrement très bien gardé – analysa Kysha – Nous ne pouvons pas foncer tête baissée.
- Vous avez raison – acquiesça Keïko – Il nous faut élaborer un plan.
- Vous êtes vraiment sûrs que c’est pas mieux de foncer dans le tas? – ronchonna Yusuke.
- Yusuke, ne soit pas bête! – réprimanda son amie – Si nous-…
Soudain, un bruit assourdissant coupa court la discussion. Tous levèrent les yeux. Dans l’épais mur de la citadelle noire, de larges fissures fumantes… Transperçant les cieux, un grand dragon fonçait à toute vitesse vers ce point fragilisé par son attaque. Quand, de tout son élan, il se précipita dessus, l’impact fut d’une violence incroyable.
Dans un grand fracas, de gros blocs de pierre tombèrent, et un trou se forma dans le mur. Le dragon se glissa alors à l’intérieur…
- C’était quoi, ça?! – s’exclama Yusuke.
- Je ne sais pas! – Raïsu se protégea les yeux des débris qui tombaient de partout – Ce dragon semblait furieux!
- Votre Majesté, c’est notre chance! – Lucario avança de quelques pas – Nous allons nous infiltrer dans le bastion; tous les gardes doivent monter pour arrêter cette créature!
- C’est une bonne idée! – approuva Keïko – Allons-y!

Le groupe courut vers les portes de la citadelle, que Lucario défonça avec une décharge d’aura après les avoir analysées pour détecter leur point faible.
Mais une fois dedans, le problème se présenta: il y avait deux chemins, un qui montait et l’autre qui descendait…
- Qu’est-ce qu’on fait? – le prince regarda les deux voies.
- Il est plus probable que la princesse se trouve en bas. Nous devrions emprunter ce chemin.
- Et ce dragon? – le jeune tigre eut l’air préoccupé – Il était blessé, et en plus il avait deux personnes sur son dos.
- Vous avez réussi à voir ça?! – s’étonna Yusuke, lui-même n’ayant rien remarqué.
- Ah… euh, oui. Je suis sûr qu’ils sont là pour l’autre dragon. Et maintenant, ils risquent de se faire tuer… Nous devrions les aider!
- C’est trop dangereux mon prince – intervint Kysha – Je ne peux pas vous laisser prendre des risques inutiles.
- Je refuse de les laisser si je peux faire quelque chose!
- Mon prince, il est hors de question d’y aller.
- Kysha!
- Si nous restons là à nous disputer, nous nous ferons repérer à coup sûr – coupa Lucario – Votre Majesté, en tant que subordonné je me dois d’obéir au moindre de vos caprices. Alors, si cela vous convient, je vais retrouver la princesse. Vous et les autres pouvez monter entre temps.
- C’est absurde! – s’opposa la Griffe Droite – C’est un risque considérable que nous lui ferions prendre sans raison valable.
- Si notre souverain souhaite y aller, ton devoir n’est pas de t’y opposer, mais de faire en sorte qu’une fois là-bas, il ne lui arrive rien.
- Pardon?!
- Ne vous disputez pas à cause de moi – Raïsu coucha ses oreilles, et après un moment les redressa énergiquement – Kysha, je te suis reconnaissant pour ce que tu fais pour moi. Mais Lucario a raison sur un point: tu ne dois pas me prier de liberté comme ça. Si je vais quelque part, j’aime t’avoir à mes cotés, ça me rassure. Si tu me protèges bien, je ne vois pas pourquoi je devrais avoir peur d’avancer.
- Prince… – Kysha le regarda, après quoi il s’inclina – Comme il vous plaira.
- Ne perdons pas de temps – pressa le gardien – On se retrouvera dehors.

Avec son incroyable vitesse, il s’engouffra sous terre alors que le reste du groupe entamait son ascension…




La pièce où avaient débouché Ridley et les deux chasseurs de trésors était spacieuse et circulaire. Et aussi remplie de gardes! Il fallait directement engager le combat, et ce n’était pas chose facile avec leurs blessures…
Malgré l’acharnement des trois compagnons, les ennemis étaient de plus en plus nombreux, offrant une résistance à toute épreuve…
Alors que le combat tournait mal, Ridley poussa un de ses rugissements, et lança son “feu” de dragon, appelé le ryûen. Une faille dans la défense ennemie s’ouvrit alors, libérant la voie vers un large escalier menant aux étages supérieurs. Le trio se précipita alors dans cette direction.
Mais quand Robin et Randagio commençaient à monter, ils virent que le dragon était resté en bas, bloquant tout passage aux opposants.
- Ridley! – s’exclama le jeune homme – Qu’est-ce que tu fais?!
- Nya! Dépêche-toi! – les poils du monstre s’hérissèrent.
- Imbéciles! – le dragon tourna un peu la tête – Montez avant que je ne sois plus en mesure de les retenir.
- Mais…
- Allez-y! – un sourire vicieux se dessina sur son visage écailleux – J’ai dit que j’allais els faire payer au centuple… Je ne mourrai pas tant que je n’aurais pas transpercé le corps du connard qui m’a tiré cette balle!
- … D’accord – Robin acquiesça, et entreprit la montée – Tâche de tenir cet engagement!




Lucario était arrivé à une grande profondeur. Et pour le moment, il n’y a eu que quelques gardes sur le chemin… Comme prévu, tous étaient montés.
Il suivait maintenant des couloirs sombres et sinueux, où les seuls bruits étaient les gouttes d’eau qui tombaient d’au dessus de lui, ainsi que le faible tapotement de ses coussinets sur la pierre alors qu’il courait. Mais malgré ce calme apparent, il était prudent…
Il courait les yeux fermés, pour ne sentir que l’aura qui l’entourait, présente dans toute chose. Cela lui permettait de voir bien mieux qu’avec ses yeux. De plus, ses longues oreilles bougeaient nerveusement d’un coté à l’autre, guettant le moindre bruit suspect…

Après un tournant, il déboucha sur un autre escalier…
- Je ne dois plus être loin… – se dit-il analysant prudemment cette voie.
Les auras présentes en bas lui indiquaient qu’il devait y avoir des caisses en bois, et ce qui devait probablement être une armure… Il ouvrit les yeux, et se rendit compte qu’il y avait de la lumière dans la salle qu’il avait sondée. C’était celle d’une torche.
Doucement, il descendit… La pièce était petite et, effectivement, bon nombre de caisses en bois étaient adossées contre les murs… En face, un autre escalier.
Cependant, Lucario ne voyait aucune armure. Il referma les yeux, se concentrant à nouveau sur les auras. Elles ne lui indiquaient plus rien à l’endroit où il avait “regardé” d’en haut. Inquiet, il se tourna un peu dans toutes les directions. Il repéra alors l’aura du tas de métal dans une des caisses, tout près de lui…
- Je dois manquer de concentration – pensa-t-il, se disant qu’il avait du mal interpréter les énergies à sa première analyse.
Mais alors qu’il allait continuer, la grosse caisse sembla littéralement exploser de l’intérieur! Dans ce nuage de poussière et de débris de bois, Lucario eut à peine le temps de voir le métal briller, alors qu’un imposant merlin lui ouvrait une large plaie dans le ventre.
Se tenant la blessure, il fit un bond en arrière, et atterrit un genou à terre. Il leva alors la tête, se concentrant sur l’aura de son agresseur. À sa grande surprise, c’était l’armure de la caisse!
Incrédule, il ouvrit les yeux, pour apercevoir devant lui non pas une armure, mais une jeune fille. Sa peau et ses cheveux étaient métallisés, et ses yeux dorés, inexpressifs et froids.
- Ah… Qu’est-ce que tu es?! Tu n’es pas humaine! – s’exclama le gardien, tout en se crispant de douleur.
- Un intrus, ici? Hmm… ce n’est pas le moment pour un affrontement. La mission que m’a confiée le Maître n’était pas de me battre. Toi, adieu – dit-elle indifféremment à Lucario, après quoi elle prit le chemin de la sortie.
- Attends! Réponds-moi, qui es-tu?!
- Ashlotte.
Sans un mot de plus, la mystérieuse jeune fille le laissa sur place.
- Argh, qu’est-ce que c’était?... – Lucario gémit, tentant de se relever.
Cependant, la douleur était trop intense. Finalement, il dut s’appuyer sur les caisses et les parois d’une patte, alors qu’il tentait de freiner tant bien que mal l’hémorragie avec l’autre.
Ainsi, il se traîna dans les escaliers et couloirs qui suivirent…


Pendant ce temps, le chemin du prince et de ses compagnons était parsemé d’ennemis. Malgré tout, se rendant compte de l’urgence, ils faisaient des efforts pour garder un bon tempo de progression.
Soudain, ils débouchèrent dans une pièce circulaire. Il y avait un gros trou dans le mur, et le sol était jonché de cadavres.
Le dragon que le groupe avait vu tout à l’heure était effondré au sol, devant le passage vers l’escalier suivant. Visiblement, les guerriers du bastion étaient justement en train de préparer le coup de grâce…
Kysha et Yusuke se précipitèrent en avant, plongeant dans le tas. Grâce à l’effet de surprise, ils réussirent à abattre pas mal d’opposants, et à se frayer un passage jusqu’au dragon.
- Hé! – le mercenaire s’approcha de la créature – Hé, ça va?
- Grr… t’es qui toi?
- On dirait que ça va aller. Tu n’est pas venu seul n’est-ce pas? Où sont tes amis?
- Ce ne sont pas… mes amis. Et ils sont montés… Pour sauver notre compagnon.
- Le dragon vert, c’est ça?
- Hmm… – le dragon acquiesça tout en prenant forme humanoïde, avant de s’évanouir.
- Woah! – Yusuke fut surpris par la transformation.
- Comment va-t-il? – interrogea le prince tout en éloignant un adversaire avec ses foudres.
- Il s’est évanoui… Il a dit que ses compagnons sont montés sauver le dragon vert!
- C’est bien ce que je pensais… Kysha!
- Oui? – le tigre d’argent, couvert du sang de ses ennemis vaincus, se retourna.
- Monte, et aide-les!
- Mais prince, il reste des ennemis ici!
- Ils ne sont plus nombreux. Monte!
- Bon – le tigre s’inclina, et exécuta l’ordre.
Alors qu’il montait, le prince et les deux mercenaires s’appliquèrent à s’occuper des ennemis restants…


Lucario était essoufflé et avait du mal à marcher… Bien qu’il faisait pression sur sa blessure, il perdait beaucoup de sang, laissant des traces rouges sur son passage.
Quand il déboucha dans une galerie pleine de cellules, il commençait à avoir le tournis et à sentir un engourdissement général…
- Princesse Yukina? – il interpella.
- Qui… qui est là? – une petite voix lui répondit depuis la dernière cellule.
Le gardien s’en approcha donc. À l’intérieur, une jeune fille aux cheveux bleus et aux yeux écarlates.
- Vous êtes la princesse, n’est-ce pas? Je m’appelle Lucario. Je suis ici pour vous sortir de là – de sa patte libre, avec une décharge d’aura, il fit sauter le cadenas qui fermait la prison de la jeune fille.
La princesse se leva directement, et sortit de sa cellule.
Dès qu’elle était à ses cotés, Lucario se retourna, cachant ses blessures à la demoiselle.
- Venez Votre Altesse – il se mit en route.
- Euh… Merci à vous – la princesse sourit un peu.
- Ce n’est rien. Ce sont vos amis mercenaires et Sa Majesté le prince Raïsu qui m’envoient.
- C’est vrai?! Je suis heureuse.

Alors que Yukina suivait le gardien, elle le vit se crisper un moment. C’est là qu’elle remarqua les gouttelettes de sang sur le sol.
- Oh! Mais vous êtes blessé! – elle s’approcha de lui.
- Ah… – il s’appuya dos contre le mur, et s’assit lourdement – Ne vous en faites pas. Remontez sans moi… Il vous suffit d’aller tout le temps vers le haut, et droit devant vous, sans tourner nulle part.
- Non, attendez! – elle s’accroupit en face de lui – Ne vous évanouissez pas! Laissez-moi voir cette blessure!
- Si vous y tenez – il retira sa patte.
- Oh! – elle porta ses fines mains devant sa bouche, voyant la gravité de la blessure – Je ne pourrais pas soigner ça totalement, mais je peux réduire un peu les dégâts. Vous savez, j’ai quelques dons de guérisseuse.
Elle approcha ses paumes à quelques centimètres de la plaie de Lucario. Une lumière bleutée en jaillit, pénétrant dans la blessure… Alors, celle-ci diminua de volume, et s’arrêta un peu de saigner.
- Vous… vous allez mieux?
- Je crois… – le gardien se redressa, s’appuyant sur le mur froid et humide – Je vous remercie, Votre Altesse Yukina.
- De rien! – elle sourit joyeusement.




Robin et Randagio montaient, encore et encore… Il y avait pas mal d’ennemis sur leur chemin, mais le jeune homme, armé de sa nouvelle épée et de ses pouvoirs, combattait vaillamment. Il avait la ferme intention de sauver son ami. Son compagnon lu apportait autant de soutien qu’il le pouvait, mais sa faible puissance n’était pas de grand secours. Il se contentait donc de suivre, surveillant les arrières…

Finalement, ils réussirent à atteindre le dernier étage. Là, au milieu d’une salle immense, ils virent Rayquaza, attaché avec des grosses chaînes reliées au sol. Autour de lui, des hommes vêtus de blanc.
- Ray!! – s’exclama Robin – Laissez-le tranquille!!
- Tuez moi ces gêneurs! – un des hommes ordonna aux autres.
Ceux-ci se mirent alors en position de combat, préparant de l’énergie entre les mains.
- Nya! – la queue de Randagio s’hérissa – Des mages!
- Oh non… – Robin plaça son épée devant lui. Il savait à quel point un combat contre des mages était dur.

Mais alors que leurs ennemis allaient attaquer, un rugissement retentit dans les escaliers, derrière les deux compagnons. Ils se retournèrent pour voir monter un félin énorme, aux crocs démesurés et au pelage d’argent.
La bête courait à toute vitesse, sautant les marches par dix ou douze.
Il finit par prendre une grande impulsion, et sauta au dessus des aventuriers. Il atterrit au centre de la pièce, et en un autre bond se retrouva au beau milieu des hommes en blanc. Avec d’adroits coups de patte, il les tua tous en un clin d’œil, ne leur laissant pas le temps de riposter.
Après cela, il se tourna vers les chasseurs de trésors.
- Comment vous appelez-vous? – il leur demanda sèchement.
- Euh… je suis Robin. Et lui Randagio – répondit le jeune homme, sur le qui-vive.
- Je m’appelle Kysha. Le prince Raïsu, seigneur des tigres, m’envoie vous aider – se contenta d’expliquer le tigre après quoi, avec la seule force de ses crocs, il brisa les chaînes qui emprisonnaient le dragon.
Robin et Randagio se regardèrent assez étonnés, après quoi ils s’approchèrent du tigre. À ce moment-là, ce dernier se transforma, prenant une forme à peu près humaine. Ceci ne fut plus une grande surprise pour les deux amis après tout ce qu’ils avaient vu…
- Il faut sortir au plus vite – commenta Kysha.
- Oui – Robin acquiesça – Dites, en montant, avez-vous trouvé-…
- L’autre dragon? Oui. Le prince s’en occupe.
- Quel soulagement…
- Nous n’avons pas le temps de bavarder. Il faut partir d’ici.
- Vous avez raison – Robin s’approcha de Rayquaza – Ray? Hé, Ray, réveille-toi! Ray!
- Nya… – Randagio sautillait nerveusement – Qu’est-ce qui se passe, nya? Il se réveille pas, nya?
- On dirait… Il faudrait le transporter, mais il est bien trop grand et trop lourd. Il doit absolument se transformer… Hé! Ray! – il secoua le cou du dragon – Ray!!!

Rayquaza sembla alors gémir… Il ouvrit légèrement un œil brumeux, et tenta de fixer son regard sur le jeune homme.
- Ray! Ça va? – demanda celui-ci.
- Hmmm… Robin… J’ai très…sommeil…
- Hé! Ne t’endors pas!
- Hmm?
- Ray, transforme-toi. On va s’occuper du reste. Mais je t’en prie, prend ta forme humaine!
Le dragon gémit encore une fois, mais il finit par changer de forme. Juste après, il replongea dans son sommeil.
Kysha le souleva alors, et le prit sur son dos avec une facilité déconcertante. Maintenant, il fallait descendre…

Quand ils avaient rejoint Raïsu et les autres, ils ne perdirent même pas de temps en présentations. Il y avait de nouveaux ennemis qui arrivaient, et il fallait s’échapper au plus vite du bastion.
Alors qu’enfin ils sortaient, le prince scruta attentivement les environs.
- Lucario n’est pas encore sorti! – il s’affola – Il lui serait arrivé quelque chose?
- Voulez-vous que j’aille voir? – se proposa Kysha.
- Euh… Je ne sais pas… C’est…
- Le voila! – coupa soudain Yusuke – Regardez, Yukina est avec lui!
Effectivement, le gardien venait de sortir de la citadelle, suivi par la princesse.
Directement, le groupe se mit en route, jusqu’à s’éloigner suffisamment de la base ennemie.

C’est seulement une fois la forêt atteinte qu’ils s’arrêtèrent…
- Merci de nous avoir aidés – Robin s’inclina un peu – Je croyais vraiment que c’était la fin.
- Ce n’est rien. Ça me fait plaisir – sourit le prince.
- Nous ne nous sommes pas encore présentés – le jeune homme lui rendit son sourire, après quoi il se présenta lui et ses compagnons.
- Je suis ravi de faire votre connaissance. Vous devez vous en douter, je suis Raïsu. Vous connaissez déjà Kysha. Quand à eux, ce sont deux mercenaires, Yusuke et Keïko.
- Moi je m’appelle Lucario – le gardien fit un pas en avant – Enchanté.
- Prince Raïsu, merci d’avoir envoyé Lucario me sauver – la princesse Yukina, qui était restée derrière le gardien, s’approcha su jeune tigre.
- Ah… Yu-Yukina – le prince rougit un peu – Ce… ce n’est rien, princesse.
- Hi hi, vous êtes toujours aussi timide, prince Raïsu!
- Ah, c’est vrai… – Raïsu eut l’air embarrassé.
- Euh, vous vous connaissez déjà? – s’intéressa Yusuke.
- Oui – sourit la princesse – Nos familles se côtoient depuis longtemps… Et nous nous sommes déjà rencontrés plusieurs fois étant enfants.
- Maintenant que j’y pense… – réfléchit Keïko – C’est vrai que, quand nous étions petits, tu avais du partir deux ou trois fois “dans un royaume éloigné”, comme tu disais. C’était ça?
- Oui – elle regarda ses deux amis avec gentillesse – Je vous remercie d’être venus vous aussi. Ça me fait plaisir.
- C’est normal! – Yusuke leva son pouce avec un large sourire – T’es notre amie, non?
- Excusez-moi – interrompit Robin – Je sais bien que nous vous devons déjà assez, mais pourriez-vous nous aider? Mes amis sont blessés, et ni moi ni Randagio n’avons de capacités dans la médecine.
- Ah, bien sûr, mais… – le prince réfléchit un moment.
- Laissez-moi faire! – Yukina s’avança – Mes capacités ne sont pas bien grandes, mais je peux effectuer les premiers soins!

La princesse s’approcha de Ridley, toujours inconscient, et fit usage de son pouvoir, comme avec Lucario auparavant.
- J’ai soigné la plupart de ses blessures – finit-elle par dire – Mais j’ai du laisser celle sur sa poitrine. Elle est trop profonde, et puis… il y a une balle dedans, non? Il faut la sortir.
- De toute façon, merci – sourit Robin – Je suis sûr qu’il va déjà bien mieux. Et Ray?
- D’après ce que j’ai vu, il n’a rien de grave… Il a simplement été drogué. Je ne m’inquièterais pas pour ça. Mais… et vous?
- Moi?
- Oui. Vous êtes blessé à la jambe, non?
- Ah, ça… – il toucha sa jambe. Elle lui faisait un mal de chien.
- Laissez-moi voir…
Yukina s’accroupit, et ôta le tissu que Robin avait utilisé comme bandage. Quand elle l’avait retiré, et dévoilé les plaies, son expression se fit très préoccupée – Par tous les dieux! Mais, avez-vous nettoyé cette blessure?
- Ah… pas vraiment… – avoua le garçon – Je n’ai pas eu le temps.
- Je ne peux rien faire… Ça a commencé à s’infecter, et si je la fais cicatriser maintenant, ça risque de se propager plus facilement encore dans votre corps.
- C’est si grave?
- Nya, est-ce qu’il va mourir? – s’effraya alors le chat.
- Non, pas s’il reçoit les soins appropriés. Mais… moi je ne peux rien faire – expliqua la princesse, inquiète elle aussi.
- Dans ce cas, venez tous chez moi – proposa Raïsu – Si nous retournons au Royaume des Tigres, vous pourrez être pris en charge par nos médecins.
- Vous feriez ça?
- Ça ne me coûte rien « sourire »




Et voila, le 17ème chapitre est fini! Il y a certes eu un étrange personnage dans ce volume, mais on en sait bien trop peu pour que j’en parle maintenant! ^^

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE KONOÏ

PROFIL DE KONOÏ

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Grabouillon    Seven deadly sins    Rex fabula    .hack//G.U.    Shingeki no kyojin    Kiba    Sam le pompier    Hanazono merry go round    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    The arms peddler    Galactik football    Sexe et magie noire    Mes parrains sont magiques    Astérix et cléopâtre    Skip beat !  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia