Nickname :Password :Forgotten ?
Geneworld.net
Certain features of sites are reserved for the members Enelye.
To take advantage completely of this one do not hesitate to create an account, it is free and fast !
HomeCreditsManga / CartoonsReleasesCollectionsDrawings / FictionsCulture of AsiaStoresSearch Search

FOLLOW GENEWORLD !

On FacebookOn Facebook
On TwitterOn Twitter
On GoogleOn Google
Geneworld.net>Fan-fictions>Shigure01>Un clan à choisir (Naruto)

34 - VICTOIRES ET DÉFAITE BY SHIGURE01

  La terre trembla sous les pieds d'Otaku sans qu'il comprenne réellement ce qu'il se passait. Des arbres se déracinaient sous le coup des secousses et tombaient tout autour de lui manquant parfois de l'écraser dans leur chute. Il était toujours bloqué par les pics de glace que Fitz lui avaient lancé et qui étaient profondément enfoncés dans le sol. La glace avait gelé son pantalon et l'empêchait de pouvoir tenter de s'échapper. Il avait beau essayer de les trancher avec ses lames ou de s'envoler à l'aide de ses ailes d'acier, rien n'y faisait. Les aiguillons glacés étaient plus solides que le roc et résistaient à chacune de ses tentatives d'évasion, la jeune fille avait tout prévu pour qu'il n'échappe pas à son attaque dévastatrice.
Le sol commença à s'affaisser sous ses pieds et il regarda machinalement ce qu'il se passait. Un masque de peur figea ses traits, de tous les combats qu'il avait faits il n'avait jamais vu un tel phénomène! A mesure que le sol s'enfonçait, des crocs acérés semblaient se dessiner sous ses pieds alors qu'une gueule immense paraissait vouloir l'engloutir dans les entrailles de la terre. Il sentait un souffle glacé émaner de cette gueule infernale telle la respiration sifflante d'un reptile, une bise qui semblait lui geler les membres inférieurs et figer le sang dans ses veines.
Il chercha de nouveau à s'arracher de cette attaque en envoyant une salve de kunaïs et shurikens à Fitz dans l'espoir de la déconcentrer et ainsi lui donner une chance de renverser la situation. Mais Fitz avait l'avantage de l'altitude et ne fut nullement inquiétée par les projectiles lui arrivant dessus à faible vitesse. Elle les balaya sans ménagement d'un simple mouvement d'air glacé qui gela net cinq d'entre eux avant de les faire piquer vers le sol où ils se brisèrent en mille débris de glace. Elle saisit le dernier à pleine main avant qu'il n'atteigne son corps pourtant haut perché dans les airs, mais elle n'avait pas prévu le piège qu'Otaku lui avait tendu. Le parchemin explosif relié au kunaï lui explosa au visage avant qu'elle n'ait eut le temps de s'apercevoir du subterfuge, elle hurla de douleur et de rage de s'être faite avoir en se tenant le visage entre les mains. Otaku aurait rit de son plan si un grondement caverneux n'était pas sorti du sein terrestre au même moment où Fitz avait crié sa souffrance face à la déflagration.
Un séisme parut prendre vie sous ses pieds alors que l'air se faisait de plus en plus froid à mesure que le grognement bestial s'amplifiait. Soudain, avant que le ninja ait put comprendre ce qui lui arrivait, le sol s'éventra sous lui le faisant basculer dans le trou béant qui s'était creusé. Son cri de surprise n'eut pas le temps de s'achever qu'il se mua en hurlement d'effroi lorsqu'il se sentit propulsé dans les airs par la tempête glaciale qui s'abattit sur lui. Une masse énorme fondit sur lui dans un grondement guttural en le capturant entre ses mâchoires avec force.
Ses jambes furent coincées entre deux crocs démesurés qui suffirent à le terroriser encore plus. Il posa ses mains sur le museau de la créature qu'il pensait être une invocation et fut effrayé en voyant de quoi il s'agissait.
Des écailles aussi froides que les glaces du Pays des Neiges recouvraient le corps du monstre d'une pâle couleur bleutée irisée, la pellicule de givre qui l'habillait faisait briller ses écailles telles des nacres scintillant au soleil. Deux grands yeux pastel percés de deux fentes jaunes le scrutaient enfoncés dans un crâne menaçant. Une collerette bleue claire agrémentée de piquants de la même couleur violine que les cheveux de Fitz encadraient la grosse tête de cette créature tel un dinosaure revenu de l'ancien temps.
« Par tous les Kage du pays... Un dragon?! Ce...C'est impossible! » se lamenta Otaku en voyant la bête mythologique déployer ses grandes ailes de glace pour s'envoler dans les airs.
Sa queue fouettait l'air comme un cocher sa monture pour augmenter sa vitesse d'ascension. Son haleine était telle la froide morsure du plus rude des hivers et glaçait presque le sang d'Otaku dans ses veines. Il chercha à se dégager des mâchoires d'acier mais ne réussit qu'à s'entailler la jambe contre le tranchant des crocs du dragon. Il voulut crier mais le souffle de givre du démon des glaces cristallisa instantanément le sang de sa blessure avant même que la première goutte ne coule dans sa gueule. Il lança un regard haineux chargé de désir de vengeance après s'être ainsi fait humilier.
« Tu ne m'auras pas si facilement!! » cracha-t-il en se débattant pour se dégager sous l'œil désintéressé de l'ANBU.
Une fois encore, les crocs s'enfoncèrent profondément dans sa chaire et quasiment aussitôt la morsure du froid fut si saisissante qu'il cru sa jambe congelée dans l'instant.
Mais il n'y prit pas gare, du moins il essaya. Il fourra sa main dans sa besace de ninja et en ressorti un kunaï affublé d'un parchemin explosif. Le dragon sentit qu'il tentait de tramer quelque chose mais il ne déplia pas pour autant ses mâchoires, les ouvrir et les reclaquer équivaudrait à le tuer sur le coup et Fitz voulait éviter le plus possible d'avoir recours à la peine capitale. Elle préférait le garder en vie pour pouvoir le ramener à Konoha et l'interroger, tel était son devoir premier d'ANBU. Cependant, Otaku n'était décidé ni à se laisser capturer, ni à rester dans la gueule du dragon sans rien faire et encore moins à mourir ! Il envoya avec détermination le kunaï piégé se loger dans le naseau du monstre légendaire et le fit aussitôt exploser.
Le museau en proie aux flammes, le dragon cracha Otaku en poussant un hurlement rauque de douleur qui dû s'entendre jusqu'aux frontières les plus reculées du pays. Enfin libre de ses mouvements, Otaku tomba en pic vers le sol le temps de reprendre ses esprits pour se servir de ses ailes à base de lames. Il lui restait tout juste assez de chakra pour réussir à voler mais il fonça néanmoins sur Fitz qui était toujours dans les airs à le regarder, impassible. Il détestait qu'on le prenne de haut, être condescendant avec les autres lui paraissait normal, mais l'inverse...c'était tout bonnement impensable!
« Tu vas payer pour m'avoir humilié chien de Konoha!! » ragea-t-il en lui envoyant une salve de kunaïs et de shurikens.
Fitz pesta, sons génie tactique n'avait pas prévu qu'Otaku se dégage des mâchoires de son dragon. Elle sortit ses éventails d'un coup sec et se rua vers lui, l'heure n'était plus à la stratégie ! En faisant l'une de ses attaques les plus puissantes elle avait consommé une grande partie de son chakra et ne pourrait maintenir longtemps le soutien de la créature ailée. Elle devait garder l'avantage et le mettre hors d'état de nuire pendant qu'il était encore temps.
La jeune fille envoya une volée de pics de glace grâce à ses éventails mais se reçu un kunaï dans l'épaule en ouvrant sa garde le temps de son attaque. Elle vit qu'elle avait néanmoins réussi à le toucher lui aussi à l'épaule lorsque sa garde avait présenté une faille, ils réfléchissaient décidément toujours de la même façon tous les deux. Il aurait put représenter un allié de taille s'il n'avait pas été dans le camp ennemi.
Otaku cassa le pic glacé de son épaule un sourire victorieux sur le visage: Fitz avait dépensé beaucoup de chakra et avait perdu en vitesse et précision tout comme lui, en continuant à l'acculer dans ses retranchements il avait encore une chance de la vaincre!
Mais Fitz n'avait nullement l'intention de se laisser faire et appela son dragon pour charger Otaku. L'immense bête déploya ses ailes gigantesques d'un parme pailleté de givre dans une poussière de diamants et décolla vers la jeune fille en grognant contre son ennemi. Otaku jura en voyant le monstre arriver droit sur lui avec une rapidité déconcertante pour une créature de cette taille. En l'air il aurait moins de facilité à l'esquiver. Il n'eut d'ailleurs que le loisir d'y penser car le dragon ouvrit une gueule béante et cracha un blizzard de glace droit sur lui.
La morsure du froid le saisit aussitôt, lui gelant instantanément ses ailes de lames telles des sculptures venues du Pays des Neiges. Le froid intense lui saisit les poumons alors qu'il tentait de prendre une bouffée d'air pour se ressaisir.
Le dragon lui fonça droit dessus et referma ses mâchoires sur le bas du corps d'Otaku qui hurla à la mort sa douleur. Ses ailes congelées se brisèrent sous la puissance des crocs démesurés et tombèrent s'écraser au sol en tourbillonnant dans une pluie de paillettes argentées. Sa jambe droite fut à moitié sectionnée sur le tranchant d'une canine et aussitôt le froid envahit son corps, gelant son sang dans ses veines et ses artères. La douleur s'accentua, insoutenable, à mesure que le dragon bougeait ses maxillaires.
« Ce n'est qu'une illusion! Une pathétique genjutsu rien de plus aaargh! » hurla-t-il à l'adresse de Fitz alors que ce qui aurait dû ressembler à un rire s'étrangla en gémissement de souffrance.
La jeune fille vint se placer devant lui avec légèreté en le fixant de son regard violet.
« Ce n'est ni un genjutsu ni une invocation, c'est une attaque qui dépasse ton entendement. A présent, avoue ta défaite et remet-toi à la justice de Konoha. » lui conseilla-t-elle en lui faisant sentir qu'elle lui était largement supérieure.
« Jamais! JAMAIS!! s'époumona-t-il en se débattant comme un diable. Je préfère mourir que d'être humilié par les chiens de Konoha!! » vociféra-t-il en proie à la folie.
Il tenta alors de mettre fin à ses jours en essayant de se briser sur les dents du dragon plutôt que de tomber aux mains de l'ennemi où il finirait ses jours dans une cellule.
Fitz comprit dans le regard de dément du ninja que, même capturé, il ne serait d'aucune utilité au village. L'interrogatoire était d'hors et déjà voué à l'échec. Elle se résigna, il n'était n'avait plus aucun intérêt, il était plus sage et intelligent de capturer Kabuto qui lui était beaucoup plus aux faits des agissements d'Orochimaru. Elle prit son envol et s'éloigna de quelques mètres d'Otaku qui continuait d'hurler qu'un genjutsu n'aurait pas raison de lui. Il avait tort.
Fitz fit un enchaînement de signes et le dragon l'engloutit encore vivant.
« Jutsu, explosion glaciale. » murmura-t-elle en fixant sa créature.
Le dragon lâcha un cri bestial et explosa en un millier de morceaux de glace qui composaient sa chaire de cristal. Otaku qui était en son sein subit le même sort, les parties gelées de son corps volèrent en éclats dans une pluie de paillettes rouges mêlées à celles bleutées du dragon.
Fitz regarda d'un air désolé ce triste spectacle qui aurait put être évité si le ninja avait eu l'intelligence de se rendre gentiment quand le combat avait tourné en sa défaveur. Elle avait gagné mais elle ne ressentait aucune fierté dans sa victoire. Son regard balaya les lieux du combat où des éclairs bleutés crépitaient là où Kyo se battait. Il devait avoir battu son adversaire depuis le temps. Ses yeux se portèrent alors sur les explosions faisant rage un eu plus au nord et son sang ne fit qu'un tour. Elle s'élança en direction du combat que menait Squik, elle avait un mauvais pressentiment. Il ne fallait pas qu'elle tue Kabuto dans un accès de rage...
 

     La tornade ne cessait de s'élever toujours plus haut dans les airs comme si rien ne pouvait empêcher sa croissance. Les arbres aux alentours furent balayés comme de vulgaires fœtus de paille, feuilles et branchages tourbillonnaient à une vitesse incroyable en se mêlant à la tornade monstrueuse qui prenait forme. Le vent soufflait fort un début de tempête et balayait toute la hardiesse que l'Immortel pouvait posséder. Son visage avait le teint cendre d'un cadavre et semblait se décomposer à vue d'œil à mesure qu'il se savait perdu. Ses longs cheveux de geai d'ordinaire si bien soignés étaient fouettés dans tous les sens de même que son kimono se faisait malmener par le puissant souffle que Kyo continuait d'alimenter.
Cet homme, non...pas un homme, un démon! Un démon aux yeux carmin! Un ninja normal ne pouvait receler autant de puissance, c'était impensable! C'était complètement fou, il ne pouvait pas être si puissant à moins qu'il ne soit...
« Un dieu... » souffla l'Immortel pour lui-même les yeux écarquillés par l'horreur de sa révélation.
Tout était clair! L'air outré du ninja lorsqu'il lui avait dit qu'il était immortel, sa fureur lorsqu'il se revendiquait être un dieu, son aptitude à résister au genjutsu, son soudain regain de puissance alors qu'il pensait avoir gagné... Depuis le début il s'était fourvoyé, cet homme qu'il avait devant lui était véritablement d'essence divine!
« Malheur qu'ais-je fais...? J'ai provoqué la colère d'un dieu... » délibéra-t-il tout seul en contemplant ce qu'allait lui coûter son erreur.
La tornade aqueuse gonflait dangereusement et semblait sur le point d'éclater. Kyo malaxait son chakra pour maintenir son attaque à peu près en place le temps de finaliser le prochain coup qu'il allait lui combiner. Alors que son regard rougeoyant brûlait plus que jamais d'une détermination sans bornes, des éclairs bleutés commencèrent à apparaître le long de sa main droite en courant le long de son bras.
Voyant que son calvaire n'était pas près de finir, l'Immortel perdit tous ses moyens et tomba à genoux devant Kyo en le regardant les yeux larmoyants.
« Pitié...pardonnez-moi de vous avoir offensé...je ne savais pas...je ne voulais pas... » implora-t-il la clémence du sannin.
« De la pitié? ricana-t-il avec dédain. J'y suis insensible! Il fallait réfléchir par deux fois avant de me provoquer! » rétorqua-t-il en levant son bras crépitant d'électricité.
« Je vous en conjure! Epargnez-moi! » le supplia-t-il en se prosternant à moitié pour lui demander grâce.
Ce geste eut l'effet inverse de ce à quoi l'Immortel s'attendait, en pensant amadouer Kyo il ne réussit qu'à l'irriter encore plus. Il le sentit dans la force du vent qui semblait vouloir l'aspirer au cœur de la tornade. Kyo transféra d'un mouvement sec les éclairs dans l'ouragan aqueux qui s'illumina tel un ciel un soir d'orage. L'Immortel couina, quoi qu'il tente il était perdu.
« Pas de pitié pour les faibles! » tonna Kyo en lançant la tornade sur son ennemi.
Un cri de terreur sortit de la gorge du ninja. Il s'empêtra dans son kimono en cherchant à s'enfuir pour s'échapper et retomba à terre aussi sec. Il devait fuir...fuir pour survivre. Mais si la tornade aqueuse pouvait être maintenue en dirigeant le sens du vent, les éclairs eux étaient volages et incontrôlables. Ils touchèrent l'Immortel dans sa course et le projetèrent au sol totalement sourds à ses cris de souffrance et de terreur. Il tenta de passer outre la douleur lancinante qui venait de s'abattre sur lui en voulant continuer de courir pour sa survie.
Mais une nouvelle salve d'éclairs ne lui laissa pas le temps d'aller bien loin. Un coup de tonnerre lui traversa le dos, le clouant au sol dans un spasme douloureux alors que l'écume de la tornade commençait à lui lécher les pieds, augmentant son seuil de souffrance. Il voulu ramper en sentant le liquide avancer sur lui mais ses membres ne lui obéissaient plus. Son corps secoué de convulsions réagissait à la douleur de l'électricité passant dans son corps et amplifié par l'eau qui la conduisait directement à ses nerfs pour le faire souffrir deux fois plus. C'était comme s'il était paralysé.
Il sentit son corps se soulever de terre pour être happé par le tourbillon mortel qui l'engloutissait sans scrupules alors qu'il ne pouvait rien tenter pour s'en dégager. C'était comme si tout son système nerveux ne commandait plus rien.
C'est alors qu'il les vit, deux grands yeux rouges qui le fixaient intensément. Ces deux étranges pupilles carmin dans lesquelles se trouvaient ce qui ressemblait à un étrange shuriken noir entourant chaque iris.
« Tu ne m'échapperas pas! » gronda la voix caverneuse de Kyo en dévoilant un sourire carnassier.
Il entendit Kyo pousser un rire sadique alors qu'un rideau aqueux engloutissait sa tête avant qu'il n'ait put prononcer un mot.
Usant du mangekyou sharingan, Kyo fit en sorte qu'en plus d'être paralysé et électrocuté par la tornade aqueuse, l'Immortel subisse également de lourds dégâts psychiques au cas où il réussisse miraculeusement à s'en sortir. Mais il ne faisait aucun doute de la victoire du sannin.
L'Immortel tournoyait dans le liquide parcouru d'arcs électriques sans pouvoir se défendre, le regard vide, entièrement sous l'emprise de Kyo.
Même s'il savait son ennemi sous contrôle, il ne pouvait le laisser vivre, pas après l'affront qu'il lui avait fait en se croyant supérieur à lui. Squik s'en ficherait éperdument, mais il se doutait que Fitz allait certainement râler parce qu'il fallait l'interroger avant de le tuer mais, après tout, ce n'était que Fitz. Il n'avait rien à craindre d'elle et quelque part ça l'amusait de la mettre hors d'elle.
Un rictus moqueur lui échappa. Oui, son passe-temps favori était d'emmerder ses sous-fifres. Il reporta son attention sur le combat, il avait assez joué. Il était temps d'en finir.
Usant une partie du chakra qu'il lui restait, il fit un enchaînement de signes et la tornade cessa de gonfler pour se tordre dans tous les sens.
« Héhé, le coup final divin! »
D'un coup, il n'y eu plus un souffle de vent, tel le calme avant la tempête. La tornade se mit soudainement à briller avant d'exploser avec fracas sans prévenir. Tout aux alentours fut balayé, les arbres furent déracinés, des parcelles d'herbes s'arrachèrent du sol avec une violence sans précédent... La terre trembla et creusa un cratère là où la tornade se trouvait quelques secondes auparavant. Une lumière intense jaillit de l'explosion puis...tout redevint calme. Un silence de mort s'abattit sur le lieu du combat. L'Immortel avait failli à son nom et gisait à travers l'épaisse fumée qui cachait son corps carbonisé par l'électricité.
Kyo fit craquer ses cervicales et alluma une cigarette. Il tira une bouffée et recracha la fumée totalement détendu. Il n'avait guère plus que des égratignures car son adversaire n'avait fait que se protéger mais il avait pas mal puisé dans ses réserves de chakra pour sortir son imposante attaque. Il s'appuya contre un arbre qui avait résisté à son attaque et se laissa aller tranquillement contre lui.
« Aaaaah, j'me ferais bien une p’tite sieste tiens! » lâcha-t-il en se calant bien contre le tronc.
Aussitôt dit aussitôt fait, le sannin, fier de son combat, ferma les yeux pour s'accorder un moment de repos bien mérité. Et peu lui importait si les autres combats n'étaient pas terminés, son divin statut lui octroyait la flemme de se déplacer pour aider ses sous-fifres.
 

     Un cri de rage et de puissance sorti de la gorge de la jeune fille tel le grondement d'une bête féroce en colère. Un filet de sang s'écoulait d'entre ses lèvres et tombait goutte à goutte sur le sol poussiéreux secoué de tremblements. Ses yeux démoniaques le transperçaient de sa détermination à le tuer.
Kabuto aurait eu des frissons de peur s'il n'était pas aussi excité à l'idée de recueillir de nouvelles informations sur le sujet d'expérimentations que représentait Squik. Il avait assisté à chacun des entraînements de l'ex ANBU de Konoha, conditionné chacun de ses faits et gestes, noté chacune de ses évolutions dans les attentes de leur maître, chacune de ses faiblesses, de ses nouvelles aptitudes... Pas un changement ne lui avait échappé et il n'omettait aucun détail lorsqu'il faisait son rapport auprès de son mentor. Il avait beau chercher au plus profond de sa mémoire, jamais il ne l'avait vu ainsi ni même senti qu'elle avait le potentiel ou la tare de devenir ainsi.
Le maître serait furieux de cette erreur, mais s'il arrivait à récolter suffisamment d'informations ou à la ramener, alors sans doute serait-il pardonné... Il jubilait d'avance de crainte et d'extase sur ce qu'il pourrait rapporter à son maître. Cependant, les secousses chaotiques sous ses pieds l'empêchèrent de se pencher plus sur ses spéculations.
Une idée sur ce qui était en train de se passer germait dans son esprit mais là encore, il n'avait aucune note sur le sujet. Le sang, les signes et la terre se mettant à trembler. Tout cela ne pouvait signifier qu'une chose, mais il n'avait pas de souvenir qu'elle soit liée avec...
Ses pensées n'eurent pas le temps d'aller plus loin car la jeune fille se rua sur lui alors qu'une étrange brume venait de se lever sur la forêt. Pris de vitesse, il réussit à se protéger du coup de griffe mortel de Squik mais vit cependant son bras souffrir d'une profonde entaille. Il fit volte-face juste à temps pour maintenir le nouvel assaut de la kunoïchi qui était résolue à le tuer.
La marque de Squik lui conférait agilité, vitesse et force bien au-dessus de la moyenne et limitait ainsi l'aptitude de Kabuto à la contrer. Il envoya une vague de serpents se briser contre les griffes de Squik qui s'en débarrassa sans ménagement avant de bondir sur lui. Kabuto se défendit à l'aide de taijutsu, mais cette discipline était loin d'être son point fort.
La rapidité décuplée de la jeune fille l'handicapait et le faisait le plus souvent frapper dans le vide plutôt que sur sa cible. Il malaxa alors son chakra pour faire apparaître des scalpels et s'en servir comme d'une arme contre les griffes acérées de Squik. Un échange de coups plus ou moins brouillon s'en suivit où chacun arrivait par moments à porter une attaque à l'autre en le blessant plus superficiellement que mortellement.
Kabuto se doutait bien qu'elle faisait cela pour gagner du temps en attendant que le véritable combat commence avec la mystérieuse attaque qu'elle avait amorcée. Il voulait l'empêcher de mettre son plan à exécution, la surpasser pour lui montrer qu'elle avait besoin de revenir auprès d'eux pour s'entraîner et se perfectionner à nouveau. Mais, même s'il n'arrivait pas à aller au bout de sa pensée à cause de l'entrain qu'avait Squik à le tuer, une partie de lui voulait la pousser à bout. Sa curiosité naturelle cherchait à voir ce qu'elle avait préparé pour pouvoir l'étudier et ainsi mieux la contrer par la suite. Il voulait lui montrer que sans l'aide de leur maître elle n'était rien et serait condamnée à stagner au niveau médiocre qu'elle avait actuellement sans jamais pouvoir exploiter ses capacités.
Trop absorbé par ses réflexions, il ne vit pas qu'un amas brumeux était en train de se former derrière la jeune fille; d'enfler à vue d'œil en se rapprochant dangereusement de lui. La terre commença à trembler sous leurs pieds comme si des dizaines d'animaux courraient dans leur direction et allaient les piétiner sous peu.
Kabuto releva la tête alors qu'un hennissement furieux retentissait, mais il était déjà trop tard. Deux énormes sabots vinrent se fracasser contre son torse avec la violence et la rapidité d'un coup de tonnerre. Il eut à peine le temps de s'en protéger que le coup le fit hurler de douleur et dû reculer sous la puissance de l'impact. Il toussa, cracha du sang en se tenant la poitrine avant de se faire projeter au loin par une nouvelle ruade qu'il n'avait pas vu venir.
Il fut envoyé dans un arbre mort qui céda sous son poids dans un craquement sonore. Squik eut un rictus satisfait en se redressant pour préparer son attaque.
« Ha! Tu en as mis du temps pour venir! » lâcha-t-elle en détachant un arc pliant de derrière son dos.
Les sabots claquèrent furieusement contre le sol soulevant un nuage de poussière qui se fondit dans la brume qui enveloppait le nouveau venu.
« Tu oses! Alors que je me suis déplacé malgré l'interdiction formelle que je t'avais donnée si tu étais sous cette forme! » gronda la voix caverneuse en soufflant bruyamment son mécontentement.
La brume s'estompa légèrement pour laisser apparaître la haute forme couleur ébène d'un cheval sauvage. Sa crinière noire et beige indisciplinée pictée de perles rouges ondulait au grès du vent tandis que sa queue fouettait l'air de façon désinvolte. Ses pattes musclées, auxquelles des bandelettes rouges battues par le vent étaient accrochées sur l’une d'entre elles, raclaient le sol rageusement. Une cicatrice sous l'œil droit ainsi qu'à d'autres divers endroits laissait penser qu'il était un combattant aguerrit à ses heures. Une tâche beige claire située entre ses yeux ainsi que sur une de ses pattes contrastait fortement avec sa robe ébène.
« Je t'ai appelé, tu es là. Je ne vois que ça. » répliqua calmement Squik malgré l'ardeur du combat bouillonnant dans ses veines.
D'un coup sec du bras, elle déplia l'arc recroquevillé en trois parties en un grand arc bleu nuit aux formes savamment étudiées pour n'être utilisé que par elle. Elle sortit de son carquois une flèche à pointe vrillée qui présageait de lourds dégâts pour son ennemi quand le cheval frappa rageusement le sol de son sabot dans une secousse terrestre.
« Il suffit! Je suis ici par le pacte qui nous lie mais en aucun cas je t'apporterais mon aide dans ton état! » tempêta-t-il en grattant la terre par colère.
Squik eut un rictus dédaigneux face à cette répartie.
« Qu'importe, tu as déjà fait ce qu'il fallait pour m'aider... »
Mais elle ne fit qu'accroître la fureur de son invocation qui prit le dessus pour lui imposer sa supériorité. Il frappa de nouveau le sol et des monticules rocheux vinrent emprisonner les chevilles de la jeune fille qui lâcha un juron de surprise et d'agacement.
« Rappelle-toi que je peux accepter de venir mais aussi de ne pas me battre pour toi. Je t'avais déjà prévenu lors de ma précédente invocation lorsque tu étais encore possédée! Je ne reviendrais que lorsque tu auras compris cela. » déclara-t-il en lui tournant le dos.
Un grondement rauque de désapprobation sortit de la gorge de la jeune fille avant de se muer en un cri de douleur intense lorsqu'un kunaï lui traversa l'épaule sans prévenir. A trop se focaliser sur sa future attaque et son invocation, elle en avait oublié son principal ennemi. Mais Kabuto, lui, ne l'avait pas négligée. Il en profita pour la blesser à l'aide d'un projectile pendant qu'il soignait ses plaies. Il envoya une nouvelle salve de shurikens explosifs contre son invocation qui lui tournait le dos en quittant le champ de bataille.
« NON! » hurla-t-elle sans pouvoir se dégager pour protéger son invocation.
Mais cette dernière n'avait guère besoin d'elle, son ouïe fine avait perçue le sifflement des projectiles bien avant que Squik ne les détecte. La brume s'intensifia brusquement autour de lui et l'enveloppa pour le protéger de l'attaque. Les parchemins explosèrent dans le vide avec fracas tandis que le cheval se cabra dans un hennissement furieux qui fit trembler jusqu'aux arbres. Le sol se mit à vibrer avec force sous leurs pieds lorsqu'il se cabra violemment. La terre sembla se briser lorsque le cheval se laissa retomber lourdement. Une fissure couru vers Squik et brisa en mille morceaux la prison rocheuse qui lui retenait les chevilles et créa un gouffre sous les pieds de Kabuto qui dû sauter de côté pour ne pas y sombrer. Il se prépara à contre-attaquer mais le temps de ré-atterrir à terre, le cheval avait déjà disparu dans un nuage de brume.
Schtak! Une flèche lui atterrit aux pieds sans crier gare. Puis une autre, une autre et encore une autre. Kabuto tenta de les esquiver mais se retrouva vite coincé entre des murs de glaise percés d'une unique lucarne d'où s'écoulait une véritable pluie de flèches inévitables. Squik avait profité de la brève diversion que lui avait offert son invocation pour créer un kekaï duquel l'assistant de son mentor ne pourrait s'échapper que criblé de carreaux. Et pour être sûre que son ennemi n'en échapperait pas, elle avait accroché à chaque pointe une mini besace emplie d'une neurotoxine qui éclaterait au moindre contact avec un objet ou une personne.
Le poison ultra volatile serait contenu par le kekaï et s'attaquerait directement au cerveau de sa victime. Il paralyserait ses nerfs, empêcherait l'approvisionnement en oxygène de ses muscles et créerait des nécroses irréversibles ainsi qu'une fluidité sanguine accrue. Même s'il n'était pas transpercé par les projectiles, il n'en ressortirait pas vivant. Elle tenait sa douloureuse vengeance.
Quand soudain, quelque chose d'inattendu se produisit. Les murs terreux de la prison se figèrent par la glace sous les yeux médusés de la jeune fille. Elle ne connaissait aucune technique de glace et d'autant qu'elle se souvienne Kabuto non plus. Il n'y avait qu'une seule personne qui avait put faire cela et elle courrait un grave danger si elle n'arrêtait pas dans l'instant.
« Fitz! Gronda-t-elle. Arrête ça tout de suite! Ne te mêle pas de mon combat! »
L'arc au poing, elle scruta les environs pour tenter de repérer l'ANBU avant qu'elle ne contrecarre tous ses plans. Kabuto profita de cette diversion inattendue pour enclencher une attaque qui occuperait Squik le temps qu'il perce le kekai. Un cercueil sorti de terre face à elle sans crier gare.
« Merde... » lâcha-t-elle en décochant une série de flèches pour enrayer le processus de résurrection. Elle réussit à arrêter l'invocation mais, à défaut, Kabuto put briser un mur de sa prison fragilisé par la glace.
Squik jura de nouveau en bandant son arc en visant son adversaire en plein cœur. Mais la flèche se gela contre la corde l'empêchant de tirer sans la briser.
« Il ne faut pas le tuer!! » s'écria Fitz qui arrivait au loin en courant.
Folle de rage, Squik matérialisa une barrière de terre grâce à son affinité pour l'empêcher d'interférer dans son combat. Elle jeta au loin son arme devenue inutile et se jeta toute griffe dehors sur Kabuto qui cherchait déjà à s'enfuir.
Kabuto amorça un début d'enchaînement de signes pour la stopper dans sa progression, mais à un tel stade de la marque Squik avait une rapidité extrêmement accrue. Elle lui sauta dessus sauvagement en le renvoyant à travers le mur de terre qui l'avait retenu prisonnier avant qu'il ait put achever sa défense. Elle lui enfonça ses griffes dans les épaules en plantant ses crocs dans son cou pour l'empêcher de bouger.
Kabuto cria de douleur lorsqu'elle arracha sans ménagement un lambeau de chair de son cou et ce hurlement s'accentua davantage lorsqu'elle lui transperça le ventre de son dard avec une force de titan. Le poison le recouvrant s'insinua directement au contact de la plaie ouverte de même que celui volatile toujours présent dans le kekai continuait de faire effet. La souffrance de Kabuto s'en voyait décuplée alors que la jeune fille lui lacérait le ventre avec les vertèbres saillantes jalonnant l'extension de son coccyx.
« Squik arrête! On a besoin de lui! » s'exclama Fitz en pénétrant dans la prison de Kabuto.
Squik se tourna vers elle alertée par sa présence.
« Qu'est-ce que tu fais?! Tire-toi d'ici tout de suite! » l'envoya-t-elle balader.
Kabuto profita de ce nouveau retournement de situation pour repousser Squik avec un parchemin explosif sans se soucier de se faire brûler également par la déflagration. La kunoïchi poussa un cri de surprise lorsque son épaule fut touchée et dû reculer sous le coup. Mais en allant vers l'arrière pour atténuer la brûlure, elle arracha également son dard du ventre de Kabuto qui se mit à saigner abondamment. Il dû faire un point de pression sur sa blessure pour éviter que ses viscères ne se répandent hors de sa cavité abdominale. Mais même extrêmement blessé, il trouva le moyen de tenter de s'enfuir.
« NON! Hors de question! » ragea Squik en s'élançant pour lui barrer le chemin.
Mais la vision de Fitz s'écroulant à moitié en se retenant contre un arbre lui fit abandonner sa course poursuite. Elle pesta en faisant demi-tour pour se ruer sur Fitz en lui assénant sans ménagement un coup d'épaule pour la propulser hors du kekaï. Surprise, elle s'entailla le bras en se rattrapant. Squik l'attrapa par le bras en lui plantant ses ongles dedans.
« Bouge pas! » gronda-t-elle aveugle à sa grimace.
Elle prit une profonde inspiration pour se calmer et faire régresser le bouillonnement de la marque dans ses veines. Quand elle se sentit suffisamment sereine, elle prit une fiole coincée dans l'une de ses ceintures attachées à son bras et en versa le contenu sur la plaie de Fitz en écartant bien les lèvres de la blessure. L'ANBU des Glaces laissa échapper un cri de protestation.
« Silence! La réprimanda aussitôt Squik en terminant la transfusion. Si tu ne t'étais pas pointée j'aurais tué cet abruti au lieu de devoir te soigner!! »
Fitz ne trouva rien à rétorquer hormis qu'elle avait besoin de lui pour l'interroger dans les prisons de Konoha sur les agissements d'Orochimaru. Squik eut un rictus désapprobateur en s'éloignant d'elle.
« Ce parasite est plus utile mort que vivant! » déclara-t-elle d'un ton catégorique en commençant à souffrir de la régression de sa transformation.
Fitz commençait à se sentir mieux quand Squik lâcha un cri lorsque son surplus de colonne vertébrale se rétracta dans son dos pour de bon. Toujours pas de Kyo à l'horizon mais le calme plat régnant sur le champ de bataille leur laissait penser qu'il en avait déjà fini avec son combat.
Lessivée, Squik se laissa tomber contre un arbre à côté de Fitz. Leurs bataille était achevée, mais Squik avait beaucoup puisé dans ses réserves de chakra et le contrecoup se fit sentir d'emblée avec la fatigue qui l'envahit complètement. Ne sentant personne d'autre aux alentours elle se laissa aller à un sommeil réparateur sous l'œil médusé de Fitz.
« Tu...tu vas pas dormir comme ça! »
« Rah...la ferme! » rétorqua gentiment Squik en sombrant vers le pays des songes.
« Ah...ok...Une qui dort et un qui a disparut... Mais comment l'Hokage a-t-elle put leur confier des missions... » soupira la jeune fille en n'ayant d'autre choix que de veiller sur Squik pendant son sommeil en attendant que le sannin daigne enfin pointer le bout de son nez.

COMMENT(S)

There is still no opinion deposited, be the first one to make it !!

To note and leave opinions on forms you have to be a member,
this is FREE and FAST, do not hesitate to join.

FICTIONS OF SHIGURE01

PROFILE OF SHIGURE01

RESEARCH FOR MEMBERS

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

SOCIAL NETWORKS

ADVERTISEMENTS

MANGA EXCHANGE

Exchange your banners free of charge with Geneworld thanks to Manga Exchange

THE MOST POPULAR SEARCHES

  Astérix et cléopâtre    Puella magi madoka magica - rebellion    Rex fabula    Seven deadly sins    Dimension W    Sharivan    .hack//G.U.    Grabouillon    Sam le pompier    Sexe et magie noire    Kiba    The arms peddler    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Shingeki no kyojin    Skip beat !  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Member site of the network Enelye - Copyright © 2004-2016, Anoukis Multimedia