Pseudo :Mot de passe :Retenir Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Geneworld.net>Fan-fictions>Alize>La quête de l'albinos

08 - ALLIÉE INATENDUE PAR ALIZE

Plusieurs jours passèrent. De temps en temps, des soldats venaient chercher des prisonniers qu'ils emportaient pour les faire travailler aux champs. Bientôt, il n'y eu plus que nos trois amis et les enfants de Jël. Un matin Will se tourna vers Mel.
- Dis moi, le jour de notre rencontre tu m'as parlé de tes pouvoirs. Celui de guérir a été largement mis à contribution, mais lorsque tu as été attaquée par les loups, pourquoi n'as tu pas utilisé celui de parler aux animaux ?
Mel sourit en souvenir de cette rencontre. Que le temps avait passé vite. Elle avait cependant l'impression que c'était hier.
- Vois tu, ce n'est pas si simple. Certes je peux parler aux animaux, mais encore faut-il qu'ils m'écoutent. La plupart du temps ils s'arrêtent, m'écoutent et me répondent. Les loups ne l'ont pas fait car ils étaient affamés. Je leur ai dit de ne pas me faire de mal, qu'ils ne courraient aucun danger mais ils ne m'ont pas écouté, m'ont-ils seulement entendue. Comme ils me poursuivaient, je n'avais plus qu'une solution : fuir. Mais ...
La porte du cachot s'ouvrit brusquement, coupant la phrase de Méline. Un soldat s'approcha de Will, l'attrapa et l'emporta avec lui. Il referma la porte. L'action s'était déroulée tellement vite que les quatre autres n'avaient pas réagi.
- Que vont-ils lui faire ? Questionna la Nymphe inquiète.
- Ils vont sans doute le torturer pour lui faire passer l'envie de tuer des soldats comme dans la forêt. Expliqua Jëlla, en tremblant, qu'ils avaient mis avec son frère au courant de leur aventure. J'espère pour lui qu'ils ne vont pas trop le faire souffrir, il ne le mérite pas.
On fit s'incliner Will devant le Roi. Celui ci s'approcha :
- Que faisais tu accompagné de ma fille. On m'a dit que tu voulais délivrer les esclaves.
- Au cas où vous ne l'auriez pas vu, je suis Albinos. A cause de ça personne ne me parle ou même ne me regarde. Je suis souvent chassé là où je vais. Lorsque j'ai rencontré Mel, elle ne s'est pas enfuie, elle m'a parlé et m'a fait confiance. Elle était en grande détresse car le peuple des Nymphes qui l'avait élevé, a été détruit par des hommes. Aussi, elle a décidé de m'accompagner et de m'aider.
- Je sais tout cela. C'est le Roi de Kyrale, proche de la forêt de Jades, qui a ordonné ce massacre. Je l'ai d'ailleurs encouragé à le faire afin de préserver le Pays et L'Archipel de la pointe de ces monstres, se vanta Olaf. Mais elle t'aide à faire quoi, exactement ?
- Mais, c'est vous qui êtes des monstres. Vous et les autres Rois, vous n'hésitez pas à vous en prendre à plus faible que vous. S'indigna Will. Les Nymphes n'étaient pas armées, elles n'avaient aucune chance.
- Assez, le coupa le Roi en se levant de son trône. Je ne t'ai pas fait venir pour parler de ça. Je sais ce que je dois faire pour protéger mon peuple. Et de toute façon, depuis quand un Roi doit se justifier, surtout devant un inconnu ? Alors pourquoi avais tu besoin de ma fille.
- Je vivais dans la forêt, dans une cabane, éloigné de mon village. On est venu me prévenir que les villageois voulaient me tuer, car ils me croyaient responsable d'une de leur maladie. J'ai donc décidé d'aller chercher un remède pour les soigner et ainsi leur prouver que leurs malheurs ne sont pas de ma faute. Lorsque je suis revenu au village, vous les aviez enlevés. Alors nous nous sommes lancé à leur recherche afin de les sauver.

- Tu es vraiment bizarre. Sauver des gens qui te veulent du mal. Personne ne ferait ça. Tu dois vraiment te sentir seul dans cette forêt. Bon, là n'est pas la question. Le Roi regarda Will dans les yeux avant de continuer.
- Je veux que tu espionnes à mon compte les autres Rois qui ne sont pas mes alliés, c'est à dire le Roi Fym et le Roi Kaz. Le premier vit à l'Est du delta du Saphir et le deuxième au centre du Désert d'Ambre. Tu dois te demander pourquoi je t'ai choisi ? Il ne laissa pas à Will le temps de répondre. Je t'ai choisi car tu sais être discret et te battre. Si jamais tu tentes de t'échapper, tes amis mourront. C'est clair ? Voyant l'Albinos hésiter il ajouta. Acceptes ma mission et tes amis seront bien traités. Tu veux une preuve ? Je vais vous faire installer dans des chambres. Vous serez enfermés et ne pourrez en sortir mais ce sera mieux que d'être aux cachots. Proposa le Roi
- Laissez moi deux jours pour réfléchir et pour leur en parler. Exigea Will. Et acceptez également de mettre Chris et Jëlla dans une chambre.
- Bien, tu as deux jours pour te décider. Accepta le Roi.
On conduisit Will dans une chambre, puis on alla chercher les autres. Les chambres étaient pour deux personnes mais elles communiquaient entre elles par des portes non verrouillées. Les fenêtres donnaient sur les douves trois étages plus bas. Elles étaient vides empêchant l'évasion par plongeon. Tout le monde se retrouva dans la chambre de Will et de Mel. Il leur expliqua toute l'affaire et la demande du Roi.
- Je ne sais que faire. Avoua Will. Si j'accepte, je peux me faire tuer et lui peut croire que je suis parti, donc vous tuer. De plus, j'ai assez d'ennemis, espionner ceux d'Olaf va forcement faire d'eux de nouvelles menaces. Evidement il est hors de question que j'utilise cette semi liberté pour m'enfuir ou cela risque de vous condamner.
Il y eut un silence.
- Il va falloir réfléchir sérieusement. Conclut Chris amer. Un faux pas risque de nous être fatal. En attendant une idée, il va falloir retarder l'heure de ta réponse.
- Le Roi n'acceptera jamais. D'ailleurs, je ne m'attendais même pas à ce qu'il m'accorde deux jours. Affirma Will.
La porte de la chambre se déverrouilla et s'entrouvrit. Un ombre se glissa dans la pièce, mais personne n'y fit attention. Ils étaient tous assis sur le lit, Mel dans les bras de Will, Jëlla serrée contre son frère et Jehan seul et morose n'ouvrait pas la bouche. Il suivait la discussion d'une oreille distraite, toutes ses pensées étaient tournées vers Vaya.
- Je ne vois donc aucune solution. Il faudra improviser. Résuma Jëlla. Chacun approuva silencieusement, perdu dans ses pensées.
- Il y a peut être une solution. Fit une voix douce. Tous les regards se tournèrent vers la porte. La Reine était là, vêtue d'une longue robe rouge accompagnée d'une ceinture et d'un diadème d'or. Elle s'approcha du lit. Les autres se poussèrent pour lui faire de la place.
- Continuez. Proposa Will poliment mais méfiant.
- Si vous acceptez la mission que vous donne mon mari vous serez libre de vos mouvement, il ne mettra pas d'espion dans vos pas pour deux raisons. La première c'est qu'un espion peu attirer l'attention sur vous lors de votre mission d'espionnage. La deuxième c'est que la menace qui pèse sur la vie de vos amis vous ôte l'envie de fuir et de trahir le Roi. Commença la Reine Lïa. Maintenant, si vous avez accepté, le Roi vous fournit un cheval et vous laisse partir. Discrètement vous vous dissimulez dans la Forêt d'Oly et là vous attendez vos amis. Moi de mon coté je m'arrange pour les libérer, je leur fourni des chevaux, ils vous rejoignent et vous êtes libres. Le Roi ne viendra pas leur rendre visite et les repas sont fournis par les soldats qui les passent sous les trappes des portes. Expliqua la Reine.

La clef de votre chambre est gardée par le Roi personne ne peut ouvrir la porte. Si je suis là ce soir c'est parce que je lui ai pris le double dans la poche de sa chemise ce matin, avant qu'il ne vous enferme. Il m'avait parlé de cette idée pour avoir mon avis. J'ai accepté et me suis emparé du double à son insu.
- Qui nous dit qu'il ne s'agit pas d'un piège. Déclara Méline. Elle se rendit compte que sa voix avait été plus dure qu'elle ne voulait. Je veux dire, si jamais le Roi l'apprend. Se reprit-elle.
- Parce que je ne veux que votre bonheur. S'enflamma Lïa. J'en ai assez de mon mari qui ne pense qu'à la guerre et à l'argent. Je déteste ça, ce n'est pas dans ma nature. Si je le pouvais je libérerai tous les esclaves. Je ne veux que le bonheur de ma fille. Même si ça ne se voit pas.
- Méline, la gronda Will, crois tu vraiment que la Reine nous tend un piège.
- De la part de quelqu'un qui abandonne son enfant, marmonna la Nymphe, on peux s'attendre à tout.
La Reine s'approcha de Mel et tendit une main vers elle. La Nymphe recula et se plaqua encore plus contre l'Albinos.
- Je ne voulais pas te perdre. Déplora la Reine. Au risque de me répéter c'est aussi contre ma nature d'abandonner mon enfant. Elle soupira. Il est temps que je vous dévoile un secret très important. Une seule personne est au courant. Mel n'est pas humaine, vous le savez déjà. Si elle est une Nymphe c'est parce que moi, sa mère en est une aussi.
Elle fit une pause pour leur laisser le temps de se reprendre. Mel avait les yeux écarquillés comme les autres. Jehan leva la tête pour entendre la suite, tiré de ses pensées par la révélation de la Souveraine.
- J'ai quitté la Clairière des Nymphes et la Forêt de Jades il y a plus de vingt ans. Je voulais découvrir le monde, les océans, les autres peuples. Je me suis retrouvée ici. J'ai rencontré Olaf qui est tombé fou amoureux de moi, on s'est mariés et je suis devenue Reine en peu de temps, j'avais dix huit ans. Deux ans plus tard, j'ai eu mon premier enfant, ton frère qui a vingt ans aujourd'hui. Ensuite j'ai eu deux filles, Kora et toi. Confia-t-elle en se tourna vers Méline. J'ai tout de suite ressenti que tu possédais un pouvoir de Nymphe, j'ai eu peur que ton père s'en rende compte et apprenne tout de moi, car il ignore encore mon origine. Mais il a inventé cette histoire de jumeaux qui portent malheur, j'ai donc saisi ma chance et fait croire que je gobais cette stupide histoire. Je t'ai confié à un homme en qui j'ai toute confiance et lui ai dit de te mettre dans la Forêt de Jades. Je savais qu'une Nymphe te recueillerais puisque tu étais l'une d'elles. Pourtant cette séparation m'a énormément affectée, j'ai beaucoup tremblé pour ta vie. C'est pour cette raison que tu t'es retrouvée si loin de ton lieu de naissance. Il y avait moins de risque que ton père te retrouve et les Nymphes étaient les seules à pouvoir t'élever correctement. Malheureusement tu es revenue ici. Oh, ce n'est pas de ta faute. Déclara la Reine en voyant sa fille lui faire les gros yeux. Ni celle de tes amis, ajouta-t-elle vivement. C'est le destin qui l'a voulu. J'avais tellement envie de voir comment tu étais. A côté de toi et de ce que tu as dû vivre Kora n'est qu'une piètre image de petite fille sage. Elle a toujours su qu'elle avait une jumelle et ne cachait pas sa joie que ne pas avoir été abandonnée ni celle de ne pas te connaître. Je n'ai jamais réussi à l'aimer comme une mère. Lorsque ton père t'a reconnue au tournoi j'ai joué le rôle de la femme étonnée et inquiète pour qu'il ne devine pas ma joie de te revoir en vie malgré le danger. Elle s'arrêta.
- Pourquoi n'avoir rien fait pour l'empêcher de tuer mes sœurs et de détruire les Nymphes ? J'aurais pu mourir là bas dans les flammes avec elles. Et sur le bûcher, vous n'avez rien tenté. L'accusa Mel.
- Je ne pouvais rien faire. Le Roi ignore mes origines, et je ne pouvais empêcher ce massacre. Il n'y a pas que ton père qui est en faute. De plus ce ne sont pas ses hommes mais ceux du Roi Kyrale qui portent l'entière responsabilité du massacre. Se désola Lïa. Si j'avais tenté quelque chose il aurait pu tout découvrir.
- Madame, intervint Jeh, le Soleil se couche et le Roi risque de vous chercher. Vous avez quand même passé une grande partie de l'après midi avec nous. Je ne veux pas vous mettre à la porte mais il serait dommage que votre si beau plan mis au point en début de journée, tombe à l'eau faute de discrétion.
Tous les regards se tournèrent vers la fenêtre. En se couchant le Soleil se paraît de couleurs chatoyantes et éclairait de ses derniers rayon la Forêt d'Oly. La porte grinça, la Reine Lïa sortie et referma à clef la porte. Les autres regardèrent Mel dont les yeux s'humidifièrent et qui se mit à pleurer doucement. Will tentait de la consoler en la berçant tout en caressant tendrement ses longs cheveux blonds. Il lui murmura des mots d'apaisements qui n'eurent aucun effet. La Nymphe avait du mal à croire tout ce que la Reine venait de dire pourtant elle ne doutait pas que ce n'était que la stricte vérité. Will regarda les autres un à un. Ils étaient tous songeurs. Ils se levèrent et rejoignirent leurs chambres en se souhaitant une "bonne nuit", mais chacun savait que le sommeil serait long à venir. Seule Mel s'endormit rapidement dans les bras de Will qui la posa délicatement dans le lit, la couvrit et se coucha à son tour contre elle pour la réconforter. La Nymphe était encore affaiblie par ses brûlures bien qu'elle ait fait bonne figure toute la journée, ajouté à ça la déclaration de sa mère, les émotions étaient trop forte pour une seule journée. Pour Jëlla et Chris le sommeil tarda à venir, ils pensaient à leur père. Quatre ans qu'ils ne l'avait pas vu. Savoir qu'ils étaient tous trois proches de se revoir les excitaient. Jehan, lui, pensait à Vaya. Il espérait de tout cœur que la Naïade aille bien et qu'elle ne prenne pas le risque de les chercher dans les cachots où elle risquait de se faire surprendre.
- Elle est bien trop maligne pour être prise. Pensa-t-il. Sur cette pensée rassurante il trouva enfin le sommeil.
Will passait et repassait dans sa tête les explications et le plan de la Reine. Maintenant il comprenait le comportement de la Souveraine. Sa décision était prise, il accepterait la mission du Roi et ferrait confiance à la Reine pour libérer ses amis. Il pria pour que le plan fonctionne et s'endormit enfin en écoutant la respiration calme de la Nymphe.
Pendant la journée du lendemain, il expliqua son plan :
- Je vais faire confiance à la Reine Lïa et accepter le marché du Roi Olaf. Elle vous libérera et vous me rejoindrez à la cascade. Ensuite chacun reprendra sa route, je suppose que Mel et Jeh rentrent avec moi à Jades ? Questionna-t-il en se tournant vers eux. Ils acquiescèrent en silence.
- C'est trop risqué de faire fuir les esclaves et nous n'avons aucun plan. Nous allons laisser cette tâche à la Reine, ne nous a-t-elle pas dit qu'elle les délivrerai ? Il se tut, espérant intérieurement que les gardes ne se rendraient pas compte de leur fuite avant qu'ils ne soient très loin. La trappe sous la porte s'ouvrit et deux bols de soupes apparurent. Chacun se rendit dans sa chambre, réapparut avec son repas et commença à manger. Will s'arrêta la cuiller à mi-chemin vers sa bouche. Les autres le regardèrent, étonnés, cessant à leur tour de manger. Quelque chose tracassait l'Albinos, il posa sa cuiller et se tourna vers Jehan :
- Dit moi Jeh, le Roi n'a pas remarqué l'absence de Vaya ?
- Si, répondit son ami, il a ronchonné mais n'a rien dit d'autre. Son visage s'assombrit. J'espère qu'elle est à l'abri. Je ne supporterais pas qu'il lui arrive quelque chose.

- Ne t'inquiètes pas. Le rassura Will. Je suis sur qu'elle est assez débrouillarde pour éviter les ennuis.
- Elle a peut être rejoint notre père à la cascade en attendant une solution. Renchérit Chris. Elle savait que c'était notre lieu de rendez vous.
- Peut être. Admit Jehan un peu rassuré.
Le lendemain matin peu avant l'aube, la serrure cliqueta et le Roi apparu, vêtu d'un ensemble de cuir noir et d'une cape rouge. Ils étaient tous éveillaient et installaient dans la chambre de l'Albinos. Tous les regards convergèrent sur le Souverain. Son regard glissa sur eux et s'arrêta d'abord sur Will et se décala sur Méline à coté de lui.
- Pas encore morte. Marmonna-t-il.
Les yeux de Mel lancèrent des éclairs mais elle ne dit rien. Will se leva et le Roi reporta son regard sur lui. L'Albinos se planta face à lui, ses yeux s'ancrèrent dans ceux de son ennemi.
- J'accepte votre mission, puisque la vie de mes amis en dépend.
Le Roi rompit le contact visuel ne pouvant soutenir le regard rouge de Will qui n'avait pas cillé. Pour se donner une contenance il observa de nouveau mais plus longuement les autres. Mel et Jeh fixaient Will, Jëlla était comme à l'accoutumée serrée contre son frère le regard dans le vide. Chris, lui, observait la réaction du Roi. Celui ci aborda rapidement le sourire que procure une victoire facile, heureux d'avoir réussi à faire plier cet Albinos de malheur. Le Roi savait que l'Albinos tremblait de peur pour ses amis. La menace l'avait simplement aidé à se décider. Il n'était pas de force à se mesurer à un Roi... un claquement de doigt de sa part et ses prisonniers étaient morts. Les gardes n'attendaient que le signal. On conduisit Will aux écuries, un cheval fut scellé. Le Roi s'approcha :
- Rends toi dans le Désert d'Ambre et entre dans la Cité du Roi Kaz. Tout laisse à croire qu'il lève une armée contre moi et le Roi Kyrale. Nous sommes ses ennemis. Rapporte moi le plus d'informations possibles. Je me moque de la manière dont tu les obtiens. Evidement, si tu es pris, je suis étranger à tout cela, tu ne m'as jamais vu et tu agis de ton plein grès dans l'unique but de te satisfaire.
Will regarda le Roi en s'approchant du cheval :
- Ça ne vous gène pas si je part maintenant, plus vite j'en aurais fini, mieux se sera ? Sans attendre la réponse il sauta sur le dos de sa monture. Sur un signe du Roi on apporta un sac de provision et une épée qui furent accrochés à la selle. Le Roi recula et libéra le passage Will lança son cheval au galop. S'il avait pu renverser le Roi sans se compromettre, il l'aurait fait !
Il sorti de l'écurie et prit la direction du village. Lorsqu'il en sorti, il stoppa son cheval et admira le paysage. Arrêté sur une colline, Will dominait les Plaines d'Or, il réussissait même à apercevoir le Saphir et son delta, bande bleue, perdue au milieu des herbes d'or. Dans le soleil levant, la plaine s'embrasait de milles rayons flamboyants. La beauté du lieu laissa Will le souffle coupé. Puis, il repensa à ses amis, encore prisonniers du Roi, une larme perla au coin de ses yeux. Il l'essuya machinalement et se remit en route vers la cité de Fym.

COMMENTAIRE(S)

Il n'y a pas encore d'avis de déposé, soyez le premier à le faire !!

Pour noter et laisser des avis sur les fiches vous devez être membre,
ceci est GRATUIT et RAPIDE, n'hésitez pas à vous inscrire.

FICTIONS DE ALIZE

PROFIL DE ALIZE

RECHERCHE DE MEMBRES

#
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  Galactik football    Hanazono merry go round    Sam le pompier    Rex fabula    Astérix et cléopâtre    Grabouillon    Seven deadly sins    .hack//G.U.    Sexe et magie noire    Cream lemon    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Shingeki no kyojin    Kiba    The arms peddler    Mes parrains sont magiques  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2019, Anoukis Multimedia