Pseudo :Mot de passe :Oublié ?
Geneworld.net
Certaines fonctionnalités du sites sont réservées aux membres Enelye.
Afin de profiter pleinement de celui-ci n'hésitez pas à créer un compte, c'est gratuit et rapide !
AccueilGénériquesManga / AnimesSortiesCollectionsDessins / FictionsCulture d'asieBoutiquesRecherche Recherche

SUIVEZ GENEWORLD !

Sur FacebookSur Facebook
Sur TwitterSur Twitter
Sur GoogleSur Google

INTRODUCTION (ÉCRITURE ET PRONONCIATION)

Bienvenue dans le cours de Japonais. Les leçons que je vous propose ne sont que les bases afin de vous permettre de vous débrouiller par vous-même plus tard (avec notamment des dictionnaires franco-japonais et de kanji si vous voulez vraiment vous y mettre).Attention toutefois si vous vous entraînez avec des animés en version originale, le langage écrit et le langage parlé peuvent être assez différents. C'est comme en français, on peut bouffer des mots, avoir des tics de langage, etc...

Alors pour commencer, voici une étape obligée avant de s'aventurer dans la grammaire japonaise.

1. Hiragana et Katakana

Il existe au Japon deux syllabaires : Hiragana et Katakana. Le premier sert à écrire les phrases et faire la conjugaisons des verbes. Le second sert à retranscrire les mots étrangers.

Pour écrire en japonais, ces syllabaires se combinent aux kanji, les idéogrammes chinois. Mais les débutants et les enfants commencent à écrire avec les hiragana uniquement.

Tableau des HIRAGANA et lecture Romanji*

あ(a) い(i)  う(u)  え(e)  お(o)

か(ka) き(ki) く(ku) け(ke) こ(ko)   
が(ga)  ぎ(gi) ぐ(gu) げ(ge) ご(go)   

ぎゃ(gya) ぎゅ(gyu) ぎょ(gyo)

さ(sa) し(shi) す(su) せ(se) そ(so)  
ざ(za) じ(ji) ず(zu) ぜ(ze) ぞ(zo)    じゃ(ja)  じゅ(ju)  じょ(jo)

た(ta) ち(chi) つ(tsu) て(te) と(to)  
だ(da) ぢ(dji) づ(zu) で(de) ど(do)   ぢゃ(cha) ぢゅ(chu) ぢょ(cho)

な(na) に(ni) ぬ(nu) ね(ne) の(no)                 

にゃ(nya) にゅ(nyu) にょ(nyo)

は(ha) ひ(hi) ふ(fu) へ(he) ほ(ho)   
ば(ba) び(bi) ぶ(bu) べ(be) ぼ(bo)    びゃ(bya) びゅ(byu) びょ(byo)

ぱ(pa) ぴ(pi) ぷ(pu) ぺ(pe) ぽ(po)    ぴゃ(pya) ぴゅ(pyu) ぴょ(pyo)

ま(ma) み(mi) む(mu) め(me) も(mo)  みゃ(mya) みゅ(myu) みょ(myo)


や(ya)   ゆ(yu)   よ(yo)

ら(ra) り(ri) る(ru) れ(re) ろ(ro) りゃ(rya)  りゅ(ryu)  りょ(ryo)

わ(wa)        を(wo)

ん(n)


Tableau des KATAKANA et lecture romanji

ア(a) イ(i)  ウ(u)  エ(e)  オ(o)

カ(ka) キ(ki) ク(ku) ケ(ke) コ(ko) 
ガ(ga)  ギ(gi) グ(gu) ゲ(ge) ゴ(go)   ギャ(gya) ギュ(gyu) ギョ(gyo)

サ(sa) シ(shi) ス(su) セ(se) ソ(so)   
ザ(za) ジ(ji) ズ(zu) ゼ(ze) ゾ(zo)    ジャ(ja)  ジュ(ju)  ジョ(jo)

タ(ta) チ(chi) ツ(tsu) テ(te) ト(to)  
ダ(da) ヂ(dji) ヅ(zu) デ(de) ド(do)   チャ(cha) チュ(chu)チョ(cho)

ナ(na) ニ(ni) ヌ(nu) ネ(ne) ノ(no)   ニャ(nya) ニュ(nyu) ニョ(nyo)

ハ(ha) ヒ(hi) フ(fu) ヘ(he) ホ(ho)   
バ(ba) ビ(bi) ブ(bu) ベ(be) ボ(bo)    ビャ(bya) ビュ(byu) ビョ(byo)

パ(pa) ピ(pi) プ(pu) ペ(pe) ポ(po)    ピャ(pya) ピュ(pyu) ピョ(pyo)

マ(ma) ミ(mi) ム(mu) メ(me) モ(mo)  ミャ(mya) ミュ(myu) ミョ(myo)


ヤ(ya)   ユ(yu)   ヨ(yo)

ラ(ra) リ(ri) ル(ru) レ(re) ロ(ro) リャ(rya) リュ(ryu)  リョ(ryo)

ワ(wa)       ヲ(wo)

ン(n)


Bien voyons la prononciation de certain caractère :
え E= "é" comme énigme
う U = "ou"
か KA = "Ka" comme dans Karaté
ぎ GI = prononcez comme le "Gui"
ら RA = il faut prononcer comme si à la place du R, il y a un L même si en fait c'est une sonorité qui est entre les deux.
さ SA = Ne faites pas de liaisons en z comme en français faites comme si c'était SSA.
し Shi = "chi" comme dans chine.
ちゃ CHA= "tcha" pareil avec les autres voyelles
を WO = "o", c'est une particule pour indiquer le COD, il n'est jamais utilisé dans un mot.

は HA = Expirez bien le H. A noter que lorsque ce hiragana sert de particule pour indiquer le sujet ou le thème, on le prononce wa.

へ HE = pareil on expire bien le H. Mais quand ce hiragana sert de particule pour indiquer le lieu où on doit se rendre, on prononce simplement "é".

わ WA = prononcez "woua".

ん N = sert à faire les sons comme dans manga.




bien, alors vous aurez remarqué que pour écrire les sons :

SHA, SHU, SHO, il faut écrire SHI + un petit YA, YU et YO à côté

Pareil pour :

CHA, CHU, CHO =› CHI + un petit YA, YU et YO à côté.

etc...

Pour changer le K en G, il faut mettre deux petits trait au dessus. Il en est de même pour changer , S en Z, SHi en JI, T en D, CHI en (D)JI, TSU en (D)ZU, H en B. Par contre on met un petit rond pour transformer H en P.


Double Voyelles :

Pour prolonger le O, on ajoute un U. Il existe tout de même quelques mots qui s'écrivent avec deux O comme 大 きい Ôkii (Grand).
Mais pour prolonger le E, on met un I comme dans Meitantei Conan (Détective Conan).
Pour les autres voyelles, on les doubles simplement. II, UU, AA...

Par contre en katakana, on utilise un trait long - pour rallonger la voyelle.


Double Consonnes :

Pour doubler une consonne, on met un petit TSU juste devant le Kana dont on double la consonne.

かっぱ Kappa = KA + petit TSU + PA.


Les Hiragana servent à écrire les mots purement japonais.

Les Katakana servent à retranscrire les mots étrangers : chinois, anglais, français ...

Comme le bus en japonais donne BASU et est écrit en Katakana. Beaucoup de mots viennent de l'anglais et donc ils n'ont pas pris la prononciation française.

Les Katakana sont utilisés aussi pour écrire les noms propres étranger comme :

Smith = SUMISU  スミス
Martin = MARUTAN  マルタン
Bernard = BERUNA-RU  ベルナル
Brigitte = BURIJITTO  ブリジット
Harry Potter = HARI- POTTA-  ハリ- ポッタ-
France = FURANSU  フランス
Sport = SUPO-TSU スポ-ッ
Télévision = TEREBI  テレビ
Taxi = TAKUSHI  タクシ
Etc...



Vous pouvez vous amuser à retranscrire vos noms et prénoms en katakana.

à savoir que :

- Pour retranscrire les sons en V, on utilise la colonne du B.
- Pour retranscrire les sons CR, BR, PR, etc, on utilise la ligne des U + la colonne des R. Cra = KURA, Bra = BURA, PRA = PURA etc...
- Comme il n'existe pas de DI, on prend généralement le DE auquel on rajoute un petit I à côté. Par contre pour tout ce qui est FA, FE, FO, FI, on prend le FU auquel on rajoute en petit la voyelle A, E , O, I.


2. Les kanji

Les kanji sont les idéogrammes chinois. Ils peuvent avoir plusieurs lectures en fonction de leur utilisation.

a) la lecture sino-japonaise (on-yomi) est la pronontiation d'un idéogramme adaptée de sa prononciation chinoise. ex : 日 (ニチ nichi ou  ジツ jitsu) jour ou soleil. les lectures sino-japonaise servent à la formation de mots composés en théorie générale.

b) La lecture japonaise (kun-yomi) représente le mot purement japonais exprimé par un idéogramme. exemple avec le même kanji, 日 le jour, se lit hi ひ.

Pour différencier ces deux lectures dans les tableaux de kanji, la lecture sino-japonaise sera transcrite en katakana et la lecture purement japonaise en hiragana.

Autre chose importante : dans les cas de verbes, mot de qualité, substantifs... un idéogramme ne porte en lui-même qu'une partie de la lecture japonaise indiquée. Aussi, pour former le mot complet, il faut ajouter un ou plusieurs signes (okuri-gana) qui précisent sa fonction et ses variations morphologiques. En bref, c'est comme si le kanji est le radical auquel il faut ajouter une terminaison.
Dans le tableau des kanji, cela sera signalé par un point séparant les deux parties.

par exemple le verbe kataru/raconter s'écrit ainsi : 語 る | かた.る | kata.ru



*note : le romanji est la transcription du japonais en écriture romaine. Il peut parfois y avoir des différences de transcription selon les pays. Par exemple, on peut trouver "Ô" ou encore "OH" pour transcrire "OU". Toutefois dans ce cours, j'écrirais la transcription exacte pour que vous ne vous y perdiez pas trop, et surtout pour ceux qui ne peuvent peut-être pas lire les signes japonais.

ANNEXE

RÉSEAUX SOCIAUX

PUBLICITÉS

MANGA EXCHANGE

Echangez vos bannières gratuitement avec Geneworld grâce à Manga Exchange

LES RECHERCHES LES PLUS POPULAIRES

  The arms peddler    Skip beat !    Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru.    Grabouillon    Astérix et cléopâtre    Rex fabula    Dimension W    Puella magi madoka magica - rebellion    Sexe et magie noire    Sharivan    Sam le pompier    Seven deadly sins    Kiba    Shingeki no kyojin    .hack//G.U.  
Geneworld.es Geneworld.fr Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Manga Exchange - Hentaï Exchange - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2004-2016, Anoukis Multimedia