Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Mini>L'Histoire de Niji Kaeda

09 - NOUVELLE RENVERSSANTE PAR MINI

Niji s'en alla en cours. Aucune présence de berline. Elle se désola, mais à la vue du jeune couple, elle changea de mine. Izumi accourra vers elle.
- Nijiiiiiii !! Vendredi soir Karaoké?
- Bien sur, tu m'en dois un.

Main dans la main, les deux amies retrouvèrent Kyoichi. Les cours se passèrent comme d'habitude. A la vue de Takahumi, Niji grimaça. Pourtant elle avait une dette envers lui. Grâce à lui, elle avait pu passer sa nuit chez Chiisu. Son visage resta marqué dans sa tête toute l'heure. Midi sonna. Niji fut l'une des dernières à sortir. Le couple devait manger dehors, elle serait toute seule face à son bentô.
- Kaeda Niji ! Appela Trakahumi. Viens me voir, s'il te plait.

Niji s'approcha de lui, une boule dans le ventre. Que pouvait-il bien lui reprocher ?
- Ta mère ne veut pas te le dire maintenant, mais je préfère de le dire en premier.

« Que Diable essaye-t-il de me dire » Pensa-t-elle avec angoisse. Elle se prépara à s'attendre au pire.
- Ta mère et moi allons nous marier, et je te prierai de ne rien gâcher.

« Marier ?!?! » Niji eut un arrêt cardiaque. Sa mère refusa de prononcer le terme de « mariage » et voilà qu'elle allait se remarier. Takahumi devait être un ensorceleur. Depuis qu'elle sortait avec lui, Niji trouva sa mère très bizarre.
- Vous... avez... fixé une date? Bafouilla-t-elle

Elle aperçu Takahumi sourire, il devait s'attendre à un autre comportement de la part de Niji.
- Non, pas encore. Par contre, je ne lâcherai pas ta mère. Ca ne servira à rien que tu t'emmêles pour tout mettre à l'eau. Je ne te le pardonnerai pas.

La date n'étant pas fixer, Niji avait encore du temps pour monter un stratagème contre se mariage. Elle n'était pas contre que sa mère se remette à nouveau avec quelqu'un, mais pas avec Takahumi !! Il existait des hommes mieux que lui, et il fallut qu'elle trouve le pire. Niji avait depuis le début un mauvais pressentiment, et sa crainte fut confirmée. Elle ne l'acceptait pas !
- Si elle devait un jour choisir entre toi et moi, insista-t-il. Je ferai tout pour que ça soit moi. Même si légalement tu deviendras ma fille, je n'aurais aucun droit sur toi. N'attendant rien de moi pour toi, tu n'as jamais existé pour moi. D'ailleurs, je te remercie de n'être pas rentrée hier.

Niji reçu ce remerciement très mal. Takahumi était le mal incarner, il était hors de question qu'il deviendrait son beau-père.
- Pour moi non plus, répondit-elle avec froideur. Tu n'as jamais existé. Tu n'es qu'un professeur de lycée, rien d'autre.

Takahumi posa sa lourde patte sur le crâne de Niji et lui tira les cheveux en arrière.
- Kaeda ! Tu me dois respect et obéissance, je t'interdis de me tutoyer ni de me répondre sur son ton, sauf si tu veux un avertissement.
- Si cela peut vous faire plaisir, Sensei.

Takahumi la relâcha et Niji sortit.

Quelques heures plus tard, Kyoichi rencontra Niji, devant le bureau du directeur.
- Je ne savais pas que tu es déléguée. S'exclama-t-il. Tu as accompagné un cas social de ta classe?
- On m'a convoqué. Répondit-elle d'un ton monotone.

Kyo s'assit près d'elle.
- Takahumi ?
- Le déjeuné s'est bien passé? Coupa-t-elle pour changer de conversation.

Elle redressa la tête et le regarda dans les yeux.
- Oui, Izumi m'a bien chouchouté.
- Takahumi m'a mis un avertissement. Si j'étais toi, je ne resterais pas là. Je ne veux pas de problème.
- Ne t'en fais pas. En tant que délégué des délégués, je devais venir. Je ne savais pas que c'était pour toi.

Niji se calma et reprit confiance. Kyoichi à ses côtés, elle devait s'en sortir sans problèmes. La porte s'ouvrit, le directeur l'appela.
- Mademoiselle Kaeda Niji. Selon le rapport de Takahumi, vous n'avez pas respecté le règlement intérieur et enfreint la règle numéro quatre du paragraphe sept de la seconde partie. Vous savez que ce genre de comportement est inadmissible au sein de cet établissement.
- Oui monsieur.
- C'est votre premier avertissement. Je laisse aller, mais je ne laisserai pas un deuxième.
- Merci monsieur.
- Toutefois, le directeur lui fit signe de s'approche davantage, puis lui murmura à son oreille. Si vous me donner le numéro de votre mère, je fermerai complètement les yeux. Rajouta-t-il d'un ton pervers.

A son regret, Niji se souvint que le directeur était l'un des ex de sa mère. A réfléchir, il y avait peu d'hommes dans tout le lycée qui ne la connaissaient pas.
- Passez une bonne journée Monsieur.

Niji sortit puis referma la porte derrière elle, le directeur soupira. Dans la cour, Izumi attendit sa moitié. Dès qu'elle le vit, elle se jeta à ses bras, puis l'embrassa.
- Ca c'est bien passé ? S'inquiéta-t-elle.
- Oui. Ce n'était qu'un simple malentendu.
- J'en suis ravie alors. Tu es tellement généreux de t'occuper d'imbéciles.

Kyoichi se retint de rire et adressa un simple sourire. Izumi s'approcha de lui et l'embrassa sur la joue.
- Je dois aller à l'infirmerie et je file au club de danse juste après.
- Ok, je viendrais te chercher.

Izumi courut plus vite qu'elle le pouvait tout en agitant sa main en signe d'adieu. Niji se tourna vers Kyo.
- Merci d'avoir rien dit pour moi.
- C'est rien, je n'aime pas trop parler de ça, surtout avec elle. Par contre, moi aussi je vais te laisser, l'équipe m'attend.

Niji accompagna son ami jusqu'au terrain de football. L'un de joueur s'avança vers Kyoichi et le prit par le bras.
- Merci Niji-chan de nous l'avoir ramené, on commençait à s'inquiéter. Déclara-t-il.
- Pas de problème. Niji fit ses au revoirs d'un signe de la main.

Kyo n'eut le temps de dire quoique ce soit, qu'il reçu une balle entre ses pieds et s'empressa de l'envoyer dans les cages. Niji resta encore un moment à les regarder, à applaudir lorsqu'une action était belle et à les encourager. L'année passée, Niji passait beaucoup de temps avec eux. Elle les connaissait tous sauf un milieu de terrain qui était nouveau. Mais pas pour longtemps. A la fin du match, elle irait lui parler et faire ses présentations. Kyo était un bon joueur, mais pas le meilleur, comparé au capitaine, celui qui vint chercher le retardataire. Il était un vrai prodige et Niji ne pouvait manquer ses actions. Très agile et rapide, il était doué et avait l'attention de faire une carrière internationale.

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE MINI

PROFIL DE MINI

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  .hack//G.U.    Rex fabula    Sam le pompier    Seven deadly sins    Hanazono merry go round    Kiba    Sharivan    Shingeki no kyojin    Astérix et cléopâtre    Sexe et magie noire    Grabouillon    Mes parrains sont magiques    The arms peddler    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Skip beat !  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2018, Anoukis Multimedia