Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Mini>L'Histoire de Niji Kaeda

08 - RÉVÉLATION PAR MINI

La maison de Chiisu était construite de la même manière que celle de Niji. Il y avait des livres partout. Dans toutes les pièces, elle en trouvait de tous les genres. Cette maison était une bibliothèque à elle seule. Il y avait encore beaucoup de cartons emballés de livre. La collection de Chiisu était incroyable.
- Vous savez, si un jour je peux vous aider à ranger vos livres, n'hésitez pas.
- Merci, je m'en souviendrai.

En bon hôte qu'il était, Chiisu offrit à boire à Niji qui déclina. Elle était là pour les livres. Chaque livre qu'elle trouva, elle lit le résumé sur la quatrième de couverture.
Devant ce comportement, Chiisu invita Niji à aller dans la pièce qui était proprement dit la bibliothèque. Trois étagères étaient déjà montées et étaient remplies. Il y avait encore la place pour trois-quatre étagères. Au milieu, un secrétaire était disposé avec une pile de livres.
- Bien, fait comme chez toi. Déclara-t-il. Si tu trouves ton bonheur, tu peux emprunter, il n'y a pas de problème.

Chiisu la laissa seule dans la salle et retourna dans le salon. Près de l'entrée, aux cotés des chaussures de Niji se trouvait le sac de la librairie. Discrètement, il l'ouvrit et aperçu le livre « ennuyeux » de Marion Zimmer Bradley. Il sourit.

Les heures défilèrent. Chiisu prépara le dîner et Niji restait cloîtré dans la bibliothèque. Inquiet, il se dirigea vers la salle. A sa surprise il découvrit la petite, bras en croix, tête dedans, en train de dormir, un livre dans sa main droit. Pour lui, le sommeil était ce qu'il y avait de plus sacré, hors de question de la réveiller. Toutefois, elle ne pouvait pas passer la nuit dans cette position. Il prit Niji dans ces bras et la descendit dans le salon. Il la déposa sur le canapé et lui mit une couverture. Il veilla à ne pas faire trop de bruit. Il dîna seul et se coucha de bonne heure comme à son habitude. Il laissa volontairement la porte d'entrée ouverte au cas où Niji voudrait sortir à tout moment pour rentrer chez elle et rassembla ses affaires près de ses chaussures.


Alors qu'elle était en plein rêve, Niji sentit une main contre son épaule qui la balançait.
- Maman... je ne suis pas en retard, mon réveil va sonner. Ronchonna-t-elle tout en se recroquevillant.
- Désolé Niji, mais je ne suis pas ta maman. Répondit Chiisu.

Niji trouva bizarre qu'une voix masculine réponde au lieu de sa mère, puis, soudainement elle se souvint qu'elle était chez Chiisu. Elle se leva brutalement.
- Quelle heure est-il, je suis vraiment désolée. Mon comportement n'est absolument pas pardonnable, je vous pris de m'excuser. S'excusa-t-elle tout en s'inclinant plusieurs fois.
- Mais ce n'est rien. C'est plutôt de ma faute, je t'ai laissé dormir.

Niji se redressa et remarqua qu'elle était dans le salon. Elle avait passé sa nuit sur le canapé de Chiisu. Cette pensée lui fit rougir. Elle ouvrit les yeux, le petit déjeuner était servi.
- Je n’ai aucune raison d'être affolée? Demanda-t-elle
- Non, pas que je sache, pourquoi?
- Vous ne m'avez pas chassé de chez vous, vous me servez le petit déjeuner. Vous avez dit quelque chose à ma mère?
- Non. Je te laisse trouver l'excuse que tu veux.

Niji sourit bêtement
- Vous êtes au courant alors? Demanda-t-elle.
- Que ta mère était en rendez-vous galant hier? Oui.

Sa mère n'avait aucune gêne de parler de sa vie privée à n'importe qui, même au premier nouveau voisin qu'elle trouvait. Elle trouva ce genre de comportement assez suspicieux.
- Quelle relation avez-vous avec ma mère?
- Comment ça?
- Pour qu'elle vous raconte sa vie, vous devez la connaître. Vous n'êtes pas l'un de ses ex, je m'en souviendrais. Vous n'êtes pas non plus l'un de ses collègues de travail, elle me l'aurait dit. Vous êtes qui pour elle? Son confident? Le prochain? Un ami?...
- Son demi-frère. Répondit-il en lui coupant la parole.

Cette nouvelle la stupéfia.
- En d'autres termes, vous êtes mon oncle.
- En quelques sortes.
- Elle ne m'a jamais parlé de vous. Annonça-t-elle amèrement

Niji écarquilla les yeux. Son amoureux qu'elle rencontra dans un rêve et qui était un professeur d'art martial, était aussi son voisin ainsi que son oncle caché. Tout ceci était un peu complexe surtout de si bonne heure.
- Je pourrais vous demander des explications ?
- Bien entendu.

Niji se souvint que son grand-père avait une liaison illégitime et cela avait provoqué un énorme brouhaha dans le quartier à cette époque. Pour s’assurer de cette vérité, Niji le questionna.
- Quel était le nom de votre père?
- Fuyuki Takumi.
- Vous l'avez connu?
- Seulement en photo.
- Vous savez ce qu'il est devenu ?
- Il est décédé il y a maintenant deux ans.

Niji acquiesça.
- Je peux vous appeler « tonton »? Demanda-t-elle avec hésitation.
- Si tu arrêtes de me vouvoyer.

Savoir que Chiisu faisait parti de sa famille était une magnifique nouvelle. Grâce à ce lien, elle pourrait être très proche de lui.
- T'as l'intention de le dire à ma mère?
- Oui, mais pas pour le moment. Si je ne me trompe, ta mère à une autre soeur qui habite à Kyoto. J'aimerai être en relation avec elle avant d'avouer quoique ce soit.
- Je suppose que tu auras besoin de moi.
- Ca ne serait pas de refus. Maintenant, si tu aurais la gentillesse de manger ton petit déjeuner.

Niji acquiesça. Elle regarda sa montre, « 6h20 ». A son habitude, elle ne se levait pas avant sept heures et quart.
- tu te lèves tôt. Remarqua Niji.
- Ce n'est qu'une question d'habitude. Je suis navré de t'avoir réveillée, mais je ne savais pas à quelle heure tu commences.

Niji termina de boire son jus d'orange.
- En effet. Je vais rentrer, je t'ai assez causé d'ennuis.
- Pas du tout. Au contraire, je ne pensais pas que tu m'aurais accepté aussi vite.
- Je ne peux que te croire. Ce que t'avances n'est pas faux. Tu peux très bien être mon oncle.
- Sache qu'ici tu es chez toi et tu es la bienvenue quand tu veux ici. Ma porte restera constamment ouverte.
- Merci...

La confiance de Chiisu qu'il avait en elle l'émut profondément. Elle récupéra ses affaires et se retira chez elle.

Discrètement, elle rentra chez elle et monta dans sa chambre déposer ses affaires. Au finale, elle n'avait pas emprunté de livre chez Chiisu. Il lui restait encore assez de temps pour se doucher et se préparer. Pour finir, elle se dirigea vers la cuisine. Elle voulait salir quelques vaisselles pour faire croire qu'elle avait mangé ici, ainsi elle pourrait dire à sa mère qu'elle était rentrée tard et qu'elle avait été très discrète. Cependant, sa mère l'attendait accoudée à un mur, vêtue d'un simple peignoir.
- Où as-tu dormi ? Demanda-t-elle.
- A l'extérieur. Se résolut-elle à dire.

Sa mère sourit. Partant ainsi, le jeu continuerait pendant un long moment. Elle savait que Niji n'acceptait pas ses fréquentations, ni ses manières. Cette façon de parler était un moyen de lui montrer son dégoût envers sa mère. Elle savait se montrer très désagréable lorsque quelque chose lui déplaisait. La mère de Niji n’avait nul besoin de se mettre en colère, tôt ou tard elle aurait une réponse.
- J'ai dormi chez Izumi. Mentit Niji dans un soupir. Elle avait besoin de mon aide pour un devoir qui était plus complexe que je ne le pensais. Le dernier train était déjà parti qu'on avait fini. Les parents d'Izumi ont trouvé ridicule de me jeter à la rue alors ils m'ont proposés de rester. Je voulais te prévenir, mais mon portable n'avait plus de batterie et ils n'ont pas de téléphone.

Pour preuve, Niji montra son portable éteint à sa mère. Cette dernière acquiesça et se retira. Elle sentait fortement la cigarette, Takahumi était parti il y a peu de temps, il était le seul à fumer.

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE MINI

PROFIL DE MINI

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Shingeki no kyojin    Sexe et magie noire    .hack//G.U.    Sam le pompier    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Grabouillon    Mes parrains sont magiques    Astérix et cléopâtre    Galactik football    Seven deadly sins    Rex fabula    Hanazono merry go round    Skip beat !    The arms peddler    Kiba  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia