Seudónimo :Contraseña :Recordar ¿ Olvidado ?
Geneworld.net
Ciertas funcionalidades de sitios son reservados para el miembro Enelye.
Con el fin de sacar provecho plenamente de éste no vacile en crear una cuenta ¡ es gratuito y rápido !
AcogidaGenéricosManga / AnimasSalidasColeccionesDibujos / FiccionesCultura de asiaTiendasBúsqueda Búsqueda

¡ SIGA A GENEWORLD !

Sobre FacebookSobre Facebook
Sobre TwitterSobre Twitter
Geneworld.net>Ficciones>Clacla>Petits contes sur le temps qu’il fait

02 - JOURNAL DE LA CLASSE DE NEIGE POR CLACLA

Journal de la classe de neige
(Inspiré d’une histoire réel).

Bijour, je m’appel alexandra mais tout le monde m’appel Alex. Je suis lycéenne et je suis amoureuse du plus beau et gentil et courageux et…du monde. Je parle bien sur de Pierre.
Figurez –vous que cette année je pars en classe de neige alors j’ai pensée que se serais le moment idéal pour le lui avouer. C’est génial non ? On est d’accord. Je vais l’impressionner en faisant des slaloms d’enfers. Bon d’accord, je n’est jamais skiée mais l’amour me guidera (citation de b***ie). Et on peut bien me mettre des bâtons dans les jambes (il en faut deux d’ailleurs^^non c’est pas pourrie !! Oui, j’entend ce que vous pensez) je vaincrai.

Lundi : Arrivé à l’hôtel/chalet. Alors, c’est ça des montagnes. Hum hum. Dans le bus j’ai pu m’asseoir à côté de pierre. Mais après une de mes copines à vomis et je suis allée la rejoindre au fond car tout le monde l’évitait à cause de l’odeur…

Mardi : Enfin, on va skier. Prise, de contacte avec les skis puis avec le sol.
On nous a séparés en deux groupes, les bons et les merdes. Pierre est dans les bons et moi et moi… MAIS POURQUOI !!!! Tu vas voir, je vais faire tellement de progrès que je vais devenir bonne, enfin bon.
On est montés en tire fesse, enfin moi je suis montée, mais mes skis…..
Bref, après avoir récupérée mes skis, je me suis mis en mode chasse la neige et je suis partie.
Et je suis partie, ET JE SUIS PARTIE. Pendant que je glissée (sur les fesses), je me suis rendue compte qu’il y avait un petit de cp qui glissait (debout), et qui allait plus vite que moi.
Alors j’ai eu un réflexe humain, je me suis mise à ramé (oui je sais. Quoi, j’était sur de l’eau. Ok, là c’est pourris). Après, plusieurs descentes (debout et avec la classe), mon prof à eu une idée de génie (oui ça leur arrive), il nous a fait montés sur une espèce de colline d’à peu près 2 mètres (soit 6,56 pieds ou 2,19 yards (c’est pour que vous vous rendiez bien compte)). Et il nous a demandé de sauter de la colline et d’atterrir sur nos skis. Je suis passée avant dernière (sur 16). Sur toutes les personnes qui sont passés avant moi, une seul à réussi, (les autres sont tombés sur les fesses après avoir atterrie). Bref, je me lance et au bonheur je suis restée debout en atterrissant (j’était trop fière). Mais voilà, je ne suis pas comme tous le monde, mon problème c’est trouvé sur le freinage. J’était en train de me diriger sur le groupe et quand j’ai voulu m’arrêté ben heu non. Ahhh ça marche pas (et les autres qui me criés arrête toi, arrête toi et moi je leur criais poussez-vous, poussez-vous). J’ai même essayé de m’arrêté en me laissant tomber sur les fesses (pourtant je le sais que je glisse mieux assise que debout) mais l’inévitable est arrivé, j’ai renversé 2 ou 3 (voir 4ou 5 sans parler des 7 autres dernière moi).
Bref, après avoir mangés, on est remontés skier. Et vers quatre heures, le groupe des bon est revenu nous voir (ils avaient perdu une fille car elle est tombée et vue la hauteur de la poudreuse, ils l’on jamais retrouvés.). A ce moment là, on nous a proposés (à nous les merdes il faut suivre) de descendre avec les bons jusqu’au chalet. A je vais enfin pouvoir montrer à pierre mon slalom de la mort. Héhéhé. Mais j’avais pas prévu que la pente été plus rude (lol quelle conne humhum enfin bref). J’arrêtais pas de tombé, les bon sont descendus en 30min et nous (les quatre merdes qui avait tentés « l’aventure ») on a mis 2 heurs (sans mentir). A la fin, les profs (qui étaient restés avec nous) en avaient tellement mares qu’il sont demandés au gars du télésiège de rouvrir juste pour nous (ils ont dit oui ouf).

Mercredi :
Lol , ptdr, xd . Les profs veulent qu’on passe la journée à skiés tous ensembles sur une piste zarbe (c’est pas possible, ils veulent faire de la place dans les chambres en nous envoyant (si on survies) à l’hôpital). Comment ça on à pas le choix ?
Donc évidement, pour monter en au de la piste il faut prendre le télésiège. Je suis monté avec pierre (yes) mais au moment où le télésiège nous à fauché, mon ski c’est planté dans la neige et il est resté coincé. Je n’ai pas pu le récupérer. Tout le monde me regardaient, j’en voyais qui rigolés, je voyais les profs qui tout en disant « mais c’est pas vrai » avais une main sur le visage. La honte, heureusement, Pierre ma réconfortée (ohhh mon Pierre). J’ai du attendre que quelqu’un me monte mon ski (ce fut un hollandais, c’était très bizarre, il m’a vue avec mon ski en moin, il m’a tout de suis reconnue. Moi, je les vue venir avec mon ski, je les tout de suite reconnue. Et il me la rendu.) J’ai ainsi pu commencé à skier. Alors, bon je slalomé tranquillement quand quelqu’un m’a renversée par terre. Moi, je lui est criée chauffard (qu’est ce qu’on crie au ski?) mais il ne ma pas entendue. Pierre ma aidée à me relever (ohhh Pierre). Puis, il c’est passé un truc étrange je slalomé, puis en entament mon virage à droite j’ai planté mes skis dans une mini colline (mais comment on fait pour faire un truc aussi con). Au même moment un garçon de ma classe est passé à côté de moi et tout d’un coup il a butté dans un truc (on à su plus tard que c’était la fille perdu) et il s’est mangé un arbre. Réaction bête, je suis partie en fou rire. J’aurai pas du, deux minutes plus tard je me suis mangée une bosse (ahhhh). Mais Pierre très chevaleresque ma « ramassée ». On a descendu ensemble la piste. Sur le passage on trouvaient des skis, parfois il y avait des gens au bout et parfois non. Certains dans leur chute avaient formés une croix avec leurs skis (prémonitoire), que c’était romantique.

Jeudi : Jour de départ, je suis allée voir Pierre pour lui dire je t’aime. Mais j’avais trop honte alors je ne lui est rien dit. Mais promis, la prochaines fois qu’on part avec la classe, je lui dirai. Mais par pitié, pas une classe de neige.
Fin

COMENTARIO(S)

¡ Todavía no hay opinión de depositado, sea la primera que lo hace !

Para anotar y dejar opiniones sobre las fichas usted debe ser miembro,
esto es GRATUITO y RÁPIDO, no vacile en inscribirte.

FICCIONES DE CLACLA

PERFIL DE CLACLA

BÚSQUEDA DE MIEMBROS

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

REDES SOCIALES

ANUNCIOS

MANGA EXCHANGE

Cambie sus banderas gratuitamente con Geneworld gracias a Manga Exchange

LAS BÚSQUEDAS MÁS POPULARES

  Mes parrains sont magiques    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Seven deadly sins    Shingeki no kyojin    The arms peddler    Astérix et cléopâtre    Hanazono merry go round    .hack//G.U.    Sam le pompier    Kiba    Grabouillon    Cream lemon    Rex fabula    Galactik football    Sexe et magie noire  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Sitio miembro de la red Enelye - Copyright © 2004-2019, Anoukis Multimedia